Panneaux isolants en paille de riz de Camargue, sans additif

La paille de riz fait l’objet d’une demande annuelle européenne d’élimination, coûteuse et polluante. Matière première bas carbone, elle est naturellement résistante à l’humidité, ne se composte pas, est très mauvais combustible, mal digérée par les animaux, médiocre transformée en litière. L’utiliser pour l'intégrer dans des produits manufacturés, c’est transformer un problème environnemental en valeur, limiter la consommation voire le gaspillage d’autres matières non renouvelables pour un même usage.

Un isolant naturel et renouvelable: la paille de riz

La paille de riz valorisée en isolant contribue à la fois à réduire les gaz à effet de serre et à stocker du carbone dans les bâtiments. Cette valorisation unique s’inscrit non seulement dans les enjeux gouvernementaux pour une économie circulaire, mais aussi plus largement dans une prise de conscience planétaire liée au changement climatique.

Des panneaux thermo-acoustiques

Avec ses panneaux isolants thermo-acoustiques composés à 92 % de paille de riz, sans aucun additif, FBT isolation est prête à répondre aux exigences de la prochaine RE2020 (Réglementation Environnementale) par une solution écologique et bas carbone. Evalués par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) les isolants FBT PR bénéficient d'ATEx (Appréciation Technique d’Expérimentation) pour leur emploi en parois et toitures. Ils se posent en construction neuve et en rénovation de bâtiments.

Performances thermiques des panneaux isolants en paille de riz

Évaluées selon la norme NF EN 12667, ce panneau en paille de riz permet de bénéficier des aides à la rénovation. La conductivité thermique utile (lambda) est de 0.039 W/mK, soit une résistance thermique R = 5.1 m²K/W pour une épaisseur de 200 mm. A partir de 120 mm, les panneaux FBT PR absorbent presque tous les sons. Classés A+ pour les COV (Composés Organiques Volatiles), ils sont sains et non irritants pour le confort des poseurs et des utilisateurs.

Valorisation des déchets agricoles

La paille de riz fait l’objet d’une demande annuelle européenne d’élimination, coûteuse et polluante. Matière première bas carbone, elle est naturellement résistante à l’humidité, ne se composte pas, est très mauvais combustible, mal digérée par les animaux, médiocre transformée en litière. L’utiliser pour l'intégrer dans des produits manufacturés, c’est transformer un problème environnemental en valeur, limiter la consommation voire le gaspillage d’autres matières non renouvelables pour un même usage. Innovante par la valorisation réussie d’un déchet agricole en matériau isolant, FBT Isolation produit des panneaux de 45 à 200 mm d’épaisseur.

FBT ISOLATION est une "jeune pousse" créée en août 2018 au sein du groupe ATI France, N°2 européen de l’isolation en faible épaisseur. La volonté du groupe était d’allier R&D, développement durable et stratégie industrielle tout en anticipant la future RE2020 (Réglementation Environnementale qui succède à la RT 2012) par la recherche de solutions écologiques et bas carbone.

 

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Isolant à base d'herbe de prairie

Toutes les fibres végétales peuvent servir à faire des isolants thermiques : pourquoi pas l'herbe de prairie (autrement dit le foin) dont l'une des vertus est évidemment d'être renouvelable et d'offrir un bilan carbone négatif. Un nouvel isolant fait de fibres d'herbe de prairie, mis au point et fabriqué en Suisse fait son apparition.

Les dernieres vidéos maison

image

Les aides pour le chauffage au bois

Saviez-vous que vous que le  # chauffage  au  # bois  bénéficiait d'aides telles que le  # CITE  ? Le point avec le label  Flamme Verte  et  Christian Pessey  !

Les derniers conseils maison

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.