Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

En général, il est souvent préférable d’acheter le bois, même en quantité limitée, directement en scierie. C’est possible, y compris dans les grandes villes (les scieries sont souvent installées dans les périphéries). Il faut s’y assurer que le bois a bien été traité.

Le bois brut ou raboté

À moins que vous ne disposiez d’une dégauchisseuse, achetez le bois déjà raboté. L’achat d’une dégauchisseuse représente un investissement notable qui n’est justifié que pour les menuisiers d’un bon niveau. Elle permet cependant d’acheter le bois brut, bien moins cher.

Dans les magasins de détail, le bois est généralement vendu raboté, le plus souvent sur les quatre faces, mais on trouve aussi des pièces rabotées “un parement – un chant” ou simplement “deux parements” (elles conviennent à certains travaux). Les planches parfaitement dressées et rabotées sur quatre faces sont, bien entendu, vendues plus cher.

Les qualités de bois

Les revendeurs proposent en principe différentes qualités de bois destinées à un type de travail spécifique. Bien qu’il existe en la matière une normalisation précise, on trouve sur le marché un certain nombre d’appellations plus ou moins fantaisistes.  Il est bon de rappeler quelques définitions. 

Les épaisseurs, les sections

Les planches, les feuillets, les plateaux

On parle couramment de "planches". En fait, cette appellation correspond, en menuiserie, à une épaisseur du bois comprise entre 22 mm et 55 mm. Au-dessous, et jusqu’à 4 mm, on parle de feuillets, et au-dessus, de plateaux.
• Les planches : elles ont une épaisseur de 22 à 55 mm ; leur largeur est variable, mais le rapport entre les côtés doit être au moins égal à 4. C’est sous ces dimensions que les menuisiers achètent le bois dont ils ont besoin. Les planches traditionnellement les plus utilisées ont 27 ou 34 mm d’épaisseur pour 220 mm de large.
• Les feuillets (ou planchettes) : ce sont des pièces de bois de petites dimensions, très utilisées pour de nombreux travaux de menuiserie, pour réaliser les portes et les flancs des meubles, par exemple. Ils ont une épaisseur de 4 mm à 22 mm, le rapport des côtés devant être égal ou supérieur à 4.

Les madriers et les bastaings

Il s’agit de pièces de forte section parallélépipédique, utilisées pour des travaux de construction.
• Les madriers : ils ont de 75 mm à 205 mm d'épaisseur ; leur largeur est comprise entre 205 mm et 225 mm. Le rapport des côtés doit être compris entre 2 et 3. La largeur la plus courante pour les madriers de 80 mm est de 220 mm.
• Les bastaings (ou bastings) : ils ont une épaisseur et une largeur moindres, de 55 à 65 mm pour l’épaisseur et de 155 à 185 mm pour la largeur. Le rapport des côtés est également compris entre 2 et 3. Ces pièces servent aussi à la construction.

Les barres

La notion de barre n’a pas d’existence légale, au plan de la normalisation. On peut considérer qu’elle correspond à des pièces de bois dont la section est voisine du carré. Des côtés de celui-ci dépendent l’appellation et l’utilisation.
• La poutre : c’est une grosse pièce de bois équarrie, dont la section est carrée ou sensiblement carrée, de côtés supérieurs à 120 mm. Elle est très utilisée en charpenterie, pour la réalisation des linteaux et des planchers traditionnels.
• Le chevron : c’est une barre moyenne dont la section est carrée ou sensiblement carrée. Le côté d’un chevron est compris entre 40 mm et 120 mm. On l’utilise en charpenterie, mais les plus petits peuvent trouver une utilisation en menuiserie (châssis de meubles).
• Le carrelet : c’est une petite barre, appelée aussi tasseau, dont la section est carrée ou sensiblement carrée. Le côté d’un carrelet est compris entre 15 mm et 50 mm.

Les pièces de bois usinées

• Les lames de parquet : on désigne sous cette appellation des frises (c’est-à-dire des pièces de section parallélépipédique dont l’épaisseur est comprise entre 18 mm et 35 mm, et la largeur entre 40 mm et 120 mm) rabotées au moins sur une face et portant sur l’épaisseur d’un côté une languette, de l’autre une rainure, permettant leur assemblage côte à côte, par emboîtement (on parle de “lames bouvetées”). Les qualités non destinées aux planchers, mais réservées aux revêtements muraux sont appelées frisettes ou lambris.
• Les moulures : il existe une large gamme de baguettes moulurées qui servent à la décoration des murs ou à celle des portes. Les baguettes quart-de-rond sont très utilisées dans les angles rentrants des murs. Il existe des baguettes trois-quarts-de-rond pour les angles sortants, ainsi que des rondes et des demi-rondes. Les autres moulures présentent des profils très divers qui conviennent à tous les styles d’appartement, pour l’encadrement des huisseries.
• Les plinthes : elles ont traditionnellement une épaisseur de 10 mm pour 110 mm de largeur. Elles sont généralement moulurées dans la partie supérieure.

QUELQUES APPELLATIONS DE BOIS DÉBITÉS
(selon l’Association française de normalisation)

Noms Définitions

Bastaing 

Sciage aligné parallèle dont le rapport des côtés est compris entre 2 et 3. Cet équarrissage est compris entre 55 x 155 mm et 65 x 160 à 185 mm.

Carrelet

Sciage aligné parallèle dont la section est carrée ou sensiblement carrée. Le côté d’un carrelet est compris entre 15 et 50 mm.

Chevron

Sciage aligné parallèle dont la section est carrée ou sensiblement carrée. Le côté d’un chevron est compris entre 40 et 125 mm.

Feuillet

Sciage aligné parallèle ou déligné dont le rapport des côtés est égal ou supérieur à 4. Son épaisseur est inférieure à 22 mm.

Latte

Sciage aligné parallèle de section rectangulaire, étroit (26 mm à 55 mm) et de faible épaisseur (5 mm à 12 mm).

Lambourde

Sciage aligné parallèle de section rectangulaire comprise entre 26 mm x 65 mm et 45 mm x 105 mm, destiné à supporter le parquet.

Liteau

Sciage aligné parallèle d’équarrissage compris entre 18 x 35 mm et 30 mm x 40 mm.

Madrier

Sciage aligné parallèle dont le rapport des dimensions des côtés est compris entre 2 et 3. Cet équarrissage est compris entre 75 mm x 205 mm et 105 mm x 225 mm.

Planche

Sciage aligné parallèle ou déligné dont les rapports des côtés sont égaux ou supérieurs à 4. Son épaisseur est comprise entre 22 mm et 55 mm.

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Le panneau de particules (ou aggloméré)

On désigne, sous cette appellation, un matériau en plaque, fabriqué sous pression, essentiellement à partir de particules de bois (grands copeaux, copeaux de rabotage, sciure, etc.), avec apport d’un liant (colle) organique ou minéral. Proposés en différents formats et épaisseurs, les panneaux de particules peuvent être plaqués sur toutes leurs faces pour constituer des tablettes, des meubles, des plans de travail pour la cuisine.

Les dernieres vidéos maison

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

image

Quand faire remplacer sa chaudière gaz ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Fabien MARGUERON de ENGIE Home Services évoquent les raisons qui peuvent vous pousser à faire remplacer votre chaudière gaz mais aussi le tour des offres vous permettant son remplacement.

Les derniers conseils maison

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

image

Isolation des combles perdus : les conseils de l'AQC (l'Agence Qualité Construction).

L'AQC, la très sérieuse AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION, a sorti un "mémo de chantier" à la demande du Ministère de la Transition Énergétique. Il s’agit de bien identifier les points importants du soufflage de laine dans les combles. L'initiative est d’autant plus importante qu’une grande majorité des isolations des combles se fait de cette façon.

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice

image

Le plomb dans les peintures : diagnostic immobilier obligatoire

Le plomb est susceptible d’être présent dans les logements anciens notamment dans les veilles peintures. Son dépistage fait partie des diagnostics obligatoires avant la vente ou la location. Il peut se révéler très dangereux pour la santé.