Renouveler l'air et abaisser le taux d'humidité dans la maison

On sait l’impact de la condensation sur le bâti comme sur la santé. Une bonne ventilation de la maison est la meilleure façon d’abaisser le taux d’humidité (ce que l’on appelle l’hygrométrie de la maison).

Ouvrir les fenêtres

La méthode classique empirique consiste à ouvrir les fenêtres 2 fois par jour pendant ½ heure. Mais c’est une méthode empirique, en totale contradiction avec la recherche des économies d’énergie, codifiée notamment par la Réglementation Thermique 2012, bientôt durcie par la RE (Réglementation Environnementale) 2020 en préparation. Mais on peut se demander à quoi sert  d’isoler et de rendre la maison étanche à l’air, si c’est pour ouvrir les fenêtres deux fois par jour…

La ventilation mécanique 

Pour renouveler l’air de la maison, il y a longtemps déjà que l’on utilise un système de ventilation mécanique contrôlé. Comment ça marche ? Il existe 3 systèmes :

  • La VMC simple flux, qui consiste à placer un caisson d’aspiration dans les combles, qui aspire l’ai intérieur par les pièces dites « techniques » : la cuisine, la salle de bains, les toilettes. Des ouïes dans les fenêtres ou dans les murs permettent l’aspiration de l’air dans la maison, l’air vicié étant aspiré et évacué à l’extérieur, via le caisson d’aspiration.
  • La VMC double flux elle, comprend également un caisson mais qui a une triple fonction : il aspire l’air intérieur vicié et il assure son évacuation, mais aussi l’aspiration de l’air frais de l’extérieur. L’air de l’intérieur, plus chaud de l’air extérieur, en croisant l’air frais le réchauffe par un échangeur. Il n’est plus nécessaire d’avoir des ouïes dans les fenêtres ou dans les murs.
  • Enfin la ventilation par insufflation (connue sous l’appellation « VMI » aspire et filtre l’air par un caisson dans les combles, et le pousse, par surpression, vers des ouïes sur les fenêtres ou des perçages dans les murs de la maison. C’est la solution à appliquer quand on n’a pas la possibilité de faire passer les gaines d’une VMC.

La ventilation répartie

Quand aucune de ces solutions n’est possible, on installe ce qu’on appelle la ventilation mécanique répartie (VMR), consistant à placer des extracteurs en différents points de la maison, en haut du vitrage ou dans les murs des pièces techniques (salle de bains, cuisine, toilettes). On utilise des extracteurs asservis à l’humidité ou/et à la température. Des ouïes sur les fenêtres ou des perçages de mur permettent l’aspiration de l’air frais.

Les déshumidificateurs électriques sont plutôt réservés à des traitements ponctuels et les déshumidificateurs à cartouche… à vous remonter le moral…

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

Les derniers conseils maison

image

Cloisons légères de séparation : quel matériau choisir?

Monter une cloison permet de réaliser différents aménagements : séparer un grand espace en plusieurs pièces, créer une séparation dans une pièce ou installer un coin bureau ou toilettes. Suivant votre besoin et l’emplacement de la cloison, il est important de faire le bon choix.  

image

Isoler la toiture de combles aménageables

Quand on veut conserver la possibilité d’utiliser les combles, notamment pour en faire des pièces à vivre, on isole la sous-toiture et non le sol du grenier. On utilise pour cela de la laine minérale ou végétale de forte épaisseur. La solution la plus simple est de l’embrocher sur des suspentes et de la maintenir par des profilés (appelés aussi fourrures) métalliques sur lesquels sont ensuite fixées des plaques de plâtre ou encore du lambris. Ce type d’isolant (ici IBR Contact) très performant est gainé d’un voile de protection limitant les risques d’irritation de la peau quand on le manie.

image

Confinement : aménager la maison pour le télétravail

Les confinements successifs révèlent la place prépondérante qu'est en train de prendre le télétravail, autrement dit, le travail à la maison, encouragé, voire imposé par les Pouvoirs publics et donc par les entreprises. L'expérience démontre la nécessité d'organiser voire d'aménager les lieux pour être efficace et pour ne pas déranger le reste de la famille.

image

Couler une dalle en béton extérieure

Le béton commence à prendre 2 h environ après avoir été gâché. Il faut donc le couler, le tasser et en lisser la surface pendant cette durée. Divisez les grandes surfaces en sections pouvant être finies sans difficulté dans ce laps de temps. Vous pouvez marcher sur le béton au bout de 3 jours, mais attendez 5 jours avant de le décoffrer et au moins 10 avant de rouler dessus avec une voiture.  

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup .