La maison à ossature bois : saine, économique et rapide à construire

Héritière directe des maisons de colons américains, la maison à ossature bois est facile à fabriquer, rapide à monter (les panneaux étant préparés en atelier), résistante et étanche aux intempéries (son bardage la protégeant contre la pluie et le vent), bien isolée contre le froid. C’est l’évolution de ce type de maison qui vous est proposée aujourd’hui, dans différentes variantes, par des constructeurs de maisons individuelles.

La structure de la maison à ossature bois

La structure de ce genre d’habitation est simple : une ossature de chevrons forme, en quelque sorte, le squelette de l’habitation. Entre ces chevrons on place une forte couche d’isolant, prise entre deux parements, l’un à l’extérieur (bardage ou panneautage revêtu d’un crépi), et l’autre à l’intérieur (plaque de plâtre ou lambris).

L'isolation de la maison à ossature bois

L’isolation de la maison à ossature bois passe par l’utilisation d’un isolant efficace : il s’agit pour l’essentiel d’une “laine” qui peut être minérale (laine de verre ou laine de roche), biosourcée : végétale (lin, de bois ou chanvre) ou animale (laine de mouton). La logique écologique de ce type de maison, exclut les isolants d'origine pétrolière (polystyrène expansé ou polystyrène extrudé, mousse de polyuréthane), bien que leur efficacité ne soit pas en cause. 

Gestion thermique de la maison bois

Le chauffage de la maison bois

Il se fait par des appareils à biomasse (poêle à bois bûches, poêle ou chaudières à granulés) avec apports solaires des vitrages et complément éventuels par panneaux solaires thermiques, notamment pour la production d'eau chaude sanitaire. Des panneaux solaires photovoltaïques pourront participer à l'alimentation électrique de chauffages d'appoint (radiateurs) ou d'une pompe à chaleur. Un puits climatique est également intéressant.

Le rafraîchissement de la maison à ossature bois

Il est plus problématique. Il passe par :
– des dispositifs d'ombrage efficaces à pilotage automatisé en fonction de l'enseoleillemnt ;
– une ventilation adaptée au rafraîchissement (ventilation nocturne, notamment);
– un puits climatique ;
– l'utilisation d'un isolant offrant un déphase satisfaisant  

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Le chauffage solaire : comment ça marche?

Le solaire photovoltaïque est beaucoup moins connu que le solaire photovoltaïque, qui permet de produire de l’électricité gratuitement : il permet de chauffer l’eau sanitaire et d'assurer le chauffage de la maison. Les déconvenues du chauffe-eau solaire y sont sans doute pour beaucoup bien que le système soit particulièrement intéressant.

image

Panneaux photovoltaïques en autoconsommation: un dispositif d'aides complexe

Je vais faire l'acquisition d'une maison (située en 69) de 225m 2 possédant des pompes à chaleurs pour le chauffage de l'étage du bas (le haut est chauffé au gaz). Je voudrais me lancer dans l'installation de panneaux solaires pour alimenter ces PAC. Qui me conseillez-vous de faire venir pour me proposer une solution technique? Un organisme ou une Fédération en particulier? Serai-je éligible à Marimerenov?

image

Photovoltaïque : comment ne pas se faire abuser - les conseils de Qualit'EnR

Dans une enquête (27/03/2019) l’association UFC Que Choisir alerte face aux pratiques commerciales douteuses constatées sur foire dans le secteur des fenêtres et du photovoltaïque. Qualit’EnR , l’association pour la qualité d’installation dans les énergies renouvelables, soutient cette mise en garde et renouvelle ses conseils aux particuliers face à des sociétés peu scrupuleuses. Attention cependant à ne pas confondre cette éco-délinquance marchande avec les milliers d’entreprises qualifiées intervenant dans le domaine des énergies renouvelables et pour lesquelles le taux de réclamation se limite à 1% en 2018.

Surchauffe des pièces dernier niveau l'été

Nous sommes en Savoie, près d'Albertville dans une zone très ensoleillée(maison de 1986, 160 m 2 deux niveaux, ossature bois, isolation laine de roche 20 cm toit +5cm Styrodur, chaudière gaz +solaire+puit canadien plancher chauffant basse température. Nous constatons un problème de montée en température en été (28 degrés chambre du haut). L'isolation du toit trop coûteuse (incluant démontage et remontage panneaux solaires ). Possibilité de plancher rafraîchissant. Quelle solution serait envisageable ?

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice

image

Faire du bois de chauffage

Le bois est une énergie renouvelable dont la qualité n’est plus à démontrer. L’évolution des poêles, inserts, foyers fermés et même chaudières l’ont replacé en bonne position parmi les différents combustibles. Si vous possédez une parcelle boisée ou si vous pouvez acheter du bois sur pied, il est très intéressant de pouvoir “faire son bois” soi-même, bien sûr dans le respect des règles d’exploitation raisonnée de la forêt.

Poêle à granulés ou pompe à chaleur?

