Autoconsommation collective : le projet Harmon’Yeu

Harmon’Yeu est un projet d’autoconsommation collective porté par ENGIE qui rassemble une vingtaine de foyers de l’Ile d’Yeu. D’un côté, cinq foyers producteurs produisent (et consomment) de l’énergie grâce à des panneaux solaires installés sur leur toit. De l’autre, des foyers consommateurs bénéficient également de cette énergie pour alimenter directement les différents équipements électriques de la maison (chauffage, eau chaude, éclairage, électroménager…). Une véritable communauté d’énergie !

Le projet Harmon’Yeu s’inscrit dans une démarche vertueuse qui permet :

  • D’agir pour le bien de la planète, en soutenant le développement des énergies renouvelables décarbonées et locales.
  • De réaliser des économies sur la facture d’électricité. L’énergie produite grâce aux panneaux solaires alimente les équipements électriques de la communauté et permet ainsi de réaliser des économies d’énergie.
  • De partager une expérience collective. Les particuliers concernés font partie d’une communauté d’acteurs qui oeuvrent en faveur de la transition énergétique ; ils ont aussi la possibilité de suivre à tout moment son activité énergétique à l’échelle individuelle ou communautaire, grâce à une interface dédiée.

L’originalité du projet réside dans la répartition de l’énergie qui se fait de manière dynamique, quasiment en temps réel (toutes les 5 minutes), en fonction des consommations de chacun, grâce à un logiciel de pilotage intelligent développé par ENGIE. Celui-ci permet d’optimiser l’équilibre entre la production solaire et les consommations énergétiques des foyers de la communauté et donc l’autoconsommation, en choisissant d’activer ou désactiver le chargement de la batterie et des ballons d’eau chaude aux moments les plus opportuns.

Les participants peuvent suivre quasiment en temps réel leur activité énergétique grâce à une interface dédiée. Ils peuvent visualiser la production, la consommation, la part d’énergie solaire consommée (taux d’autoconsommation et d’autoproduction), les prévisions météos, et cela par heure, journée, semaine, mois, et bientôt année. Et tout cela, à l’échelle de leur propre foyer et de la communauté. De nouvelles fonctionnalités viendront enrichir l’interface au cours de l’expérimentation.

Ce projet est porté par ENGIE, les habitants participants et 4 acteurs locaux : la Mairie de l’Île d’Yeu, l’association Elise (qui accompagne les collectivités locales et les particuliers dans leur projet de construction, rénovation ou mise en place d’énergies renouvelables), le SyDEV (Syndicat Départemental d’Énergie et d’équipement de la Vendée) et Vendée Habitat (Office Public de l’Habitat de Vendée et premier bailleur social de Vendée). Ce projet est homologué SMILE (SMart Ideas to Link Energies : Idées neuves pour connecter les énergies).

Pour en savoir plus sur l’expérimentation, cliquer ici

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Qu’est-ce qu’un produit « biosourcé » ?

Le mot « biosourcé », souvent galvaudé, confondu avec le caractère écologique d’un matériau ou d’un produit répond à une définition officielle. Les pouvoirs publics définissent les matériaux biosourcés comme «  issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment  »

image

Installer un lavabo dans une salle de bains

La technique de pose dépend de l’appareil et aussi de la nature de la cloison ou du mur dans laquelle il doit éventuellement se fixer. Elle est différente suivant que le lavabo est sur suspendu sur console, sur colonne ou encastré. Il existe des kits de raccordement proposés en grande surface de bricolage ou magasins de sanitaires, qui permettent de gagner du temps et d’obtenir un résultat esthétique sans soudures.

image

Ouverture de portail autonome grâce à l'énergie solaire.

L'alimentation électrique de l'ouverture d'un portail à battants constitue souvent un problème d'installation. Il faut "tirer" une ligne, parfois l'enterrer. L'énergie solaire peut apporter une réponse à cette difficulté et assurer de surcroît une autonomie d'alimentation, même en cas de coupure de courant. 

image

Qualité de l'air intérieur : les effets des polluants sur la santé

La notion de polluant n'est pas toujours facile à cerner. On pense immédiatement aux substance chimiques contenues dans l'air ou aux poussière qu'il contient. En fait les polluants sont nombreux et leurs conséquences sur la santé multiples. Un bon traitement de l'air de la maison permet d'en réduire les effets.

image

Qualité de l'air intérieur : quels sont les polluants?

La qualité de l'air intérieur est une préoccupation majeure de santé publique, car l'ensemble de la population est concerné, et plus particulièrement les personnes fragiles ou fragilisées telles que les enfants, les personnes âgées ou les malades pulmonaires chroniques. Un intérêt tout particulier doit ainsi être porté aux différents polluants présents dans l’air intérieur, afin de réussir à en éliminer un maximum. Des analyseurs d'air permettent de les détecter .

image

Laine de verre Isoconfort 35 en 300 mm

ISOVER enrichit sa gamme d’isolant Isoconfort 35, dédiée aux combles aménagés, avec une version en 300 mm qui permet d’atteindre une résistance thermique R=8,55 en simple couche et R=10 avec un complément de 60 mm entre chevrons. Une solution idéale en maisons individuelles neuves !