Quel chauffage pour une rénovation globale?

Je viens d’acheter une maison à Marseille. C’est une maison non mitoyenne de 130 m2 datant des années 1960, sur 2 niveaux sans sous-sol. Actuellement seul l’étage est habitable, le rez-de-chaussée étant un garage et des pièces techniques. La maison n’a subi aucuns gros travaux depuis sa construction hormis le remplacement de toutes les fenêtres en double vitrage. Je souhaite la rénover entièrement notamment en rendant habitable le rez-de-chaussée (tout en gardant le garage), en isolant les murs par l’intérieur et ajouter de l’épaisseur à l’isolant des combles.
La maison est équipée d’une chaudière à gaz qui n’est plus fonctionnelle et doit être remplacée. Elle servait à chauffer la partie habitable uniquement, c’est-à-dire l’étage. Après les travaux j’aurai besoin de chauffer l’étage et le rez-de-chaussée (hormis le garage) soit 130 m2. Une entreprise me conseille une climatisation réversible avec un split à chaque pièces et 2 moteurs. Cette solution à l’avantage de chauffer en hiver et climatiser l’été mais je m’interroge sur le confort de ce type de chauffage et le cout d’usage. Est-ce un bonne solution ? Sachant que je rénove entièrement la maison, un autre moyen de chauffage serait il plus adapté ?

La réponse de Christian PESSEY

La première des choses à faire, comme vous semblez en avoir conscience, est de s'assurer de la qualité de l'isolation. D'une façon générale, un audit thermique (ou énergétique) vous permettrait d'avoir une idée précise à la fois de la qualité de l'isolation et des besoins de chauffage et de rafraîchissement de votre maison.  Notez que, compte-tenu de la globalité de votre projet, si vous entrez dans la catégorie fiscale correspondante, vous pourrez bénéficier d'une subvention importante au titre de la rénovation globale de l'habitat. Renseignez-vous sur www.faire.fr.

Plusieurs solutions de chauffage-rafraîchissement sont possibles. Celle des multi-splits, avec deux unités extérieures, est classique, surtout en région méditerranéenne. Elle est particulièrement efficace en rafraîchissement. Peut-être un peu moins agréable en chauffage.  Comme vous allez certainement refaire les sols au rez-de-chaussée, une autre solution pourrait consister à installer un plancher chauffant-rafraichîssant au rez-de-chaussée et des ventilo-convecteurs à l'étage, le tout alimenté par une PAC hybride gaz (facile à installer puisque vous avez déjà un branchement gaz). Compte tenu du climat marseillais qui n'est pas particulièrement rigoureux, vous pourriez aussi vous contenter de radiateurs électriques à inertie à l'étage (avec une bonne régulation centralisée), une climatisation multi-splits à l'étage et un plancher chauffant-rafraîchissant au rez-de-chaussée. Ce serait certainement l'installation la moins coûteuse.   

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Remplacer sa chaudière gaz, passer à la PAC ou à la PAC hybride gaz? Une priorité : l'isolation.

Nous avons une chaudière gaz de plus de 20 ans qu'il faut changer. Après renseignements et devis sur les chaudières gaz THPE nous avons des devis allant du simple au double , pour la même chaudière. Puis nous apprenons l’existence des PAC Air -Eau avec une entreprise qui nous dit que c'est intéressant financièrement , au delà de l'aspect écologique. Une autre entreprise nous dit que cela ne vaut pas la peine de passer du gaz à une PAC air -eau.  Puis en regardant sur votre site , nous prenons connaissance de la chaudière hybride.  Pourriez -vous nous éclairer car nous sommes dans le flou le plus total et ne savons plus à qui nous fier ? C'est une maison individuelle (de 1954) de 80m2, en région parisienne, non mitoyenne, sur 2 niveaux + sous-sol. Une douche, 4 personnes. Isolation intérieure faible épaisseur et double vitrage de + de 10 ans. Nous avons une facture gaz de 1400€ par an pour Chauffage et ECS. Greg

image

Plancher chauffant gaz ou pompe à chaleur?

