Cintrer les tubes en cuivre

Une installation de plomberie ne comporte pas que des tubes droits ; pour réaliser des coudes,  le cintrage permet de plier les tubes selon un angle voulu, sans en écraser le diamètre (ce qui pourrait modifier le débit et créer des coups de buttoir au passage de l’eau). C'est une solution plus économique que l'utilisation de raccords coudés, à braser ou mécanique. Cette solution réduit également les risques de fuites.

Le cintrage

Il est facile de cintrer un tube en cuivre recuit sans en déformer la section. Avec du cuivre écroui, il faut recuire, c'est-à-dire chauffer avec un chalumeau ou une lampe à souder toute la partie à cintrer.
Il existe divers appareils et plusieurs techniques pour cintrer : on ne procède pas par simple forçage à la main, car le tube s’écraserait. Les outils utilisés ont le double but de prévenir l’écrasement et de permettre le cintrage suivant des angles très précis.

Le cintrage au sable

Certains professionnels cintrent les tubes en cuivre de faible diamètre à la main et à vide, sans les déformer. Le cintrage à la main est pratique, car il permet de travailler rapidement, ce qui n’est pas négligeable. Pour éviter les déformations de la section du tube, il suffit de le remplir de sable. Le tube peut ainsi prendre toutes les formes sans aucune modification de section. Il faut utiliser du sable sec et très fin pour qu’il s’écoule sans problème. Remplissez le tube avec un entonnoir ou faites glisser le sable sur un papier plié en deux. Bouchez le tube à ses deux extrémités avec un bouchon en liège taillé au diamètre. Cintrez le tube à la main ou en le bloquant entre les mâchoires de l’étau. Pour cintrer à la main les gros diamètres, il est préférable de chauffer au chalumeau.

Le ressort à cintrer

Cet outil très simple permet de cintrer facilement et rapidement les tubes en cuivre. Il est en fil d’acier (de section carrée) et ne marque absolument pas le tube pendant l’opération. Le ressort est conçu pour cintrer un diamètre précis de tube : il faut donc autant de ressorts que de diamètres utilisés. Le tube à couder est placé dans le ressort (au contraire des ressorts à couder les tubes en plomb, que l’on introduit dans le tube). Saisissez fermement les deux extrémités du ressort et forcez. Le tube se plie sans déformation.

L’utilisation des cintreuses

Différentes solutions s’offrent à vous pour cintrer un tube, de la pince à cintrer à l’établi de cintrage sur trépied. Le choix de la technique, mais surtout du matériel, dépend bien sûr du nombre de cintrages à réaliser et aussi du diamètre des tubes à cintrer.  Le cintrage n’est pas très compliqué à réaliser et permet d’économiser des raccords coudés (et même droits si vous "manchonnez" les tubes).

La pince à cintrer

C’est l’outil qu’utilise couramment le plombier pour ce travail. Elle est d’un emploi simple et rapide, et suffisamment précise pour la plupart des installations. La pince est dotée de deux branches qui permettent de créer un effet de levier sur un tube en cuivre que l’on place dans le galet central. Ce dernier est gradué de 0 à 180°. Faites une marque sur le tube à l’endroit précis où doit commencer le cintrage et placez cette marque en regard du 0. Tenez la pince à deux mains et serrez les branches jusqu’à l’angle choisi.
Le défaut de la pince à cintrer, c’est qu’elle est limitée à un seul diamètre de tube. Si l’on emploie des tubes de divers diamètres, il faut donc utiliser plusieurs pinces. Avec un diamètre réduit (10/12, par exemple), le cintrage se fait, sans trop d’efforts, à deux mains.

L’établi de cintrage

Les établis prévus pour le travail du métal et pour la plomberie comportent des gorges qui permettent de cintrer en force les tubes en cuivre sans les déformer.
Ce type d’établi permet de cintrer des tubes d’assez gros diamètre (20 mm, par exemple, pour une canalisation générale de distribution dans une maison).
Ne cintrez pas un tube dans un galet inadapté à son diamètre, car il se déformerait. Pour alléger l’effort à fournir si l’extrémité du tube à cintrer est trop courte, engagez une barre de métal dans le tube pour faire rallonge.
Les galets montés sur étau. Certains étaux d’établi sont prévus pour recevoir des galets de cintrage de tubes. Les mors de l’étau sont percés de trous sur lesquels s’adaptent trois galets pourvus de gorges correspondant au diamètre des tubes utilisés. Il suffit d’écarter les mâchoires pour introduire le tube dans la gorge et de visser pour cintrer.
La cintreuse à vis est utilisée essentiellement pour les tubes en acier, beaucoup plus difficiles à cintrer que les tubes en cuivre. La vis à cintrer se termine par un galet ; elle est montée sur un cadre métallique pouvant recevoir des galets fixes à gorge (on les change en fonction du diamètre des tubes). La cintreuse à vis est pratiquement un outil de professionnel, puisque les tubes en acier sont rarement utilisés par les amateurs. La vis se serre à deux mains et confère une grande force de cintrage.

