Parpaings en béton et blocs de béton cellulaire

Pendant longtemps la pierre et la brique ont été les seuls éléments pour construire “en dur”. Les parpaings de béton et plus récemment les blocs de béton cellulaire ont facilité considérablement les techniques de construction. Si les premiers constituent aujourd'hui le matériau de construction le plus utilisé, les seconds restent confidentiels en France alors qu'ils sont très utilisés en Europe du Nord.

Les parpaings de béton

Les parpaings (aussi appelés blocs, agglos ou moellons dans certaines régions)  permettent de construire une maison ou des ouvrages en dur rapidement et solidement. Ils sont moins chers à l’achat que les matériaux plus classiques, comme la brique ou la pierre ; c’est pourquoi ils occupent, à l’heure actuelle, une très grande place dans la maçonnerie.

Les blocs de béton lourd sont obtenus à partir des agrégats classiques (sable et graviers) ; il existe aussi des  parpaings plus légers (donc plus faciles à manipuler et moins éprouvants pour les fondations), obtenus à partir d’agrégats légers (à base de pouzzolane et de laitier expansé).

Les parpaings peuvent être pleins ou alvéolés. À chaque extrémité, ils comportent une dépression  et une proéminence (sorte de rainure et languette) permettant d’assurer l’assemblage avec du mortier. Leurs dimensions sont très variables : de 7,5 x 20 x 40 cm pour les plus minces jusqu’à 35 x 20 x 40 cm pour les plus épais. Il existe désormais des blocs "rectifiés", aux cotes précises, permettant un assemblage avec de la "colle" (comme avec les briques Monomur), garantissant  un assemblage plus précis et limitant les ponts thermiques.

On trouve aujourd'hui des parpaings dont les alvéoles sont remplies d'isolant, ce qui améliore le bilan thermique de ces blocs.

Vous pouvez également utiliser des parpaings pleins qu’il vous sera possible de réaliser vous-même en fabriquant un moule en bois. Ce coffrage doit être fait en planches rabotées et maintenu par des serre-joints de maçon. Dosez le béton de la façon suivante: 30 kg de ciment 32,5 / 40 l de sable sec / 80 l de graviers. Démoulez dès que le béton est solide et attendez au moins 8 jours avant utilisation.

Les parpaings pleins sont lourds. Il convient de les utiliser avec prudence dans la construction. Vous pouvez vous en servir pour la réalisation de murets ou de petits ouvrages (bacs à compost, murs de remblai, etc.).

Les parpaings sont destinés à être crépis ou peints, leur surface et leur couleur étant peu décoratives.

Le béton cellulaire

Fabriqué essentiellement à partir de sable, chaux et ciment, le béton cellulaire possède une structure qui emprisonne une myriade de petites alvéoles retenant l’air ; c’est le secret de ses étonnantes qualités d’isolation (les blocs de béton cellulaire sont 5 fois plus isolants que ceux en béton de ciment), d’inertie thermique et de solidité, mais aussi de légèreté. C’est un matériau moderne, idéal pour la totalité de la construction, du gros œuvre portant au cloisonnement en passant par les doublages.

Le béton cellulaire est proposé en blocs parallélipipédiques ou de formes spécialisées, en blocs, en carreaux, en linteaux  ou en éléments de formes spécifiques pour répondre aux différents besoins de la construction d’une maison. 

Les blocs standards mesurent 25 x 25 x 62,5 cm, d’où une bien plus grande rapidité de pose qu’avec des briques creuses ou des parpaings. Cinq fois moins lourd que ces derniers, le béton cellulaire est aussi bien moins pénible à maçonner, certains blocs possédant par ailleurs des poignées ergonomiques pour en faciliter le maniement. Les cotes très précises permettent un assemblage à joints minces.

Faciles à utiliser, les blocs de béton cellulaire sont utilisables dans tous les domaines de la construction, pour les murs porteurs comme pour les cloisons et les doublages ou certains ouvrages (crédences, bancs, etc.). On les assemble avec de la colle. 

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Béton armé

Lorsqu’on veut réaliser un ouvrage en béton (piliers, poteaux, poutres, linteaux, dalles) ayant une bonne résistance à la traction et à la flexion (par exemple un linteau, une dalle autoporteuse, chaînage en sommet de murs porteurs, etc.), il faut le "ferrailler" pour que la pièce ne casse pas. On utilise des fers (tiges d'acier) ronds, lisses ou tréfilés, de différents diamètres,  qu’il faut noyer dans le béton.