On me propose un plancher chauffant avec PAC "air-eau" ou plancher chauffant au gaz de ville (réseau passant dans la rue), pour un projet de maison neuve (78m 3 habitable). A noter, j'ai 35m de distance entre la maison et le raccordement au au gaz. Merci par avance de votre avis pour ce choix. Dominique

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

La purge des radiateurs de chauffage central

Il faut purger les radiateurs de chauffage central quand de l'air s'est introduit dans le circuit, pour différentes cause. Cela crée des poches d'air dans les radiateurs réduisant voire neutralisant leur capacité de chauffage : il faut les purger.

image

Faire des économie sur l'abonnement d'électricité

La puissance électrique souscrite est généralement supérieure à celle nécessaire, par souci de confort et pour ne pas être ennuyé par une coupure subite lorsqu’un appareil de forte puissance (souvent le soir, en plein milieu du repas) se met en marche et fait “sauter” le disjoncteur. En calculant plus précisément la puissance nécessaire et en adoptant certains dispositif, on peut faire des économie sur le coût de l'abonnement.

image

Brumisation : avantages et inconvénients

La brumisaton est incontestablement un moyen de rafraichissement extérieur très agréable : l'évaporation des fines gouttelettes d'eau sur la peau y abaisse la température et procure une sensation de fraîcheur. L'air ambiant, bien sûr, reste à la même température et l'effet s'arrête immédiatement quand la brumisation s'arrête. Ce dispositif, parfaitement contrôle sur les équipements professionnels, n'est pas sans risque sur ceux proposés au grand public. 

image

Air trop sec, air trop humide : comment y remédier

Un air trop sec (en dessous de 40 %) est aussi préjudiciable qu'un air trop humide (au-dessus de 60%), surtout lors des fortes chaleurs. Il existe des moyens d'y remédier. Un hygromètre permet de mesurer en permanence l'humidité ou la sécheresse de l'air intérieur.

image

Fuites sur robinet mélangeur

Les robinets mélangeurs à col de cygne équipent encore beaucoup de lavabos de salles de bains et d'éviers de cuisine. Leur fonctionnement est simple et les sources de problèmes faciles à résoudre. Différents joints peuvent faire "goutter" ou faire fuir le robinet.

image

Les frises décoratives en papier, intissé et vinyle expansé

Longtemps rangées au rayon des accessoires décoratifs oubliés, les frises décoratives sont redevenues à la mode en même temps que le papier peint. Il faut dire que les fabricants rivalisent d’imagination et d’originalité et que leur utilisation ne se limite plus à border le plafond comme autrefois.

image

Eau calcaire : la reconnaître et la traiter

Le calcaire est un fléau pour l’installation sanitaire de la maison : il colmate les canalisations, abîme les robinets, entartre les appareils, notamment ceux où l’eau est chauffée. Rien ne démontre cependant, à ce jour, que le tartre soit dangereux pour la santé.

image

Installations électriques à l'extérieur : des règles strictes

L'électricité à l'extérieur est indispensable pour éclairer les abords de la maison. C'est un facteur de sécurité, tant contre les intrus que pour guider les pas dans les allées. Une prise extérieure rend aussi bien des services, surtout depuis la multiplication des outils électroportatifs et tondeuses à gazon électriques. Il faut pour cela une installation réaliser dans les règles de sécurité optimale, l'humidité étant un facteur de risque plus important que dans la maison.Les risques électriques sont aggravés par l’eau, plus ou moins ruisselante et les possibilités de contact brutal avec des objets métalliques tels qu’outils de jardinage, vélos, jeux d’enfants, étendoirs, etc.

Christian PESSEY, journaliste de la construction, spécialiste de la rénovation et de l’entretien de la maison, du bricolage et des interventions sur le logement répond gratuitement et rapidement à toutes les questions des internautes sur le sujet, sur l’isolation, l’électricité, la maçonnerie, la plomberie, etc.