Charpente de la maison : la surveiller et l'entretenir

La charpente est une partie essentielle de la maison : panne sablière et panne faîtière, chevrons, entraits, arbalétriers, liteau ou voliges sont des éléments essentiels de soutien de la couverture. Ils supportent  de « chapeau » de votre habitation, autrement dit sa couverture qui assure l'étanchéité de la maison aux intempéries et en particulier à la pluie. Tout fléchissement des éléments de structure dû à la dégradation du bois peut avoir des conséquences funestes pour la maison tout entière. Quelles peuvent être les causes d’une telle situation ? Elles sont multiples d’où l’intérêt d’une inspection régulière de l’état des bois.

La charpente d'une maison constitue une ossature destinée à supporter le matériau de couverture : tuiles, ardoises, lauzes, bardeaux, voire chaume. Elle doit être solide, rigide , sans signes de fléchissement. 

Causes de dégradation de la charpente

La dégradation et la fragilisation des bois de charpente peuvent provenir :

  • d’une humidification consécutive à une fuite de couverture
  • d’une attaque de champignons lignivores comme la redoutable mérule, liée à cette humidification
  • d’une attaque d’insectes xylophages, de larves de capricornes, vrillettes et autres lychtus, ou d’insectes eux-mêmes, dont principalement les termites, plus exceptionnellement et de façon moins significative d’abeilles charpentières.

Prévenir la dégradation de la charpente

Pour prévenir une dégradation de la charpente, il faut d'abord inspecter visuellement la couverture :

  • de l'extérieur  : tout fléchissement du faîtage, tout creusement d’un pan de toiture, toute déformation de la couverture doivent vous alerter
  • de l'intérieur des combles s'ils sont accessibles. Ce n’est pas toujours facile si le grenier a été aménagé (les éléments de charpente étant souvent masqués par un doublage) ou si les combles sont inaccessibles (cas des fermettes industrialisées dites « américaines ». Il faut parfois découvrir partiellement la couverture pour se glisser dans les combles si une anomalie apparaît de l'extérieur. Il faut veiller alors à ne pas passer au travers du "sol" des combles qui n'est constitué, souvent, que d'une simple plaque de plâtre.

Dans tous ces cas il faut contacter un charpentier ou un couvreur pour qu'il puisse identifier l'origine du désordre et y remédier au plus vite. 

Origines de la dégradation d'une charpente

Les fuites de couverture

Toute infiltration d'eau, même minime, peut entraîner une fragilisation de la charpente, surtout si elle est ancienne. Les bois sont dans ce cas très sec et tout humidification peut entraîner le pourrissement rapide du bois et favoriser le développement de champignons comme les attaques d'insectes xylophages. Il faut donc faire intervenir rapidement un couvreur dès qu'une tuile ou une ardoise est déplacée voire décrocher par le vent.

Les insectes xylophages et la charpente

  • Les "vers du bois" sont en fait les larves d'insectes qui vivent dans le bois pendant des années avant de se transformer en insectes volants qui vivent très peu de temps, pour s'accoupler, pondre des œufs dans le bois qui donneront à nouveau naissance à des larves. Si vous constatez des perforations du bois (c'est le trou de sortie de l'insecte) et de la sciure apparaissant sur le sol des combles, on est en présence d’attaques de ces larves d’insectes xylophages, autrement dit de « vers à bois ». Pas de panique si ce sont des piqûres minuscules ou très petites : il s’agit de vrillettes ou de lyctus qui ne risquent pas de fragiliser le bois avant très longtemps. C’est plus inquiétant s’il s’agit de trous de plus de 2 à 3 mm de diamètre, creusant des galeries parallèles à la surface du bois : ce sont alors des larves de capricornes, beaucoup plus fragilisantes pour le bois. Il va falloir agir en procédant à un traitement par badigeon ou par injection, après avoir éliminé par bûchage les parties fragilisée.
  • Les termites sont, sous nos latitudes, sont des insectes vivant sous la terre. Ils atteignent rarement la charpente. En général leurs dégâts (qui se signalent par présence de cordons de surface, par la fragilisation du bois en profondeur constaté à l'aide d'un poinçon) ont été révélés dans les étages ou niveaux inférieurs bien avant qu’ils ne puissent atteindre la couverture. Si c’est malheureusement le cas, il y a urgence absolue à intervenir et vous êtes obligé de faire intervenir un spécialiste et de signaler cette infestation à la mairie.

