Bien vieillir chez soi

La relative pénurie d'institutions spécialisées (maisons de retraite) actuelle et la perspective d'un manque de structures d'accueil dans les années à venir conduisent à constater l'urgence d'un aménagement de nos logements (maisons et appartements) pour un maintien à domicile dans les meilleurs conditions de vie possibles. Souvent un ergothérapeute devra être consulté.

Les accès à la maison

Beaucoup d'accidents surviennent lorsqu'une personne à stabilité ou mobilité réduite approche de sa porte d'entrée.

Il faut :
éviter les sols meubles tels que celui d'allées gravillonnées ou en sable et préférer les sols durs et réguliers ;
préférer les accès en pente douce plutôt qu'un accès direct avec des marches ;
assurer un bon éclairage nocturne, avec un allumage automatique des luminaires ;
prévoir une ouverture facile de la porte, éventuellement motorisée.

Éviter les chutes

Optez pour un sol non glissant, par l'adoption d'un revêtement adapté ou par l'application, sur les carrelages, d'un produit réducteur de glissance. 

Dans l'escalier :
– sur le palier, prohibez les tapis mal fixés ;
– adaptez des nez-de-marche rapportés, antidérapants ;
– posez une deuxième main courante (rampe) ;
– installez un éclairage LED des marches, encastré dans le limon de l'escalier. 

Dans la salle de bains :
– évitez les sol glissants ;
- préférez une douche à bac ultra plat ou à l'italienne ;
– installez dans la douche un siège escamotable et une barre de maintien ;
– prévoyez un lavabo à hauteur réglable et acceptant un fauteuil roulant en cas d'utilisation de celui-ci.

Dans les W.-C.
– prévoyez un réhausseur de cuvette;
– installez une ou deux barres de maintien.

Dans la cuisine:
– évitez les sols glissants ;
– limitez la hauteur et la profondeur des meubles hauts, pour éviter d'avoir à se servir d'un escabeau pour y accéder ;
– optimisez l'éclairage.

Les assistances

Le maintien à domicile des personnes âgées ou à mobilité réduite passe par un accroissement des moyens d'assistance personnelle ou technique.

Assistance sociale, médicale ou financière :
– informez-vous des possibilités d'aides au maintien à domicile auprès des organismes dédiés : 
• CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique) ;
• le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) ; 
• les MAIA (Méthode d’Action Intégration Autonomie) ;
• les caisses de retraite.
– rien ne remplace la présence humaine de personnes proches ou spécialisées (rendues possibles par les aides financières personnalisées).

Assistances techniques et sécurisation à distance :
multipliez les systèmes d'assistances domotisés tels que les volets roulants télécommandés, des dispositifs à commande vocale des équipements ménagers (four, table de cuisson, etc.) ;
installez des systèmes d'alarme et de télésurveillance adaptés aux personnes fragiles intégrant, par exemple, un détecteur de chute.

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

Les dernieres vidéos maison

image

Les ministres pointent du doigt les fraudeurs à la rénovation énergétique

Julien Denormandie, ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat à la Transition Ecologique, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat à l’Economie ont annoncé un renforcement des exigences pour l’attribution du label RGE,  plus de contrôles exerces par la DGCCRF, mais aussi par l’Anah. 

image

CAPEB : redonner la confiance dans le label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement)

Depuis 18 mois d’échanges et de réunions, les pouvoirs publics, l’ADEME, la DGCCRF, l’ANAH, les représentants des consommateurs, les organisations professionnelles du bâtiment et les organismes de qualification ont participé aux travaux de rénovation du dispositif RGE. Les pouvoirs publics ont arbitré et devraient procéder à la rédaction des futurs arrêtés qui encadreront ce nouveau dispositif et qui seront applicables au cours du 1er semestre 2020. La CAPEB a participé activement à l’instance partenariale dont le but était de « réformer ensemble », soucieuse de renforcer la crédibilité du dispositif RGE, auprès des consommateurs et des entreprises.

