La "Chaise bistrot" (ou Chaise n°14) toujours produite par Thonet

L’extraordinaire réussite de l’entreprise Thonet débute en 1819, lorsque Michael Thonet, maître menuisier, crée son premier atelier d’ébénisterie à Boppard sur le Rhin. Depuis, le nom Thonet est synonyme de meubles empreints de qualité, d’élégance et d’innovation. Le succès est venu avec la célèbre chaise n° 14, plus connue sous l’appellation de « chaise bistrot » et qui sera la première à pouvoir être produite industriellement grâce à la nouvelle technologie de courbage du bois de hêtre massif. Plus tard, dans les années 1930, les meubles en acier tubulaire dessinés par des architectes renommés du Bauhaus tels que Mart Stam, Ludwig Mies van der Rohe et Marcel Breuer, ont constitué la deuxième référence marquante de l’histoire du design. À cette époque, Thonet était le premier producteur mondial de meubles en acier tubulaire, aujourd’hui considérés comme classiques intemporels du design.

L’extraordinaire réussite de l’entreprise Thonet

L'histoire débute en 1819, lorsque Michael Thonet, maître menuisier, crée son premier atelier d’ébénisterie à Boppard sur le Rhin. Depuis, le nom Thonet est synonyme de meubles empreints de qualité, d’élégance et d’innovation. Le succès est venu avec la célèbre chaise n° 14, plus connue sous l’appellation de « chaise bistrot » et qui sera la première à pouvoir être produite industriellement grâce à la nouvelle technologie de courbage du bois de hêtre massif. Plus tard, dans les années 1930, les meubles en acier tubulaire dessinés par des architectes renommés du Bauhaus tels que Mart Stam, Ludwig Mies van der Rohe et Marcel Breuer, ont constitué la deuxième référence marquante de l’histoire du design. À cette époque, Thonet était le premier producteur mondial de meubles en acier tubulaire, aujourd’hui considérés comme classiques intemporels du design.

La chaise bistrot

Lorsqu’on entend le terme « chaise bistrot », à quoi pense-t-on généralement ? Probablement à des barreaux en bois foncé et un cannage clair. En effet, c’est aussi grâce à ce contraste réussi que la chaise 214, ou chaise bistrot, est devenue une icône si reconnaissable, un classique parmi les meubles Thonet. Même si cette chaise se décline également avec une assise capitonnée ou en bois moulé et dans des teintes claires voire colorées, c’est surtout le mariage entre la couleur foncée de la structure en bois et le ton naturel du cannage qui la rend incomparable.

Bois de hêtre tourné et cannage en rotin

Tandis que le bois de hêtre utilisé par Thonet pour la fabrication des éléments en bois courbé, provient de forêts européennes gérées de manière durable, le matériau employé pour les assises, quant à lui, vient de loin. Le cannage est réalisé avec des lanières de rotin naturel, ou rotang. Cette plante grimpante pousse dans les forêts tropicales d’Asie du Sud-Est et forme de longues tiges qui s’attachent aux arbres comme des lianes. D’ailleurs, Michael Thonet, le fondateur de Thonet, utilisait déjà ce matériau pour le cannage. Parmi les chaises lamellées-collées fabriquées par Thonet à Boppard sur le Rhin depuis la fin des années 1830, on trouve, outre des exemplaires capitonnés, également des modèles cannés en rotin. Pour les chaises en bois courbé fabriquées industriellement à partir des années 1850, Thonet a privilégié le cannage. Également appelé « cannage viennois », ce procédé revenait moins cher que l’utilisation de cuir ou le capitonnage et il était plus facile à remplacer en cas de dommages.

