Quel est le prix réel d'une pompe à chaleur ?

Avantageuse à bien des niveaux, la pompe à chaleur (PAC) est de plus en plus répandue en construction comme en rénovation. C'est un dispositif permettant de chauffer un logement et de produire éventuellement de l'eau chaude sanitaire. Son principe s'avère très simple, elle puise les calories à l'extérieur du bâtiment pour ensuite les injecter à l'intérieur. La pompe à chaleur produit de ce fait de l'énergie propre en recyclant, puis en restituant la chaleur naturelle. En partant de ce constat, elle est écofriendly et permet aux foyers de réduire leur empreinte carbone. Elle peut tirer parti de l'air extérieur (PAC aérothermique), de la terre (PAC géothermique) ou bien de l'eau (PAC hydrothermique). Néanmoins, quel est le prix réel d'un tel système ?

Combien coûte réellement une pompe à chaleur ?

Le coût d'une pompe à chaleur dépend d'une multitude de facteurs. On peut citer notamment la technologie utilisée, le procédé de restitution des calories et le COP (coefficient de performance). À tout cela s'ajoutent le nombre des pièces à chauffer et leur surface respective, le climat de la région, ainsi que la présence ou non de production d'eau chaude sanitaire. Par conséquent, il faut prévoir les fourchettes tarifaires qui suivent, pose incluse, pour l'acquisition d'une pompe à chaleur :

  • entre 5 000 € et 11 000 € pour un modèle air-air,
  • entre 10 000 € et 16 000 € pour un modèle air-eau,
  • entre 14 000 € et 18 000 € pour un modèle eau-eau,
  • entre 14 000 € et 18 000 € pour un modèle géothermique.

En ce qui concerne l'installation, d'après le site Tafsquare.com, il faut compter entre 1 500 et 4 000 € en fonction de l'appareil et de l'artisan choisi. Le coût réel du système inclut également l'entretien. Il doit être entretenu par un professionnel qualifié tous les ans. Cet entretien annuel coûte entre 150 € et 250 €. Ce prix peut grimper jusqu'à 300 € pour une PAC géothermique du fait de sa complexité.

Pour un appareil de 4 à 70 kW, un contrôle d'étanchéité doit s'opérer au moins tous les deux ans. Les fluides frigorigènes d'une pompe à chaleur géothermique doivent être réalisés tous les 5 ans au minimum. Il convient de souligner qu'une PAC est très peu énergivore, d'autant qu'elle utilise de l'énergie renouvelable. Elle permet aux ménages de faire des économies substantielles sur leur facture énergétique.

Existe-t-il des aides ou des primes pour l'achat d'une pompe à chaleur ?

L'installation d'une pompe à chaleur donne effectivement droit à plusieurs aides, sous certaines conditions. Ces primes ont été mises en place par le gouvernement dans le but d'inciter les ménages à investir dans un dispositif de chauffage aussi écologique que performant.

On note en premier lieu MaPrimeRénov' qui est distribuée par l'Agence nationale de l'habitat (Anah). Son montant peut s'élever jusqu'à 5 000 € pour une PAC. On trouve également la prime énergie, aussi appelée « Coup de pouce chauffage ». Elle peut, elle aussi, aller jusqu'à 5 000 €. À ces subventions s'ajoutent l'éco-PTZ, la TVA à taux réduit et les aides locales. Les ménages peuvent ainsi profiter de ces aides pour financer l'achat de leur pompe à chaleur et réduire au strict minimum la note finale.

Les dernieres vidéos maison

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

Les derniers conseils maison

image

Parafoudre et paratonnerre : quelles différences, quelles protections?

