Rénovation urbaine : "réenchantons nos espaces de vie"

L'entretien et la rénovation des maisons et des logements est au cœur des réflexions et des objectifs du Club de l'Amélioration de l'Habitat avec un objectif clair : placer l'habitant au centre des projets des autorités et des professionnels. C'est le sens des opérations de requalification urbaine telles que définies dans les projets OPERAEU (Opération de Requalification Architecturale, Environnementale et Urbaine).   

Le Club de l’Amélioration de l’Habitat (CAH) œuvre depuis sa création, il y a bientôt 30 ans, dans l’objectif de dynamiser et optimiser les travaux de rénovation du parc résidentiel existant au profit tant de son écosystème que des habitants eux-mêmes. C'est pour donner corps à ces principes fondateurs que ce sont tenues les 2èmes assises du Club, à l'occasion desquelles a été publié l'ouvrage collectif “Réenchantons nos espaces de vie” (Éditions PC), issu de travaux d’études partagés par les membres du Club et les experts "métiers".

Pour le bien être de tous

L'objectif du Club est de mobiliser les forces vives du marché pour en soutenir sa dynamique, optimiser ses performances et accompagner ses multiples transitions : énergétiques, environnementales, urbaines, démographiques, numériques. Ses transitions caractérisent une évolution civilisationnelle devenue incontournable pour assurer le bien-être et l’avenir de l’Humanité dans les futures décennies.

Réenchanter nos espaces de vie

Revitaliser les îlots de quartier

  • En définissant un îlot de quartier comme nouvel espace urbain homogène et structuré, véritable organisme habité vivant.
  • En qualifiant et quantifiant les besoins de rénovation et requalification du bâti localisé dans l’îlot en vue de rendre le lieu de vie plus attractif et valorisant.
  • En favorisant le développement de la biodiversité, la réduction de l’étalement urbain et de l’artificialisation des sols.

Associer les habitants

  • En accompagnant tous les acteurs de la rénovation (maîtrise d’œuvre/entreprises) dans leur relation avec les habitants et les maîtres d’ouvrage.
  • En validant un diagnostic partagé par tous, chaque habitant volontaire expert de son cadre de vie deviendra ainsi expert de son quartier.

(Ré)inventer la gouvernance

  • En mobilisant les synergies publiques/privé et en associant les aménageurs, services publics, promoteurs, bailleurs sociaux, maîtres d’œuvre, entreprises, industriels, notaires, agents immobiliers, concessionnaires de réseaux d’énergie…

Développer de nouveaux outils numériques

  • En mettant en place l’outil QIM (Quartier Intelligent Modélisé), proposé par la démarche OPERAEU et au-delà même de la jonction numérique du BIM (Building) et du CIM (City), il s’agira de modéliser l’ensemble des données territoriales intégrant les SIG (Système d’Information Géographique).

Optimiser les synergies

  • En mettant en place la méthode CQFD (Coût, Qualité, Fiabilité, Délai) pour optimiser les économies d’échelle, gagner en coût, qualité et délai.
  • En proposant des outils collaboratifs pour ne plus penser exclusivement en “silo” mais par démarche partagée.
  • En privilégiant les principes de l’économie circulaire.

Valoriser les innovations

  • En donnant à un bâtiment ancien des performances égales ou supérieures à celles des constructions neuves.
  • En sortant de la seule performance thermique pour embrasser tous les sujets : confort, santé, bien-être, coût global et bilan carbone.
  • En favorisant la créativité industrielle (process de fabrication off site).

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Le phénomène de mur froid : panneaux isolants ou Depron

Nous avons une vieille meulière en région parisienne. Les murs intérieurs ne sont pas isolés mais les pierres non apparentes probablement du plâtre. Afin d'éviter les murs froids, nous voudrions coller des plaques isolant (polystyrène ou laine) + plaque plâtre, type Resitherm directement aux murs intérieurs. Sur une fine épaisseur environ 5 cm tout compris. Est-ce adapté pour ce type de murs ou pas et sinon que conseillez vous ? Ludovic

image

La maison à ossature bois : saine, économique et rapide à construire

Héritière directe des maisons de colons américains, la maison à ossature bois est facile à fabriquer, rapide à monter (les panneaux étant préparés en atelier), résistante et étanche aux intempéries (son bardage la protégeant contre la pluie et le vent), bien isolée contre le froid. C’est l’évolution de ce type de maison qui vous est proposée aujourd’hui, dans différentes variantes, par des constructeurs de maisons individuelles.

image

6 façons simples de traiter l'air dans la maison

Le renouvellement de l’air dans une maison est une obligation sanitaire. Le confinement favorise l’accumulation d’humidité et de poussières mais aussi de différents composants volatiles nuisibles à la santé. Autrefois obtenue de façon naturelle à cause du manque d’étanchéité des huisseries, une ventilation forcée est aujourd’hui nécessaire, surtout dans les maisons récentes, présentant une excellente isolation et étanchéité des huisseries. Voici 6 façons simple d'améliorer la qualité de l'air dans la maison .

image

Quel type de gouttière choisir pour la maison ?

L’eau recueillie par la couverture doit pouvoir être collectée et évacuée sans risquer de détériorer les murs de la maison. C’est le rôle des gouttières et de leurs éléments complémentaires. Si elles sont en mauvais état, il ne faut pas hésiter à les remplacer. Plusieurs solutions s'offrent à vous.  

image

Quelle organisation pour la cuisine?

Quand on veut réorganiser sa cuisine, l’idéal est de commencer par dresser un plan sur papier millimétré. Notez d’abord l’emplacement des éléments fixes : portes, fenêtres, tuyauteries, arrivée de gaz, radiateurs, chauffe-eau, interrupteurs et prises.Ensuite, mesurez la longueur et la largeur des murs. Relevez les cotes à différents endroits et basez-vous sur la plus petite. Puis, relevez les dimensions des éléments désirés et placez-les sur votre plan avec vos appareils électroménagers. Finalisez votre plan en tenant compte du triangle de travail et des dimensions adaptées.

image

Quels de volets pour la maison?

Dans une maison, les volets sont pratiquement indispensables. Ils permettent de faire l’obscurité, d’isoler votre maison contre les fortes chaleurs autant que contre le froid de l’hiver. Les volets préservent votre intimité et protègent de la lumière. Enfin, ils constituent une protection essentielle contre le vol tout en participant à l’esthétique de la maison.

Économiser l’énergie dans la maison

L’amélioration de l’isolation et des performances du chauffage sont à l’ordre du jour depuis la fin des années 1970 , à la suite des chocs pétroliers. Les économies d’énergie visant à réduire la consommation de gaz ou de fioul, s’accompagnent aujourd’hui d’une réduction de l’impact environnemental de l’utilisation des énergies. D’où un retour en force du bois bûche et de ses dérivés (granulés, plaquettes forestières), dans un souci permanent d’amélioration du rendement thermique et des émissions de particules (label Flamme Verte). 

L’isolation thermique pour économiser l’énergie

La réduction des dépenses énergétiques passe prioritairement par l’isolation thermique, avec des isolants toujours plus performants : isolants minéraux (laine de verre, laine de roche) ou biosourcés (ouate de cellulose, laine de chanvre, fibres de bois, etc.), au détriment des produits pétroliers (polystyrène expansé – PSE – polyuréthane – PU). Une active politique de soutien et d’aide gouvernementale est conduite (Certificats d’économie d’énergie, Maprimerénov, Écoprêt taux zéro (Écoptz) est menée.