Les conseils Jardin

Des conseils pour créer, entretenir, fleurir et arborer votre jardin

Les bases

image

Un bac à compost dans votre jardin

Un bac à compost n’est pas indispensable pour obtenir un compost, mais il permet une succession des couches bien mieux organisée et le jardin sera plus net qu’avec un amoncellement informe. Les couches se réchaufferont plus rapidement et resteront humides. pour cette réalisation, préférez des lattes en bois traité ou traites-les vous mêmes. Si vous ne possédez pas de jardin, il existe aujourd'hui des composteurs de cuisine .

image

Multiplier les vivaces et les bulbes en les divisant

C’est le mode de multiplication végétative le plus simple, car les pousses sectionnées possèdent déjà bourgeons et racines (même à l’état rudimentaire), ce qui permet une reprise facile. Il s’applique aux plantes dont la souche émet des rejets, ainsi qu’aux plantes rhizomateuses ou tubéreuses. La façon d’opérer et les exigences varient en fonction du type de plante, mais on procède presque toujours en automne, pendant la période de repos de la végétation. Ceci vaut surtout pour les plantes à fleurs qui ne peuvent refleurir au printemps que si la mise en place se fait à l’automne.

image

Les maladies cryptogamiques du rosier

Le rosier est un arbuste robuste, résistant aux maladies et aux parasite. Néanmoins, cela ne l'empêche pas d'être régulièrement attaquer. La proximité de plantation des rosiers, très pratiqué, favorise les contaminations. Les maladies cryptogamiques sont parmi les plus nuisibles.

image

Un nettoyeur haute pression connecté

Le spécialiste du nettoyage lance les premiers nettoyeurs haute pression connectés. Grâce à la technologie Power & Smart Control, Kärcher guide ses utilisateurs pas à pas dans les étapes de nettoyage. Intuitif et performant, le concept Power & Smart Control offre aux utilisateurs un accompagnement unique sur ce type de produit pour optimiser leurs travaux de nettoyage. Cette technologie leur permet de maîtriser parfaitement leur nettoyeur haute pression, de sa mise en route à son utilisation.

image

Le bouturage des fleurs

Le bouturage se pratique pour certaines espèces de fleurs ne se reproduisant pas (ou mal) par semis et n’émettant pas de rejets. Selon les cas, il faut utiliser les tiges ou les racines

Voir tous les conseils "Les bases"

Les fleurs

image

Le muguet : une plante rhizomateuse

Le muguet occupe une place à part dans le jardin. Discret, il n'est pas si facile à cultiver puis, quand il se plaît, il se multiplie spontanément. Voici des conseils de culture.

image

Multiplier les vivaces et les bulbes en les divisant

C’est le mode de multiplication végétative le plus simple, car les pousses sectionnées possèdent déjà bourgeons et racines (même à l’état rudimentaire), ce qui permet une reprise facile. Il s’applique aux plantes dont la souche émet des rejets, ainsi qu’aux plantes rhizomateuses ou tubéreuses. La façon d’opérer et les exigences varient en fonction du type de plante, mais on procède presque toujours en automne, pendant la période de repos de la végétation. Ceci vaut surtout pour les plantes à fleurs qui ne peuvent refleurir au printemps que si la mise en place se fait à l’automne.

image

Tuteurez et palissez les rosiers

Les rosiers ont une capacité d'enracinement assez exceptionnelle. Le tuteurage n'est généralement nécessaire qu'après la plantation et la reprise. En revanche, les rosiers grimpants doivent être palissés et les rosiers tiges doivent être tuteurés..

image

Planter les rosiers

Il est possible d’acheter des rosiers en stock dans une jardinerie. Mais pour un choix précis, vous les commanderez de préférence chez un grand obtenteur (Meilland, Delbard, etc.). Il est plus intéressant de les acheter à racines nues qu'en conteneur, mais il faut alors les planter avant l'arrivée du printemps. 

Voir tous les conseils "Les fleurs"

Les arbres et arbustes

image

Arbres et arbustes au jardin

Dans la nature, les plante, et notamment les arbres et arbustes s se reproduisent spontanément, par semis ou par marcottage. Le jardinage est, pour une large part, l'art de reproduire les espèces et les variétés pour les faire fructifier, produire ou fleurir… C'est tout particulièrement le cas des arbres et des arbustes.

image

Les maladies cryptogamiques du rosier

Le rosier est un arbuste robuste, résistant aux maladies et aux parasite. Néanmoins, cela ne l'empêche pas d'être régulièrement attaquer. La proximité de plantation des rosiers, très pratiqué, favorise les contaminations. Les maladies cryptogamiques sont parmi les plus nuisibles.

