Les bases

image

Le bouturage des fleurs

Le bouturage se pratique pour certaines espèces de fleurs ne se reproduisant pas (ou mal) par semis et n’émettant pas de rejets. Selon les cas, il faut utiliser les tiges ou les racines

image

Choisir un coupe-bordures

Le coupe-bordures à fil est une machine très utile au jardin d'agrément pour, comme son nom l'indique, obtenir des bordures très nettes. Certains matériels peuvent aussi être qualifiés de "dresse-bordures" puisqu'ils peuvent couper la bordure en faisant pivoter la tête de l'appareil.

image

Que faire au jardin en septembre?

Au jardin, septembre achève une saison et permet d'en préparer une autre. C'est le mois des récoltes autant que des semis, au potager comme au jardin de fleurs. Ce n'est pas le moment de relâcher son attention, même si la nature prépare  son grand sommeil.

image

Semer les plantes sous abri

Les espèces semi-rustiques et fragiles, ou celles que l’on veut produire précocement doivent être semées sous abri : en serre, sous châssis ou sous cloche. Ce procédé permet d’avancer la floraison de nombreuses plantes ou la production de certains légumes fragiles.

image

Semer les graines en place

Cette technique est réservée aux plantes rustiques cultivées à la bonne saison et aux espèces ne supportant pas le repiquage. La plante reste au même endroit durant tout son cycle végétatif.

Voir tous les conseils "Les bases"

Les fleurs

image

Tailler les rosiers : comment et quand?

On taille les rosier pour différentes  raison : nettoyer le bois mort, encourager développement de la plante et la floraison, former l'arbuste en fonction de sa variété et de sa situation.  

image

La taille des rosiers : pourquoi et avec quel sécateur?

Chaque année, avant ou lors du démarrage de la végétation, c'est le moment de tailler les rosiers pour qu'ils reprennent force et vigueur. Cette taille est plus ou moins importante selon les variétés. certaines n'en ont pas besoin, mais la plupart des rosiers doivent être taillés pour assurer l'abondance de la floraison. Le choix de l'outil de coupe est important.

image

La plantation des bulbes à fleurs, rhizomes et tubercules

Un bulbe est une réserve de nourriture que la plante accumule après sa floraison pour pouvoir fleurir de nouveau à la saison suivante. La floraison, selon les espèces, intervient en différentes saisons : fin d'hiver, printemps, été et début d'automne. Seule la saison la plus froide et la moins lumineuse, la fin de l'automne et le cœur de l'hiver, s'oppose à cette floraison. Certains bulbes restent en terre constamment (crocus, perce-neige, par exemple), d'autres sont relevés (tulipes, dahlias, glaïeuls, par exemple) puis replantés quelques moins ou semaines avant la nouvelle floraison. Dans les régions à hiver doux, la plupart des bulbes peuvent rester en terre toute l'année, sauf pour leur division si le bulbe s'y prête.

image

Le bouturage des fleurs

Le bouturage se pratique pour certaines espèces de fleurs ne se reproduisant pas (ou mal) par semis et n’émettant pas de rejets. Selon les cas, il faut utiliser les tiges ou les racines

image

Multiplier les plantes vivaces : la division des touffes

La multiplication des vivaces se fait par semis pour la première génération, puis par division de la souche, autrement dit de la touffe, ainsi obtenue, au bout de quelques années. Cette technique s'apparente au clonage, puisque les sujets obtenus sont rigoureusement identiques au pied-mère.  

Voir tous les conseils "Les fleurs"

Les arbres et arbustes

image

Arbres fruitiers : le choix des formes

Former un arbre consiste à le structurer en vue de la production fruitière. Un scion, ou jet, constituant la première pousse verticale est incliné, arqué ou taillé différemment selon que l’on veut obtenir une forme plate (palissée) ou libre. Les tailles successives ont pour but de former les charpentières, tout en veillant au développement (à l’allongement) de l’arbre, dans les limites qu’il atteint à l’âge adulte. Les tailles successives de formation s’étalent sur deux ou trois ans.

image

Bien planter les arbres fruitiers

Tous les sols ne conviennent pas à toutes les cultures fruitières. Les sols les plus propices sont les sols sains, profonds, conservant bien la fraîcheur. L’excès de calcaire (à partir de 7 % de calcaire actif) s’avère néfaste à la culture du poirier et du pêcher. D’une façon générale, choisissez des expositions abritées des vents violents ou froids. Les expositions est et sud donnent les meilleurs résultats. Une forte chaleur et une grande luminosité améliorent la maturation et favorisent l’obtention d’une belle coloration. Des murs clôturant le verger créent un climat propice à la production fruitière.

Voir tous les conseils "Les arbres et arbustes"

Le potager

image

Potager : la réalisation des planches de culture

La réalisation des planches consiste à diviser le terrain en petits rectangles destinés aux différentes cultures. Ces aires rectangulaires portent le nom de “planches”. Leur surface dépend de l’importance donnée à telle ou telle culture : la planche consacrée aux pommes de terre a, par exemple, en général, une surface plus importante que celle destinée aux radis.

image

Potager : la qualité du sol

On ne cultive pas n’importe quoi n’importe où. Sous peine d’aller au-devant d’importantes déceptions, il ne faut planter que des végétaux qui peuvent croître dans les conditions climatiques (exposition, orientation, ensoleillement) et dans le sol propres à votre potager (ou à votre jardin d’agrément).

Voir tous les conseils "Le potager"