Les dernieres vidéos maison

image

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur

La pompe à chaleur, c'est quoi ? François Deroche de l' AFPAC  nous explique tout ce qui se cache derrière une pompe à chaleur, ses différentes versions et l' économie  d' énergie  qu'elle représente. Plus d'informations sur :   

image

Installer une pompe à chaleur en conservant sa chaudière : la PAC hybride

La pompe à chaleur peut remplacer une vieille chaudière. Il est possible aussi de combiner une PAC avec l'énergie initialement utilisée (gaz ou fioul) : on parle alors de "pompe à chaleur hybride". Comment ça marche? Est-ce intéressant économiquement? Peut-on bénéficier d'aides comme le CITE? Valérie LAPLAGNE, vice-présidente de l' AFPAC (Association Française pour les Pompes à Chaleur), répond aux questions de Christian PESSEY, journaliste de la construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

Bien apprécier la lumière dans les combles

Modélisez rapidement vos combles et imaginez les possibilités d'aménagement pour créer de nouveaux espaces de vie depuis votre smartphone. L'application gratuite My Daylight vous révèle les bénéfices de l'éclairage naturel. Obtenez facilement des pièces plus grandes et plus confortables à vivre. Catherine JUILLARD, Responsable Prescription Lumière et Thomas BERGE, Chef de Produit Digital, tous deux chez VELUX®, répondent aux questions de Christian PESSEY, Journaliste de la Construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

Quels travaux entreprendre à l'arrivée du printemps?

Les jours rallongent et les températures sont plus clémentes : le printemps constitue une belle opportunité d’entreprendre des travaux de rénovation à la maison. Quels que soient les travaux entrepris, la luminosité, l’ouverture sur l’extérieur et le renouvellement de l’air intérieur sont des éléments clés à considérer pour gagner en qualité de vie. De simples ajustements aux projets de rénovation permettront de prioriser ces éléments pour une maison confortable et agréable à vivre pour tous les membres de la famille. Prisca Pellerin, architecte et designer d'intérieur donne des conseils.

Les derniers conseils maison

image

Dallage en dalles irrégulières (opus incertum)

Pour ce type de dallage à appareillage irrégulier, le fait que les surfaces soient plus importantes et les dalles plus grossières et irrégulières que le carrelage ne signifie pas que la pose en soit plus facile. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d'établir une dalle en béton sur laquelle on pose une couche de mortier permettant de sceller les dalles.

image

Dallage en dalles irrégulières (opus incertum)

Pour ce type de dallage à appareillage irrégulier, le fait que les surfaces soient plus importantes et les dalles plus grossières et irrégulières que le carrelage ne signifie pas que la pose en soit plus facile. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d'établir une dalle en béton sur laquelle on pose une couche de mortier permettant de sceller les dalles.

image

Dallage en dalles irrégulières (opus incertum)

Pour ce type de dallage à appareillage irrégulier, le fait que les surfaces soient plus importantes et les dalles plus grossières et irrégulières que le carrelage ne signifie pas que la pose en soit plus facile. Dans la plupart des cas, il est nécessaire d'établir une dalle en béton sur laquelle on pose une couche de mortier permettant de sceller les dalles.

image

La plomberie en cuivre

Bien qu'il existe aujourd'hui d'autres produits que le cuivre pour réaliser les alimentations d'une installation sanitaire, le cuivre a toujours la préférence de bien des professionnels, qui ne jurent toujours que par lui, malgré un prix assez élevé.

image

L'électricité, c'est quoi?

Qu’il s’agisse de faire une demande d’abonnement, de lire une facture d’électricité ou de réaliser une installation, il faut maîtriser un certain nombre de données de base sur cette énergie indispensable dans la maison : l'électricité.

image

Assembler les briques

Un maçon amateur voulant réaliser une construction en briques commence souvent son apprentissage par la réalisation d’un ouvrage en briques pleines : petit muret décoratif, construction d’un barbecue, etc. Il faut respecter des règles précises concernant la disposition des briques (appareillage), leur coupe et l’exécution des joints.

image

Entretien de la chaudière et ramonage du conduit de fumée (cheminée)

Il faut rappeler qu’il est obligatoire de faire entretenir sa chaudière une fois par an et de faire ramoner le conduit de cheminée une fois par an si vous êtes chauffé au gaz et deux fois si vous êtes chauffé au fioul ou au bois. Dans les deux cas, il faut recourir aux service d'un professionnel qualifié.

image

Entretien de la chaudière et ramonage du conduit de fumée (cheminée)

Il faut rappeler qu’il est obligatoire de faire entretenir sa chaudière une fois par an et de faire ramoner le conduit de cheminée une fois par an si vous êtes chauffé au gaz et deux fois si vous êtes chauffé au fioul ou au bois. Dans les deux cas, il faut recourir aux service d'un professionnel qualifié.