image

Tailler arbres et arbustes

L’opération consiste à éliminer ou à raccourcir certains rameaux sur les végétaux ligneux. Elle favorise donc la croissance des rameaux conservés, ainsi que la floraison ; certaines espèces ne doivent jamais être taillées : il s’agit, en général, d’arbres à croissance assez lente tels que le chêne, le bouleau, le hêtre ou le marronnier. La plupart des espèces subissent annuellement une taille de nettoyage. Sur les arbustes et les arbres cultivés pour leur floraison décorative se pratique une taille de floraison, destinée à favoriser la venue de belles fleurs bien développées. Les tailles d’élagage et de rabattage assurent la régénération de la plante. La taille des arbustes décoratifs est plus simple que celle des fruitiers, mais demande de la minutie.

image

Tuteurez et palissez les rosiers

Les rosiers ont une capacité d'enracinement assez exceptionnelle. Le tuteurage n'est généralement nécessaire qu'après la plantation et la reprise. En revanche, les rosiers grimpants doivent être palissés et les rosiers tiges doivent être tuteurés..

image

Planter les rosiers

Il est possible d’acheter des rosiers en stock dans une jardinerie. Mais pour un choix précis, vous les commanderez de préférence chez un grand obtenteur (Meilland, Delbard, etc.). Il est plus intéressant de les acheter à racines nues qu'en conteneur, mais il faut alors les planter avant l'arrivée du printemps. 

Voir tous les conseils "Les arbres et arbustes"

Le potager

image

Semis et récolte des légumes (calendrier)

La culture des légumes demande une véritable planification des activités. constituez un véritable planning avec les dates de semis et de repiquage en fonction du mode de culture et des dates possibles de récolte. Ainsi,vous pourrez étaler vos cultures, de façon à échelonner les récoltes et à éviter l’écueil de la surproduction, défaut classique de la plupart des jardins potagers d’amateurs.

image

Potager : la réalisation des planches de culture

La réalisation des planches consiste à diviser le terrain en petits rectangles destinés aux différentes cultures. Ces aires rectangulaires portent le nom de “planches”. Leur surface dépend de l’importance donnée à telle ou telle culture : la planche consacrée aux pommes de terre a, par exemple, en général, une surface plus importante que celle destinée aux radis.

image

Potager : la qualité du sol

On ne cultive pas n’importe quoi n’importe où. Sous peine d’aller au-devant d’importantes déceptions, il ne faut planter que des végétaux qui peuvent croître dans les conditions climatiques (exposition, orientation, ensoleillement) et dans le sol propres à votre potager (ou à votre jardin d’agrément).

Voir tous les conseils "Le potager"

Équipements

image

Faire un forage soi-même dans son jardin : taper un puits

Autrefois, chaque jardin avait son puits, qui permettait son arrosage en toutes saisons (ou presque) et souvent l'alimentation en eau de la maison. La nappe phréatique se trouvant généralement à quelques mètres sous le niveau du sol, il était possible de récupérer l'eau avec un seau ou avec une pompe de surface. Les puits ont souvent été bouchés. Il existe une solution simple pour aller chercher l'eau, sans forage important: il est possible de "taper" un puits chez soi, sans grand équipement.  

image

Un bac à compost dans votre jardin

Un bac à compost n’est pas indispensable pour obtenir un compost, mais il permet une succession des couches bien mieux organisée et le jardin sera plus net qu’avec un amoncellement informe. Les couches se réchaufferont plus rapidement et resteront humides. pour cette réalisation, préférez des lattes en bois traité ou traites-les vous mêmes. Si vous ne possédez pas de jardin, il existe aujourd'hui des composteurs de cuisine .

image

Monter un abri de jardin

De la simple cabane à outils jusqu’au chalet d’été doté d’une installation électrique, bien isolé, voire chauffé, la gamme des abris de jardin est très vaste. Ils se distinguent par l’épaisseur des planches (pré-assemblées ou non), la surface, le type et le nombre d’ouvertures, la présence ou non d’un plancher, la nature de la couverture. Tous doivent bénéficier d’un bon traitement du bois. 

image

Taille-haie et élagueur en un même appareil

La combi concept 121iTK4 est une machine polyvalente qui allie un bloc-moteur à batterie un tube télescopique, une tête élagueuse et une tête taille-haie. Une solution intelligente et bien utile en cette saison où il n'est pas facile de trouver des entreprises d'entretien des espaces verts.. 

Voir tous les conseils "Équipements"

Jardiner pour valoriser la maison

Jardiner : une école de patience

Les conseils pour créer, entretenir, fleurir et arborer votre jardin et pour produire des légumes sains et naturels pendant toute l’année, grâce aux informations et aux suggestions de Christian spécialiste de la construction mais aussi du jardinage. Une connaissance de l’alternance des saisons et de leurs conséquences sur la vie des plantes est souhaitable. Le jardinage demande de la patience, mais aussi une attention permanente, par exemple dans l’arrosage des plantes, le tuteurage, mais aussi le désherbage des mauvaises herbes, aujourd’hui baptisées « plantes indésirables ». 

Jardiner en préservant la nature

Le traitement des plantes doit exclure les pesticides et privilégier des produits naturels, admissibles en agriculture biologique. On préfèrera par exemple un paillage à un désherbant.