Stabilité et élasticité du rotin

À l’époque comme aujourd’hui, la matière première pour le cannage est importée d’Asie du Sud-Est, principalement d’Indonésie. On ne sait pas exactement quand le rotin a fait son apparition en Europe, soit à la fin du XVIe, soit au début du XVIIe siècle. À l’époque, les Européens commençaient à coloniser cette région. Ce qui est sûr, c’est que la technique du tissage octogonal, telle qu’elle est encore utilisée aujourd’hui par Thonet pour ses chaises, est originaire des pays asiatiques. En Angleterre, une mode du cannage s’est véritablement développée à partir de la moitié du XVIIe siècle. Les chaises en rotin étaient si populaires à l’époque qu’elles ont détrôné les meubles capitonnés. En Allemagne, les premiers meubles avec du cannage sont apparus vers 1700. Quand Michael Thonet a créé son premier atelier à Boppard sur-le-Rhin en 1819, les assises cannées étaient revenues à la mode. Il lui paraissait donc évident d’utiliser lui aussi cet élément typique de l’époque Biedermeier. En effet, le cannage allie deux qualités précieuses pour une assise : la stabilité et l’élasticité. Ce matériau naturel est robuste tout en restant souple, offrant ainsi un doux confort qui se passe de coussin. Particulièrement important aujourd’hui : le cannage est également considéré comme un procédé éco-responsable, car le palmier dont provient le rotin dépend de la biodiversité. Cette plante ne peut pousser qu’en symbiose avec les arbres qui l’entourent. C’est pourquoi l’exploitation du rotin contribue à préserver les forêts tropicales. De plus, les palmiers à rotin repoussent vite après la récolte et absorbent plus de CO2 que les arbres.

Montage de l'assise en rotin - © Thonet

Cannage industriel monté à la main

Pour obtenir les fils qui seront ensuite tissés, les tiges de rotin sont débarrassées de leur écorce qui est ensuite découpée en lanières. Ces lanières sont ensuite collées les unes aux autres pour former un fil continu. Chez Thonet, les chaises et les fauteuils étaient autrefois tous cannés à la main. C’est pourquoi, des trous étaient percés dans les cadres des assises pour y faire passer les fils. Aujourd’hui, Thonet utilise pour ses meubles des lés déjà cannés de manière industrielle, qui sont insérés au marteau dans la rainure en pourtour du cadre de l’assise, puis fixés à la colle à bois. Cependant, le lé préfabriqué étant composé uniquement de fils verticaux et horizontaux, les fils qui se croisent en diagonale sont aujourd’hui encore ajoutés à la main. Avant d’utiliser les lés, on les fait tremper brièvement dans l’eau pour les assouplir. Au séchage, le rotin se rétracte, offrant la rigidité souhaitée. Thonet complète l’assise par un anneau en aubier, le cœur du rotin. L’aubier est posé sur le cannage, collé dans la rainure qu’il referme. Étant constitués du même matériau, l’aubier et le cannage confèrent à l’assise une homogénéité esthétique. Cette technique est également économe en ressources, car elle utilise plusieurs parties de la même plante.

Un service réparation

Pour obtenir les fils qui seront ensuite tissés, les tiges de rotin sont débarrassées de leur écorce qui est ensuite découpée en lanières. Ces lanières sont ensuite collées les unes aux autres pour former un fil continu. Chez Thonet, les chaises et les fauteuils étaient autrefois tous cannés à la main. C’est pourquoi, des trous étaient percés dans les cadres des assises pour y faire passer les fils. Aujourd’hui, Thonet utilise pour ses meubles des lés déjà cannés de manière industrielle, qui sont insérés au marteau dans la rainure en pourtour du cadre de l’assise, puis fixés à la colle à bois. Cependant, le lé préfabriqué étant composé uniquement de fils verticaux et horizontaux, les fils qui se croisent en diagonale sont aujourd’hui encore ajoutés à la main. Avant d’utiliser les lés, on les fait tremper brièvement dans l’eau pour les assouplir. Au séchage, le rotin se rétracte, offrant la rigidité souhaitée. Thonet complète l’assise par un anneau en aubier, le cœur du rotin. L’aubier est posé sur le cannage, collé dans la rainure qu’il referme. Étant constitués du même matériau, l’aubier et le cannage confèrent à l’assise une homogénéité esthétique. Cette technique est également économe en ressources, car elle utilise plusieurs parties de la même plante.

