Logement durable : les Français plébiscitent !

D'après le Baromètre* QUALITEL - IPSOS 2021, 75% des Français ont à cœur d’avoir un logement plus respectueux de l’environnement. L’opinion a saisi l’importance de limiter sa consommation d’énergie, et plus largement, « d’habiter durable ». Le gain, pour la planète, mais aussi pour le confort au quotidien, est globalement perçu et compris. Pourtant, certains critères qui contribuent également très concrètement à rendre le logement plus durable restent encore secondaires pour les Français.

Cette étude d’envergure met en évidence à la fois les bénéfices du logement « vert », tels que perçus par les 4 500 Français interrogés, en termes d’environnement et de qualité de vie, mais aussi les domaines d’actions qui restent, en la matière, à expliquer et renforcer.

Une large et vertueuse prise de conscience

Le logement, levier essentiel de la transition écologique.

Conscients que la transition environnementale passe par les comportements individuels, les Français considèrent le logement comme un champ d’action déterminant : dans le top-6 des « éco-gestes » à adopter, deux concernent l’habitat : réduire la consommation d’énergie (67%) et limiter la consommation d’eau (42%) chez soi.

Le logement durable : essentiel pour une majorité des Français

Ainsi, loin de l’effet de mode, le logement durable est perçu comme essentiel par une large majorité de Français. 75 % d’entre eux ont à cœur d’habiter une maison ou un appartement respectueux de l’environnement. Pourtant, lorsqu’on leur précise la définition de l’habitat durable, c’est-à-dire « un lieu respectueux de l’environnement, préservant la qualité de vie et le bien-être de ses occupants, où les coûts de construction et d’usage sont maîtrisés », seuls 30 % estiment qu’ils vivent actuellement dans un tel logement.

Des travaux de rénovation

Pour habiter plus "durable", une large majorité de Français (59%) – et deux tiers des 35-60 ans – seraient prêts à réaliser des travaux de rénovation. Dans une moindre mesure, une part importante de la population serait prête à changer de logement (51%).

Les jeunes plus sensibles au logement durable

Les jeunes générations sont les plus disposées à changer leur façon d’habiter : la moitié des 18-34 ans serait même prête à payer un peu plus cher pour un logement plus durable (contre 31% des plus de 60 ans).

Le logement durable : un levier pour l'achat et la location

Une sensibilité à « l’habiter durable » croissante, mais ne constituant pas encore un critère d’achat ou de location décisif, toutes générations confondues. Le respect de l’environnement n’a été un critère de choix que pour 4% des sondés, loin derrière le classique triptyque localisation (64%), prix (54%), surface (42%).

Préservation de la biodiversité et accès au transport

Toutefois, d’autres éléments tels la préservation de la biodiversité ou l’accès aux transports, sont jugés plus secondaires. Seuls 17% des Français jugent que la proximité des infrastructures (transports en commun, commerces, écoles, travail) est un critère indispensable au logement durable, alors même que les transports, a fortiori individuels, sont le premier poste d’émissions des gaz à effet de serre (source : Ministère de la Transition Écologique et Solidaire). Signe que la notion de logement durable est encore loin de prendre en compte les éléments extrinsèques au logement.

Les atouts du logement durable

Logement durable et confort

Le logement durable ne suppose aucun « sacrifice » sur le plan du confort de vie, bien au contraire : il obtient une note de qualité globale de 7,9/10 contre 5,6/10 pour le non-durable (indice Qualiscore, sur la base de 17 critères). Les logements répondant à un cahier des charges environnemental exigeant sont jugés plus confortables par leurs habitants, quels que soient les critères (niveau d’humidité, isolation acoustique, etc.). 45% des occupants de logements de moins de 10 ans certifiés par QUALITEL sont très satisfaits du confort thermique contre 25% des occupants de logements tout aussi récents, mais non-certifiés.

Le logement durable : avantageux sur le plan économique

82% des occupants de logements durables sont satisfaits du coût du logement hors loyer/emprunt contre 54% dans le non-durale) d’autant plus que les Français pronostiquent majoritairement (62%) la mise en place de malus écologiques sur les logements non-durables.

Les grands bouleversements du logement

Les Français anticipent une évolution significative de la réglementation, à moyen terme Une large majorité de la population (61%), pense probable que d’ici 10 ans, il y ait obligation de rénover son logement s’il ne respecte pas certains critères. Les plus jeunes sont les plus convaincus des changements majeurs dans les 10 ans à venir : la majorité des 18-35 ans (56%) juge probable que d’ici 10 ans, tous les logements neufs soient autonomes en énergie (contre 43% des plus de 60 ans).

Contre l’étalement urbain,

Une majorité de Français plaide pour plus de densité. 56% préfèrent qu’on construise « à la verticale, quitte à avoir des bâtiments plus hauts », alors que 44% préféreraient « construire à l’horizontale en étalant la ville, quitte à diminuer la superficie des sols naturels ou agricoles ». Les moins de 35 ans expriment un avis plus tranché contre l’artificialisation des sols : ils sont 64% à privilégier la densité.

*Le Baromètre annuel Qualitel-Ipsos évalue depuis 2017 la qualité des logements telle qu’elle est perçue par les Français. L’édition 2021 est réalisée en partenariat avec l’Anah.

