Rénovation urbaine : "réenchantons nos espaces de vie"

L'entretien et la rénovation des maisons et des logements est au cœur des réflexions et des objectifs du Club de l'Amélioration de l'Habitat avec un objectif clair : placer l'habitant au centre des projets des autorités et des professionnels. C'est le sens des opérations de requalification urbaine telles que définies dans les projets OPERAEU (Opération de Requalification Architecturale, Environnementale et Urbaine).   

Le Club de l’Amélioration de l’Habitat (CAH) œuvre depuis sa création, il y a bientôt 30 ans, dans l’objectif de dynamiser et optimiser les travaux de rénovation du parc résidentiel existant au profit tant de son écosystème que des habitants eux-mêmes. C'est pour donner corps à ces principes fondateurs que ce sont tenues les 2èmes assises du Club, à l'occasion desquelles a été publié l'ouvrage collectif “Réenchantons nos espaces de vie” (Éditions PC), issu de travaux d’études partagés par les membres du Club et les experts "métiers".

Pour le bien être de tous

L'objectif du Club est de mobiliser les forces vives du marché pour en soutenir sa dynamique, optimiser ses performances et accompagner ses multiples transitions : énergétiques, environnementales, urbaines, démographiques, numériques. Ses transitions caractérisent une évolution civilisationnelle devenue incontournable pour assurer le bien-être et l’avenir de l’Humanité dans les futures décennies.

Réenchanter nos espaces de vie

Revitaliser les îlots de quartier

  • En définissant un îlot de quartier comme nouvel espace urbain homogène et structuré, véritable organisme habité vivant.
  • En qualifiant et quantifiant les besoins de rénovation et requalification du bâti localisé dans l’îlot en vue de rendre le lieu de vie plus attractif et valorisant.
  • En favorisant le développement de la biodiversité, la réduction de l’étalement urbain et de l’artificialisation des sols.

Associer les habitants

  • En accompagnant tous les acteurs de la rénovation (maîtrise d’œuvre/entreprises) dans leur relation avec les habitants et les maîtres d’ouvrage.
  • En validant un diagnostic partagé par tous, chaque habitant volontaire expert de son cadre de vie deviendra ainsi expert de son quartier.

(Ré)inventer la gouvernance

  • En mobilisant les synergies publiques/privé et en associant les aménageurs, services publics, promoteurs, bailleurs sociaux, maîtres d’œuvre, entreprises, industriels, notaires, agents immobiliers, concessionnaires de réseaux d’énergie…

Développer de nouveaux outils numériques

  • En mettant en place l’outil QIM (Quartier Intelligent Modélisé), proposé par la démarche OPERAEU et au-delà même de la jonction numérique du BIM (Building) et du CIM (City), il s’agira de modéliser l’ensemble des données territoriales intégrant les SIG (Système d’Information Géographique).

Optimiser les synergies

  • En mettant en place la méthode CQFD (Coût, Qualité, Fiabilité, Délai) pour optimiser les économies d’échelle, gagner en coût, qualité et délai.
  • En proposant des outils collaboratifs pour ne plus penser exclusivement en “silo” mais par démarche partagée.
  • En privilégiant les principes de l’économie circulaire.

Valoriser les innovations

  • En donnant à un bâtiment ancien des performances égales ou supérieures à celles des constructions neuves.
  • En sortant de la seule performance thermique pour embrasser tous les sujets : confort, santé, bien-être, coût global et bilan carbone.
  • En favorisant la créativité industrielle (process de fabrication off site).