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Les raccords de plomberie

Tous les tubes doivent être raccordés, qu’ils soient en cuivre, en PER ou en multicouche ou, pour les évacuations, en PVC. Les liaisons directes sont rares, et l’on utilise le plus souvent des manchons à braser ou à visser. Certains de ces raccords permettent une réduction ou la liaison avec des canalisations de nature et matériaux différents.

Les dernieres vidéos maison

image

Immobilier : l'impact du confinement

Près de 3 mois de confinement ont fait prendre conscience aux Français des qualités et, plus souvent encore, des carences de leur logement. Manque de surface, de pièces, de balcon ou de terrasse, de jardin... suscitent de nouvelles envies. Le déconfinement les libère. C'est ce que nous explique Éric ALLOUCHE, le directeur général exécutif du réseau ERA 

image

A quel point le bois de chauffage est-il économique ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Jean-Louis BAL, président du label flamme verte vous expliquent en quoi le bois de chauffage représente encore aujourd'hui l'un des combustibles les plus économiques. 

image

Les isolants naturels : qu'est-ce que c'est?

Les isolants naturels ont le vent en poupe. Christian PESSEY fait le point sur le sujet avec Joël PACCANELLI, gérant de ECO-LOGIS, entreprise de distribution d’éco-matériaux pour la maison et notamment de matériaux d’isolation biosourcés et de peintures écocertifiés.

image

Pompe à chaleur et confort d'été

Dans cette interview, Christian PESSEY et Christel MOLLÉ de l' AFPAC , font le point sur l'utilisation d'une pompe à chaleur réversible pour améliorer le confort d'été dans votre logement. 

image

Les conseils de la semaine du 4 au 10 mai

Isoler les combles  contre la chaleur, tout savoir sur  les prises et les interrupteurs , entretenir une  terrasse en terre cuite , rénover les  meubles de jardin , insonoriser une  pompe de piscine , choisir un  chauffe-eau électrique , rénover la pierre, nettoyer un  crépis monocouche , réparer les  fuites de chasse-d’eau  : retrouvez tous les conseils publiés pendant la semaine.

Les derniers conseils maison

image

Tuiles béton : faut-il les traiter?

Propriétaire d'une maison de 25 ans, bon état, tuiles Redland béton. Charpente en fermette saine, pas d'humidité, ni insecte. Un démarcheur m'a conseillé de nettoyer mes tuiles, de mettre anti-mousse, d'hydrofuger la surface et d'appliquer un rénovateur. Uniquement avec produit EUROCHEM. Tous ces traitements sont-ils nécessaires ? Pour l'instant ma toiture est toujours étanche, avec seulement un peu de mousse sur quelques tuiles. Quel entretien dois-je faire ?  Guy

image

Les différents métaux utilisés en bricolage

Par le mot “métallerie”, on entend le travail d’un certain nombre de métaux usuels, que l’on trouve dans le commerce sous forme de plaques (tôle), de barres plates ou rondes, de tubes et de profilés. Un certain nombre d'entre eux peuvent être utilisés dans la maison pour sa construction, pour sa rénovation et quand vous bricolez. Il est bon de la connaître.

image

Faire du bois de chauffage

Le bois est une énergie renouvelable dont la qualité n’est plus à démontrer. L’évolution des poêles, inserts, foyers fermés et même chaudières l’ont replacé en bonne position parmi les différents combustibles. Si vous possédez une parcelle boisée ou si vous pouvez acheter du bois sur pied, il est très intéressant de pouvoir “faire son bois” soi-même, bien sûr dans le respect des règles d’exploitation raisonnée de la forêt.

image

Une initiative collective de production et d'autoconsommation d'électricité entre voisins : HARMON'YEU

Au printemps 2020, ENGIE, en partenariat avec la mairie de l’Île d’Yeu et 3 institutions locales, a lancé cette expérimentation innovante d’autoconsommation collective baptisée Harmon’Yeu. Né grâce à la volonté de ses habitants et des autorités locales de s’inscrire dans la transition énergétique, ce projet constitue une première en France dans le fait qu’il intègre plusieurs maisons individuelles productrices d’énergie et une batterie de stockage commune, à l’échelle d’un quartier. Un logiciel intelligent développé spécifiquement par ENGIE pour le projet permet de piloter la répartition de l’énergie produite entre les utilisateurs.