                                                                Informations :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Evaluez votre logement... avec QUALITEL

«   Suis-je satisfait de mon logement   ?   Que faut-il améliorer et comment pour m ' y sentir bien   ? » , c'est une question que vous vous êtes certainement déjà posée. Il est aujourd'hui facile d'y répondre grâce à la plateforme jevaluemonlogement.org , développée par QUALITEL pour permettre à chacun de s'interroger sur la qualité perçue de sa maison ou de son appartement. Quelques clics suffisent pour mieux cerner ses points de satisfaction et insatisfaction, identifier les leviers possibles d'amélioration et obtenir des conseils pratiques personnalisés. Un préalable utile pour nourrir son projet, notamment en matière de performance énergétique.

Les dernieres vidéos maison

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

Les derniers conseils maison

image

Parafoudre et paratonnerre : quelles différences, quelles protections?

Les orages se multiplient avec l'arrivée de l'été comme la fin de celui-ci. Ils sont de plus en plus violents et destructeurs. Le risque électrique est accru, d'où des dangers sur les personnes comme sur les installations et les biens, avec des menaces d'électrisation, d'électrocution, de détérioration des équipements électriques voire d'incendie. Deux équipements aux fonctions différentes sont à installer : parafoudre et paratonnerre. Les deux sont souvent confondus.

image

Des panneaux de particules et de fibres (MDF) sans COV

Les panneaux de particules et de fibres n'ont pas bonne réputation sur le plan écologique. La cause : les colles qu'ils contiennent qui diffusent des COV (composants organique volatiles) particulièrement nocifs. Des panneaux fabriqués avec des colles biosourcées font leur apparition.  Evertree, pionnier dans la création de la première résine végétale à base de tournesol et de colza et Seripanneaux, spécialiste dans la fabrication de panneaux de particules de haute qualité - apportent une réponse concrète aux enjeux du secteur de l’ameublement en créant le premier panneau de particules biosourcé 100% français.

image

Bluetooth, Wifi, CPL, Ethernet : comment s'y retrouver?

Les standards de communication (Bluetooth, Wifi, CPL, Ethernet) permettent de créer un réseau local d’échange de données. Ils se distinguent essentiellement par leur mode de transmission et leur portée : une trentaine de mètres pour le WiFi, moins de 10 m pour le Bluetooth, sans limite pour les protocoles filaires. Dans quelque temps, personne n'échappera à la notion de connexion dans la maison et pas seulement pour regarder la télévision. Autant s'y mettre tout de suite!

image

Installer une véranda : les règles de base

La véranda constitue le prolongement naturel de la maison. Il faut bien la choisir . Elle est par nature lumineuse et elle en améliore le confort autant que l’esthétique. Son implantation doit profiter à l’éclairement naturel de la ou des pièces qu’elle prolonge. Lorsque les combles ne peuvent être aménagés, c’est la façon la plus simple de créer une extension et d’augmenter ainsi la surface habitable. VÉRANDA EN ALUMINIUM ACCESSIBLE

image

MaPrimRénov' évolue en mai 2024 : les détails

Le dispositif de soutien à la rénovation énergétique évolue de façon significative. Il s'agit non pas d'une correction mais d'un véritable changement de cap, avec le retour d' l'aide aux travaux "poste par poste" après la constatation que la "rénovation globale" était difficile à mettre en ouvre tant en raison du "reste à charge" que de la difficulté à mobiliser des entreprises sur un chantier plus complexe, faisant appel à des compétences diversifiées et techniquement complexes, induisant le recours à des intervenants multiples.

image

Pompe à chaleur : les différents types - laquelle choisir ?

La pompe à chaleur (PAC) est un système reposant sur la thermodynamique, qui permet de puiser des calories dans un milieu et de les transférer dans un autre. C’est selon ce principe que fonctionne un réfrigérateur. Il en existe différents types suivant le milieu dans lequel les calories sont puisées et le mode de restitution de celles-ci.

image

Trier et composter les déchets : une obligation légale ?

Engagé depuis de nombreuses années, le tri des déchets est une obligation morale et citoyenne. Il en est de même depuis le 1et janvier 2024, avec l'obligation, pour les collectivités locales de mettre en place un système de " un tri à la source des biodéchets pour les particuliers". Seau à compost

Économiser l’énergie dans la maison

L’amélioration de l’isolation et des performances du chauffage sont à l’ordre du jour depuis la fin des années 1970 , à la suite des chocs pétroliers. Les économies d’énergie visant à réduire la consommation de gaz ou de fioul, s’accompagnent aujourd’hui d’une réduction de l’impact environnemental de l’utilisation des énergies. D’où un retour en force du bois bûche et de ses dérivés (granulés, plaquettes forestières), dans un souci permanent d’amélioration du rendement thermique et des émissions de particules (label Flamme Verte). 

L’isolation thermique pour économiser l’énergie

La réduction des dépenses énergétiques passe prioritairement par l’isolation thermique, avec des isolants toujours plus performants : isolants minéraux (laine de verre, laine de roche) ou biosourcés (ouate de cellulose, laine de chanvre, fibres de bois, etc.), au détriment des produits pétroliers (polystyrène expansé – PSE – polyuréthane – PU). Une active politique de soutien et d’aide gouvernementale est conduite (Certificats d’économie d’énergie, Maprimerénov, Écoprêt taux zéro (Écoptz) est menée.