Dans le cadre de la construction de ma maison un plein pied, je suis face à un choix très difficile quel énergie choisir. – 1: au départ ont ma dit que le poêle à granulés c'était le moins cher et il était très efficace (mais que je sache le poêle en plus des granulés est raccordé au réseau électrique, donc je me demande si les gens qui me le conseillent prennent cela bien en compte. – 2: maintenant j'ai en tête la pompe à chaleur air-eau au sol, mais là le prix n'est pas le même, mais c'est sûrement un meilleur investissement que la poêle. C'est certainement plus rentable? Et la marque proposée par mon poseur Hitachi serait-il un bon choix, une bonne marque? le Le budget dépasse les 10000 € largement pour une pompe .  Alors que choisir ? Je suis prêt à dépenser plus, mais seulement si c'est plus rentable que le poêle à granulé. Merci d'avance pour votre aide. Eddy

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

La purge des radiateurs de chauffage central

Il faut purger les radiateurs de chauffage central quand de l'air s'est introduit dans le circuit, pour différentes cause. Cela crée des poches d'air dans les radiateurs réduisant voire neutralisant leur capacité de chauffage : il faut les purger.

image

Faire des économie sur l'abonnement d'électricité

La puissance électrique souscrite est généralement supérieure à celle nécessaire, par souci de confort et pour ne pas être ennuyé par une coupure subite lorsqu’un appareil de forte puissance (souvent le soir, en plein milieu du repas) se met en marche et fait “sauter” le disjoncteur. En calculant plus précisément la puissance nécessaire et en adoptant certains dispositif, on peut faire des économie sur le coût de l'abonnement.

image

Brumisation : avantages et inconvénients

La brumisaton est incontestablement un moyen de rafraichissement extérieur très agréable : l'évaporation des fines gouttelettes d'eau sur la peau y abaisse la température et procure une sensation de fraîcheur. L'air ambiant, bien sûr, reste à la même température et l'effet s'arrête immédiatement quand la brumisation s'arrête. Ce dispositif, parfaitement contrôle sur les équipements professionnels, n'est pas sans risque sur ceux proposés au grand public. 

image

Air trop sec, air trop humide : comment y remédier

Un air trop sec (en dessous de 40 %) est aussi préjudiciable qu'un air trop humide (au-dessus de 60%), surtout lors des fortes chaleurs. Il existe des moyens d'y remédier. Un hygromètre permet de mesurer en permanence l'humidité ou la sécheresse de l'air intérieur.

image

Fuites sur robinet mélangeur

Les robinets mélangeurs à col de cygne équipent encore beaucoup de lavabos de salles de bains et d'éviers de cuisine. Leur fonctionnement est simple et les sources de problèmes faciles à résoudre. Différents joints peuvent faire "goutter" ou faire fuir le robinet.

image

Les frises décoratives en papier, intissé et vinyle expansé

Longtemps rangées au rayon des accessoires décoratifs oubliés, les frises décoratives sont redevenues à la mode en même temps que le papier peint. Il faut dire que les fabricants rivalisent d’imagination et d’originalité et que leur utilisation ne se limite plus à border le plafond comme autrefois.

image

Eau calcaire : la reconnaître et la traiter

Le calcaire est un fléau pour l’installation sanitaire de la maison : il colmate les canalisations, abîme les robinets, entartre les appareils, notamment ceux où l’eau est chauffée. Rien ne démontre cependant, à ce jour, que le tartre soit dangereux pour la santé.

image

Installations électriques à l'extérieur : des règles strictes

L'électricité à l'extérieur est indispensable pour éclairer les abords de la maison. C'est un facteur de sécurité, tant contre les intrus que pour guider les pas dans les allées. Une prise extérieure rend aussi bien des services, surtout depuis la multiplication des outils électroportatifs et tondeuses à gazon électriques. Il faut pour cela une installation réaliser dans les règles de sécurité optimale, l'humidité étant un facteur de risque plus important que dans la maison.Les risques électriques sont aggravés par l’eau, plus ou moins ruisselante et les possibilités de contact brutal avec des objets métalliques tels qu’outils de jardinage, vélos, jeux d’enfants, étendoirs, etc.

Rénovation et entretien de votre logement

Rénover tous les secteurs de la maison

Tous les conseils pratiques et les informations dans tous les secteurs de l’habitat, pour entretenir, rénover, réparer, construire sa maison par Christian PESSEY, journaliste de la construction. L’entretien de la maison est crucial pour une utilisation optimale et quotidienne de votre logement, mais aussi pour maintenir la valeur de votre maison au plus haut niveau. 

Un entretien régulier de la maison

Faute d’entretien régulier, il faut souvent recourir à une rénovation globale, par des travaux de consolidation de la maçonnerie, par une restructuration du bâti, une mise à niveau de l’isolation et du chauffage pour une exploitation rationnelle de la maison, en économisant l’énergie, donc les dépenses de chauffage, dans le respect de l’environnement, par réduction des nuisances, des particules fines, mais aussi des gaz à effet de serre dans la perspective d’une optimisation du bilan carbone de l’habitat.