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

Les derniers conseils maison

image

Le chauffe-eau solaire : à redécouvrir

Le chauffe-eau solaire a été la star des années 1970-1980, et puis, au pays de l'électricité pas chère, on l'a oublié. La mauvaise intégration des panneaux en toiture, À l'origine de problèmes d'étanchéité, y a été pour beaucoup. La concurrence du chauffe-eau thermodynamique aussi. Et puis, on le redécouvre. 1 ou 2 panneaux solaires thermiques sur la toiture d'une annexe suffisent pour couvrir gratuitement 50 à 80 % des besoins d'un maison en eau chaude sanitaire ! De quoi faire réfléchir !

image

Pose de tissu mural tendue avec anglésage

A priori, la pose du tissu tendu en grande largeur semble difficile ; c’est pourtant la seule méthode qui permet d’obtenir une véritable tenture murale de qualité. La technique de pose classique, sur baguette bois et avec carton à angléser, n’est d’ailleurs pas très difficile et elle ne demande qu’un outillage réduit. La pose de tissu sur baguettes crée en outre une couche d'air entre le revêtement et le support, assurant ainsi une certaine isolation phonique et thermique. Elle dispense de gros travaux de rénovation du mur s’il est abîmé ; il faut cependant le traiter contre l’humidité.

image

Décaper pour repeindre

Le décapage d’une surface peinte est nécessaire chaque fois qu’on veut la repeindre ou la vernir. On a le choix entre des méthodes chimique ou thermique. La première, plus simple, demande aussi des précautions, le produit étant très corrosif.

image

Réparer une fuite d'eau avec du mastic époxy

Le colmatage d'une fuite , notamment au niveau d'un raccord, peut être réalisé avec du mastic expoxy, deux composants. Il faut bien sûr couper l'eau et essuyer l'endroit de la fuite pour une adhérence optimale du mastic. 

image

Économiser l'eau : les 5 bons conseils du Centre d'Information sur l'Eau

Quelques bons réflexes éco-responsables participent à préserver des quantités importantes d’eau. Pensez aux stop-douches, mitigeurs thermostatiques, chasses d’eau économiques, systèmes de récupération d’eau de pluie sur gouttière, etc. pour éviter la surconsommation et préserver nos ressources naturelles.

image

Voile d'ombrage : mieux qu'un parasol ou qu'un store

La voile d'ombrage est, comme son nom l'indique, une toile triangulaire rappelant une voile de bateau, tendue pour se protéger du soleil et de la chaleur. Elle conviendra notamment pour ombrer efficacement une terrasse. Quand elle es imperméable elle peut aussi protéger d'une averse.

image

Scier le bois : quels outils?

Le bois est le matériaux préféré des bricoleurs pour réaliser différents équipement. Plus noble que le contreplaqué ou le panneau de particules, il demande des outils spécifiques qu'il faut connaître en fonction de la technique pratiquée.

image

Fuite d'eau dans la maison : réparation de fortune?

Les fuites d'eau dans l' installation de plomberie peuvent avoir des conséquences importantes sur la construction elle-même. Elles peuvent se produire à tous les niveaux de celle-ci et se manifester de façon plus ou moins importante, du simple suintement insidieux qui ne se révèle qu'après de mois d'imprégnation, au torrent d'eau qui inonde tout sur son passage. Dans le second cas, une réparation de fortune permet de limiter les dégâts en attente de la réparation par un plombier professionnel. 

Économiser l’énergie dans la maison

L’amélioration de l’isolation et des performances du chauffage sont à l’ordre du jour depuis la fin des années 1970 , à la suite des chocs pétroliers. Les économies d’énergie visant à réduire la consommation de gaz ou de fioul, s’accompagnent aujourd’hui d’une réduction de l’impact environnemental de l’utilisation des énergies. D’où un retour en force du bois bûche et de ses dérivés (granulés, plaquettes forestières), dans un souci permanent d’amélioration du rendement thermique et des émissions de particules (label Flamme Verte). 

L’isolation thermique pour économiser l’énergie

La réduction des dépenses énergétiques passe prioritairement par l’isolation thermique, avec des isolants toujours plus performants : isolants minéraux (laine de verre, laine de roche) ou biosourcés (ouate de cellulose, laine de chanvre, fibres de bois, etc.), au détriment des produits pétroliers (polystyrène expansé – PSE – polyuréthane – PU). Une active politique de soutien et d’aide gouvernementale est conduite (Certificats d’économie d’énergie, Maprimerénov, Écoprêt taux zéro (Écoptz) est menée.