Les orages se multiplient avec l'arrivée de l'été comme la fin de celui-ci. Ils sont de plus en plus violents et destructeurs. Le risque électrique est accru, d'où des dangers sur les personnes comme sur les installations et les biens, avec des menaces d'électrisation, d'électrocution, de détérioration des équipements électriques voire d'incendie. Deux équipements aux fonctions différentes sont à installer : parafoudre et paratonnerre. Les deux sont souvent confondus.

image

Des panneaux de particules et de fibres (MDF) sans COV

Les panneaux de particules et de fibres n'ont pas bonne réputation sur le plan écologique. La cause : les colles qu'ils contiennent qui diffusent des COV (composants organique volatiles) particulièrement nocifs. Des panneaux fabriqués avec des colles biosourcées font leur apparition.  Evertree, pionnier dans la création de la première résine végétale à base de tournesol et de colza et Seripanneaux, spécialiste dans la fabrication de panneaux de particules de haute qualité - apportent une réponse concrète aux enjeux du secteur de l’ameublement en créant le premier panneau de particules biosourcé 100% français.

image

Bluetooth, Wifi, CPL, Ethernet : comment s'y retrouver?

Les standards de communication (Bluetooth, Wifi, CPL, Ethernet) permettent de créer un réseau local d’échange de données. Ils se distinguent essentiellement par leur mode de transmission et leur portée : une trentaine de mètres pour le WiFi, moins de 10 m pour le Bluetooth, sans limite pour les protocoles filaires. Dans quelque temps, personne n'échappera à la notion de connexion dans la maison et pas seulement pour regarder la télévision. Autant s'y mettre tout de suite!

image

Installer une véranda : les règles de base

La véranda constitue le prolongement naturel de la maison. Il faut bien la choisir . Elle est par nature lumineuse et elle en améliore le confort autant que l’esthétique. Son implantation doit profiter à l’éclairement naturel de la ou des pièces qu’elle prolonge. Lorsque les combles ne peuvent être aménagés, c’est la façon la plus simple de créer une extension et d’augmenter ainsi la surface habitable. VÉRANDA EN ALUMINIUM ACCESSIBLE

image

MaPrimRénov' évolue en mai 2024 : les détails

Le dispositif de soutien à la rénovation énergétique évolue de façon significative. Il s'agit non pas d'une correction mais d'un véritable changement de cap, avec le retour d' l'aide aux travaux "poste par poste" après la constatation que la "rénovation globale" était difficile à mettre en ouvre tant en raison du "reste à charge" que de la difficulté à mobiliser des entreprises sur un chantier plus complexe, faisant appel à des compétences diversifiées et techniquement complexes, induisant le recours à des intervenants multiples.

image

Pompe à chaleur : les différents types - laquelle choisir ?

La pompe à chaleur (PAC) est un système reposant sur la thermodynamique, qui permet de puiser des calories dans un milieu et de les transférer dans un autre. C’est selon ce principe que fonctionne un réfrigérateur. Il en existe différents types suivant le milieu dans lequel les calories sont puisées et le mode de restitution de celles-ci.

image

Trier et composter les déchets : une obligation légale ?

Engagé depuis de nombreuses années, le tri des déchets est une obligation morale et citoyenne. Il en est de même depuis le 1et janvier 2024, avec l'obligation, pour les collectivités locales de mettre en place un système de " un tri à la source des biodéchets pour les particuliers". Seau à compost

Économiser l’énergie dans la maison

L’amélioration de l’isolation et des performances du chauffage sont à l’ordre du jour depuis la fin des années 1970 , à la suite des chocs pétroliers. Les économies d’énergie visant à réduire la consommation de gaz ou de fioul, s’accompagnent aujourd’hui d’une réduction de l’impact environnemental de l’utilisation des énergies. D’où un retour en force du bois bûche et de ses dérivés (granulés, plaquettes forestières), dans un souci permanent d’amélioration du rendement thermique et des émissions de particules (label Flamme Verte). 

L’isolation thermique pour économiser l’énergie

La réduction des dépenses énergétiques passe prioritairement par l’isolation thermique, avec des isolants toujours plus performants : isolants minéraux (laine de verre, laine de roche) ou biosourcés (ouate de cellulose, laine de chanvre, fibres de bois, etc.), au détriment des produits pétroliers (polystyrène expansé – PSE – polyuréthane – PU). Une active politique de soutien et d’aide gouvernementale est conduite (Certificats d’économie d’énergie, Maprimerénov, Écoprêt taux zéro (Écoptz) est menée.