Une étude internationale confirme l’influence de la lumière du jour sur la qualité du sommeil et la productivité au travail

Nos modes de vie à 100 à l’heure, et le plus souvent enfermés entre 4 murs1, nous laissent bien peu de possibilité de nous aérer et de profiter suffisamment des bienfaits de la lumière naturelle. Et cela d’autant moins lorsque les jours raccourcissent et que les températures baissent... Or, d’après une enquête menée par l’institut de recherche YouGov auprès de 16 000 personnes dans le monde, plus d’une personne sur deux (53 %) constate que la lumière du jour influence positivement son sommeil et près de deux sur trois (63 %) leur productivité.

La lumière du jour, un puissant stimulant qui agit directement sur le cerveau

Selon les conclusions du rapport The Indoor Generation, près d’une personne sur cinq (18 %) passe le plus clair de son temps à l’intérieur, à raison de 21 à 24 heures par jour. D’où l’importance de vivre dans un habitat sain ; or parfois, de simples petites adaptations suffisent pour améliorer son cadre de vie et son exposition quotidienne à la lumière naturelle.

Le Docteur Steven Lockley, neuroscientifique et professeur associé à l’école de médecine de Harvard, souligne l’influence de la lumière du jour sur notre cerveau : « La lumière est un puissant stimulant qui agit directement sur le cerveau, avec un effet direct sur la vigilance et sur l’acuité des fonctions cognitives, et donc potentiellement sur la productivité au travail. C’est cet effet dynamisant que l’on va chercher à exploiter pour l’ergonomie des bureaux, des écoles, des hôpitaux, etc. »

Une bonne dose de lumière naturelle en journée favorise un sommeil réparateur la nuit

De nombreuses études ont démontré le rôle positif de la lumière du jour sur la qualité du sommeil, tout en soulignant les effets négatifs d’un manque de luminosité sur la santé. 

Le Dr Steven Lockley précise l’incidence de notre exposition à la lumière du jour pour notre horloge biologique, qui suit un « rythme circadien » de 24 heures responsable de la régulation de notre cycle sommeil/veille : « L’exposition à une alternance lumière/obscurité est une dimension essentielle de nos cycles biologiques en raison du rôle de la lumière dans la resynchronisation de notre horloge circadienne jour après jour. Celle-ci règle notre horloge interne en fonction du temps social, la lumière étant son principal agent de synchronisation. »

Parmi les conséquences d’un sommeil perturbé, citons la dépression, les diabètes, les maladies cardiovasculaires et la prise de poids. D’autres effets secondaires comprennent un risque accru d’accidents du travail, une concentration réduite, une humeur en berne et une difficulté à prendre des décisions³.

La lumière du jour influence également la productivité

Selon l’enquête de YouGov, 63 % des personnes interrogées estiment que la lumière du jour influence leur productivité. Plusieurs études montrent en effet que la performance au travail augmente quand on bénéficie d’une exposition à la lumière du jour et d’une vue sur l’extérieur. Ainsi, les travailleurs des centres d’appels traiteraient les appels 6 à 12 % plus vite lorsqu’ils bénéficient d’une vue sur l’extérieur, par opposition aux postes de travail sans vue2. Des employés de bureau s’acquitteraient de tests de fonctions cognitives et de mémoire 10 % à 25 % plus vite s’ils ont une vue. « Ces observations doivent être mises en regard avec les coûts de personnel d’une entreprise, qui représentent en moyenne 90 % de ses coûts d’exploitation. D’où la question : les bureaux et écoles offrent-ils ce cadre de travail propice à la réflexion, à même de stimuler la performance des salariés et l’apprentissage des enfants ? »conclut Peter Foldbjerg, Responsable du département Énergie et Climat intérieur du Groupe VELUX, en ajoutant que « la quantité de lumière reçue à travers le toit peut être doublée en comparaison de celle transmise par la façade6. »

Les bons réflexes pour améliorer la qualité de son sommeil

S’installer près d’une fenêtre au bureau ou à l’école et s’efforcer de passer plus de temps dehors ;
Empêcher la lumière extérieure d’entrer dans sa chambre la nuit ;
Dormir dans une chambre plus fraîche ;
Éviter les écrans (télévision, téléphone, tablettes…) qui diffusent une lumière bleue susceptible d’inciter le cerveau à rester en éveil au mauvais moment de la journée ;
Établir une routine saine au moment du coucher : lire un livre plutôt que de prolonger son temps d’exposition aux écrans ;
Donner aux enfants une veilleuse diffusant une lumière rouge ou orange s’ils ont peur du noir : ce sont les tonalités qui perturbent le moins le sommeil.

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

Les derniers conseils maison

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

image

Isolation des combles perdus : les conseils de l'AQC (l'Agence Qualité Construction).

L'AQC, la très sérieuse AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION, a sorti un "mémo de chantier" à la demande du Ministère de la Transition Énergétique. Il s’agit de bien identifier les points importants du soufflage de laine dans les combles. L'initiative est d’autant plus importante qu’une grande majorité des isolations des combles se fait de cette façon.

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice