Les bardeaux et plaques ondulées

Il existe aussi d'autres façons de couvrir une toiture. Ces deux matériaux sont plutôt réservés aux petits bâtiments annexes qu'aux maisons d'habitation.

Les bardeaux

On désigne ainsi des éléments composés de fibre de verre sur feutre asphalté. Ce type de revêtement donne aux toits un aspect voisin de celui de l'ardoise (mais les qualités ne sont pas les mêmes). Les bardeaux (ou "Shingle") ont l'avantage d'être légers et parfaitement étanches. Selon les modèles, les bardeaux sont cloués et collés ou simplement cloués.
On trouve toutes les formes de bardeaux: certains sont coupés droits comme les ardoises classiques, d'autres sont coupés en écailles.
Chaque bardeau comporte une partie supérieure continue, destinée à être recouverte, et une partie inférieure découpée (chaque bardeau correspond à 2 ou 3 ardoises pour la largeur).

Pose

Elle commence par le bas, c'est-à-dire par la bande de rive, qui longe le bord du pan de toiture. Lorsque l'on pose sur platelage (panneaux de particules CTB-H ou contreplaqués CTB-X) les bardeaux sont agrafés, mais les parties inférieures sont assemblées à l'aide de bandes adhésives ou de colle. Certains bardeaux rigides peuvent être cloués directement sur les liteaux.
Elle peut aussi se faire sur des panneaux spéciaux composites, aux chants bouvetés.

Plaques ondulées

La tôle ondulée est une véritable lèpre qui a frappé nos paysages ruraux. Réservez les plaques ondulées pour les petits bâtiments utilitaires peu visibles. En revanche, les plaques en matière synthétique teintées dans la masse, en bleu ardoise ou en rouge tuile, sont plus discrètes et peuvent être tolérées sur les petits bâtiment utilitaires.

Pose

Leur fixation se fait tout simplement par boutonnage, contre la charpente, après perçage. Si nécessaire, sciez le matériau avec un disque à tronçonner.
Il en est de même des plaques ondulées en fibro-ciment, dont la longévité est, de plus, supérieure.

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Les tuiles

La tuile traditionnelle résulte de la cuisson de l'argile. Elle est rouge vif ou jaune orangé selon le gisement. Depuis la seconde guerre mondiale est apparue la tuile "béton", teintée dans la masse, qui concurrence sérieusement la tuile traditionnelle en raison de ses qualités (non gélive, non poreuse, facile à trancher, de format régulier, etc.) et de son coût légèrement moindre.

image

La toiture

Le toit d'une maison constitue la couverture de celle-ci : il la protège et abrite ses occupants des intempéries, à tel point que le mot a pris un sens figuré, au même titre d'ailleurs que "foyer", symbolisant le confort, sinon le réconfort que peut apporter la maison où l'on se sent "sous son toit".

Les dernieres vidéos maison

image

Lutter contre les problèmes de bruit

Christian PESSEY et  Nicolas BALANANT, expert Qualitel en acoustique, vous apportent leur conseils sur tous les problèmes sonores que vous pouvez rencontrer dans votre logement.

Les derniers conseils maison

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.