Percer le bois

Avant-trous de vis, mise en place de tourillons, pose d’éléments de quincaillerie… les occasions de percer sont nombreuses en menuiserie. Aujourd’hui, on emploie surtout la perceuse, mais le vilebrequin traditionnel convient à tous les travaux.

Photo Bosch

Pour percer des trous dans le bois, la machine doit être réglée sur
la fonction "perçage", la percussion étant débrayée - doc. Bosch

Le perçage

Pour éviter l'éclatement du bois au revers de la pièce, quel que soit l'outil ou la machine utilisée, en cas de perçage traversant, attaquez la pièce côté parement. En sortant de l'autre côté de la pièce, la mèche risque de produire des éclats; dans tous les cas, pour éliminer tout risque d’éclatement, placez une cale, dite "martyre" sous la pièce à percer.
• Pour que la mèche ne dérape pas, faites un léger avant-trou avec une pointe.
Pour les trous borgnes (non-traversants), utilisez un guide de profondeur (élastique placé sur la mèche, par exemple).

Au vilebrequin

C'est un outil très simple, en forme de manivelle, qui permet de réaliser des perçages très précis, sans grand effort. Il est particulièrement utilisé pour les perçages de grand diamètre, impossibles ou difficiles à effectuer avec une perceuse électroportative. On l'utilise essentiellement avec des mèches hélicoïdales avec pointe à vis et des mèches à trois pointes. Les trous de grand très diamètre sont percés à l’aide d’une mèche extensible. Les vilebrequins à cliquet percent avec rotation partielle de la poignée (si la place manque pour tourner normalement).

Le vilebrequin, un outil maniable et précis pour réaliser des trous de grand diamètre.

À la perceuse électroportative

La machine à utiliser doit être dotée d'un variateur électronique pour réaliser des trous avec précision. Pour utiliser correctement cette machine, il faut :
choisir une mèche adaptée au trou à percer (les mèches classiques sont hélicoïdales avec une pointe de centrage ; on utilise aussi des mèches à trois pointes pour les grands trous) ;
régler correctement la vitesse de la perceuse :
– lente pour les gros trous dans le bois dur
– rapide pour les petits trous dans le bois tendre.

Pour percer droit, tenez la perceuse bien horizontale (ou verticale). Les perçages de précision nécessitent un support vertical fixe.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Assembler le bois

On parle d’assemblage dès que l’on cloue l’une sur l’autre deux pièces de bois. Quand on réalise des meubles, même très simples, il faut avoir recours à des assemblages qui demandent des connaissances et un savoir-faire.

image

Tracer sur le bois

La menuiserie fait appel à des techniques relativement simples, mais qui sont issues d’un savoir-faire traditionnel dont il faut respecter les principes et l’ordonnancement. Le traçage est à la base de tous les travaux de menuiserie. De sa précision dépend la qualité du travail.

image

Les outils du menuisier

Le bois est un matériau agréable à travailler. Tous les menuisiers amateurs ont éprouvé du plaisir à façonner une pièce de bois pour en faire un meuble ou un objet. N’importe qui croit savoir scier, clouer ou manier la râpe. Mais le travail du bois s’apprend, a fortiori lorsqu’il s’agit de réalisations un peu compliquées qui exigent des traçages et des coupes très précis, un rabotage et des assemblages résistants.

Les dernieres vidéos maison

image

Lutter contre les problèmes de bruit

Christian PESSEY et  Nicolas BALANANT, expert Qualitel en acoustique, vous apportent leur conseils sur tous les problèmes sonores que vous pouvez rencontrer dans votre logement.

Les derniers conseils maison

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.