Les champignons lignivores

Il en existe de nombreux, mais le plus redoutable est la mérule, qui se développe le plus souvent derrière des doublages comme les lambris, les parquets et les marches d'escalier. Elle peut attaquer aussi les bois de charpente.  manifeste en surface par des plaques brunes entourées d'un halo blanchâtre filandreux plus ou moins visqueux. Cette manifestation externe révèle de profond dégâts interne au  bois, qui se désagrège en se fragmentant comme une mosaïque. L'intervention rapide d'un professionnel s'impose, sachant qu'à ce stade les dégâts peuvent être irréversibles.

Attention aux arnaques !

Des "entreprises" indélicates, souvent itinérantes (les fameuses camionnettes blanches, sans identification professionnelle) sillonnent le pays et tentent souvent de vous effrayer avec de pseudos infestations voir invasions de capricornes ou de termites. Elles se présentent généralement comme envoyées par la mairie, ce qui n'est jamais le cas : faites toujours intervenir une entreprise patentée, labellisée CTB-A+ qui saura vous conseiller utilement et qui, surtout, emploiera les bons produits, destructeurs des agresseurs du bois, mais sans effet sur l’environnement. 

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Pompe à chaleur et confort d'été

Dans cette interview, Christian PESSEY et Christel MOLLÉ de l' AFPAC , font le point sur l'utilisation d'une pompe à chaleur réversible pour améliorer le confort d'été dans votre logement. 

image

Les conseils de la semaine du 4 au 10 mai

Isoler les combles  contre la chaleur, tout savoir sur  les prises et les interrupteurs , entretenir une  terrasse en terre cuite , rénover les  meubles de jardin , insonoriser une  pompe de piscine , choisir un  chauffe-eau électrique , rénover la pierre, nettoyer un  crépis monocouche , réparer les  fuites de chasse-d’eau  : retrouvez tous les conseils publiés pendant la semaine.

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

Les derniers conseils maison

image

Rénovation des volets en bois

La remise en état régulière des volets en bois tient de la corvée. Impossible d’y échapper tous les deux ou trois ans, surtout en site exposé, par exemple au bord de la mer. C’est pourquoi beaucoup préfèrent le PVC, l’aluminium, voire la résine. 

image

Motorisation de portail

Motoriser l’ouverture du portail d’entrée apporte un élément de confort évident, auquel s’ajoute un aspect de sécurité, dans la mesure où ces systèmes peuvent être commandés à distance par télécommande ou par un dispositif à code sur clavier et/ou une clé de sécurité. Les éléments de motorisation assurent aussi une grande solidité à la fermeture du portail.

image

Installer une baignoire ou une douche

Baignoire ou douche? La compétition semble devoir être remportée par la douche, même si la baignoire reste l'équipement sanitaire le plus efficace pour l'hygiène comme pour le confort et la relaxation. Les conditions d'installation sont assez différentes.

image

Réaliser un pavage extérieur : allée et terrasse

À l’extérieur, le revêtement du sol doit être réalisé sur un terrain bien préparé, avec des matériaux capables de supporter les agressions du temps. Les briques, les pavés autobloquants, les pavés constituent des matériaux solides et durables.

image

Pose des volets roulants : choix et installation

Le volet roulant est composé de lames horizontales articulées entre elles, qui s’enroulent à l’intérieur d’un coffre placé en partie haute de l’ouverture. Leur maniement peut être manuel ou motorisé.

image

Les produits pour le bois

Matériau naturel s’il en est, le bois n’est pas une matière inerte comme le métal ou le plastique. Sans aller jusqu’à parler d’une vie du bois, on sait que du fait de sa structure même – des fibres ligneuses – il réagit aux variations de température et d’hygrométrie. Du fait de sa composition – la cellulose – il est convoité par de nombreux insectes qui y pondent leurs œufs pour que les larves s’en nourrissent pendant leurs phases de développement et de métamorphose. Enfin, on ne tire du bois tout le parti décoratif qu’il mérite qu’en le teintant et en le faisant briller.

image

Remplacer une vitre simple

N’attendez pas qu’elle tombe d’elle-même pour remplacer une vitre fendue ou percée. Si le solin de mastic d’une vitre est décollé sur plus d’un quart de son périmètre, refaites-le entièrement. Et si elle est fendue ou brisée, remplacez-la sans délai. La feuillure doit être parfaitement propre, nettoyée de tout reste de mastic. 

image

Mur en pierres apparentes : joints qui se désagrègent

J'ai acheté une maison avec un mur en pierre apparentes a l'intérieur (salon) et chaque jour nous constatons un effritement de l'enduit sur une seul zone de la pièce. On y constante également des petits trous a certains endroits laissant penser a un verre ou insecte rongeur. Que pouvons-nous nous faire pour stopper ces effritements sans avoir a tout refaire ?