Une collection élargie

Soucieuse de perpétuer la tradition familiale et son attachement à un artisanat de qualité, l’entreprise élargit également en permanence sa collection de nouveautés en collaboration avec des designers de renommée nationale et internationale. Certains meubles sont également dessinés en interne par le Thonet Design Team. L’entreprise, dont le siège social et le site de production sont situés à Frankenberg/Eder en Allemagne, est dirigée par le président directeur général Brian Boyd, conjointement avec Norbert Ruf, directeur de création. La cinquième et sixième génération des descendants de Michael Thonet continuent à participer aux activités de la société dans leurs rôles d'associés, responsables des ventes et ambassadeurs de la marque.

Informations Thonet

 

Les dernieres vidéos maison

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

Isolation : les tests en situation réelle

Pour mesurer les performances de leurs isolants, Actis pratique ce que l'on appelle des "tests en situation réelle" ! Christian PESSEY et Maxime DURAN, directeur de l'innovation chez Actis vous expliquent de quoi il s'agit.

Les derniers conseils maison

image

Comment poser du stratifié en lames

Le stratifié n'est pas du parquet, bien que l'on parle couramment de "parquet stratifié". C'est un revêtement de sol rigide, en panneau, dont la face externe est décorée en imitation de bois, mais aussi de carrelage, dallage pierre, etc. La pose en est assez facile si l'on travail avec méthode.

image

Encastrement des canalisations d'évacuation sous dalle béton

La réalisation de la dalle de sol en béton d'une maison, en neuf ou en rénovation, est l'occasion d'y établir le réseau de canalisations des eaux usées. Cette implantation doit être murement réfléchie en fonction de l'emplacement des différents appareils sanitaires et des pièces les accueillant. bien sûr le passage des canalisations est très simplifiée en présence d'un sous-sol ou d'un vide sanitaire.  Livre recommandé 

image

innovation lumineuse : les verrières de toit

Pour transformer un espace, quoi de mieux que d’apporter encore plus de lumière naturelle ? En quête d’innovation et fort de son savoir-faire, VELUX® a mis au point les verrières 2en1 et 3en1 qui redéfinissent le standard des fenêtres de toit.

image

Protéger la maison de la tempête

Les tempêtes et épisodes de grands vents se multiplient en toute saison, exposant la maison à des dégradations souvent importantes pouvant toucher à la sécurité des habitants. À l'annonce des ces phénomènes, des précautions peuvent être prises. V oici quelques mesures essentielles que vous pouvez prendre. Station météo connectée recommandée

image

Comment nettoyer les vitres facilement et sans produit agressif ?

Nettoyer les vitres peut être une tâche fastidieuse et pas toujours facile. Bien souvent, la pollution complique la tache et oblige à multiplier la fréquence de ce nettoyage. Les produits du commerce pour nettoyer les vitres ne sont pas toujours très  efficaces et surtout ils polluent l'air intérieur sans qu'on s'en aperçoive. Notre recette et notre méthode vont vous simplifier le nettoyage de vos vitres. LIVRE BRICOLAGE RECOMMANDÉ

image

Comment faire du béton ciré ?

Le béton ciré n'a de béton que le nom. C'est davantage un enduit spécifique imitant le vrai béton lissé. Il s'agit donc d'un produit spécifique qui s'apparente à un revêtement décoratif pour le sol, les murs, les escaliers, les plans de travail.   Il est important de suivre attentivement les instructions spécifiques du fabricant du béton ciré que vous utilisez, car les étapes et les matériaux peuvent varier légèrement d'un produit à l'autre. Il est conseillé de de porter les équipements appropriés, comme une combinaison de travail, des gants et un masque.

image

Le béton ciré, c'est quoi?

Le béton ciré est un revêtement décoratif polyvalent utilisé pour créer des surfaces lisses et élégantes dans une variété d'applications, telles que les sols, les murs, les plans de travail de cuisine (avec réserves), les salles de bains, et même les meubles. Le béton ciré n'a rien à voir avec le béton traditionnel : il est composé de ciment, de sable fin, de résines polymères et d'additifs qui lui confèrent une grande résistance, une belle brillance et une meilleure adhérence sur son support.