image

LE CHAUFFAGE AU BOIS : UNE REPONSE A L’AUGMENTATION DE LA FACTURE ENERGETIQUE DES MENAGES

Le médiateur de l’énergie a publié hier son baromètre annuel. « Comme en 2018, 15% des répondants déclarent avoir souffert du froid au cours de l’hiver (…). Un tiers des ménages a restreint le chauffage pour ne pas avoir de factures trop élevées, et un foyer sur dix rencontre des difficultés pour payer certaines factures d’électricité ou de gaz naturel. »

image

Le Mondial du Bâtiment : du 4 au 8 novembre à Villepinte (Batimat, interclima, Idéobain)

Le Mondial du Bâtiment réunira, du 4 au 8 novembre prochain à Paris-Nord Villepinte, les salons INTERCLIMA, IDÉOBAIN et BATIMAT pour former l’évènement international de référence des secteurs de l’architecture, du bâtiment et de la construction. Considéré comme LE rendez-vous incontournable de tous les acteurs de la filière pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain, le Mondial du Bâtiment a pour ambition d’être un observatoire à 360° des transformations du secteur.

image

La CAPEB et BUTAGAZ lancent leur nouvelle offre packagée FACILIPASS Chaudière bois

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment ( CAPEB ) et Butagaz, fournisseur de solutions multi-énergies, lancent aujourd’hui une nouvelle offre packagée « Chaudière Bois FACILIPASS ». Dans le prolongement des « Pack Chaudière » et « Pack Pompe à Chaleur », cette offre permet le financement par mensualisation sur 60 mois, de travaux d’installation et d’entretien de chaudières à granulés de bois pour les clients particuliers. Parallèlement, l’intégration de l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH vient compléter les différentes offres FACILIPASS, afin de favoriser les travaux de rénovation énergétique des ménages les plus modestes.

image

Fin de crédit d'impôt au profit d'une prime unique

Mis en place au début des années 1980, le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) a vécu. Il sera remplacé au 1er janvier 2020 par un système de prime versé directement aux bénéficiaires.

Les derniers conseils maison

image

Entretenir le circuit de chauffage central

Si la chaudière elle-même doit légalement faire l'objet d'un entretien annuel par un technicien habilité, le système de chauffage central doit faire l'objet d'une série de contrôles et d'interventions, dont beaucoup peuvent être réalisés par le particulier.

image

Entretenir le circuit de chauffage central

Si la chaudière elle-même doit légalement faire l'objet d'un entretien annuel par un technicien habilité, le système de chauffage central doit faire l'objet d'une série de contrôles et d'interventions, dont beaucoup peuvent être réalisés par le particulier.

image

Le béton prêt à l'emploi et les bétons pré-dosés

Si vous avez besoin d'un quantité importante de béton vous pouvez vous en faire livrer "prêt à l'emploi", par un camion toupie. À l'inverse, pour de petites qualités, vous pouvez recourir à du béton pré-dosé, en sac de 2 à 30 kg.

image

Le béton prêt à l'emploi et les bétons pré-dosés

Si vous avez besoin d'un quantité importante de béton vous pouvez vous en faire livrer "prêt à l'emploi", par un camion toupie. À l'inverse, pour de petites qualités, vous pouvez recourir à du béton pré-dosé, en sac de 2 à 30 kg.

image

Le gâchage du béton à la bétonnière

L'emploi d'une bétonnière (que vous pouvez louer) s'impose sitôt qu'il est nécessaire de gâcher une quantité relativement importante de béton (coulage d'une petite chape par exemple).

image

Chauffage : les appareils à combustible liquide et les chauffages individuels au gaz

Considéré pendant un temps comme un chauffage de pauvre, le poêle à pétrole est revenu au goût du jour grâce à une série de perfectionnements assurant un fonctionnement sûr et sans odeur. Par ailleurs, sous l'appellation " chauffage au gaz ", on regroupe des appareils individuels, mobiles d'appoint alimentés par des bouteilles, mais aussi aujourd'hui les foyers à gaz , alimentés par réseau et pouvant s'insérer dans un foyer de cheminée. Les foyers à éthanol doivent être avant tout considérés comme des appareils d'appoint décoratifs et d'ambiance.