Quand faut-il remplacer ses fenêtres de toit ?

Christian Pessey fait le point sur les signes d'usures qui peuvent pousser au remplacement des fenêtres de toit.

Les fenêtres de toit peuvent durer 20 voire même 30 ans mais à partir de 20 ans, elles n'ont plus les performances acoustiques et isolantes thermiquement, que l'on pourrait attendre d'elles. Un certains nombres de signes doivent vous alerter.

1) La présence de buée entre les vitres:
Cela signifie qu'elle ne sont plus étanches et que le gaz rare qui était à l'intérieur et qui assurait l'isolation thermique s'est échappé. En clair, elles n'isolent plus grand chose.

2) L'apparition de moisissures autour du cadre :
Cela signale une dégradation du bâti

3) Les coulures :
Des coulures à l'intérieur du bâti indiquent une perte d'étanchéité de la fenêtre 

4) Traces noires : 
L'apparition de traces noires autour du bâti indique une perte d'étanchéité à l'air et surtout, la formation d'un pont thermique.

En remplaçant votre fenêtre, vous ferez ainsi des économies d'énergie car la fenêtre sera plus isolante; vous aurez plus de lumière et vous bénéficierez des dernières évolution technologique en la matière ce qui apportera un maniement plus sûr, confortable et efficace. 

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Lutter contre les problèmes de bruit

Christian PESSEY et  Nicolas BALANANT, expert Qualitel en acoustique, vous apportent leur conseils sur tous les problèmes sonores que vous pouvez rencontrer dans votre logement.

Les derniers conseils maison

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.