Entretien de la chaudière et ramonage du conduit de fumée (cheminée)

Il faut rappeler qu’il est obligatoire de faire entretenir sa chaudière une fois par an et de faire ramoner le conduit de cheminée une fois par an si vous êtes chauffé au gaz et deux fois si vous êtes chauffé au fioul ou au bois. Dans les deux cas, il faut recourir aux service d'un professionnel qualifié.

Que dit loi et la réglementation 

Un décret 9 juin 2009 stipule que « toutes les chaudières (gaz naturel, fioul, bois, charbon…) d'une puissance de 4 à 400 kilowatts doivent faire l'objet d'un entretien annuel effectué par un professionnel ». C’est clair et sans ambiguïté. et par ailleurs… les Règlements sanitaires départementaux indiquent que «  Les conduits de fumée habituellement en fonctionnement et desservant des locaux d'habitation (…), doivent être ramonés deux fois par an, dont une fois pendant la période d'utilisation » art. 31.6. Cette disposition est ramenée à 1 fois pour les chaudières à gaz.

Pas de sanction pénale, mais des risques avec l'assurance

Il n’y a pas de sanction pénale si vous ne faites pas entretenir votre chaudière, mais vous pouvez être redevable d’une amende de 450 € si vous ne faites pas ramoner votre cheminée. Et si vous êtes locataire, vous devez satisfaire aux deux obligations et en apporter la preuve à votre propriétaire, sous peine d’une résiliation du bail si vous ne le faites pas. Dans les deux cas, vous pouvez prévoir des complications avec l’assurance en cas de sinistre, c’est-à-dire d’incendie lié à un défaut d’entretien de la chaudière ou à une absence de ramonage. Vous restez certes couvert pour les dégâts causés au tiers, à vos voisins, l’assurance risque de ne pas rembourser les dégâts causés à votre propre logement ou maison. Et si vous êtes locataire, le propriétaire pourra se retourner contre vous.

Faire appel à des professionnels

Attention aux itinérants qui viennent vous proposer leur service, notamment de ramonage ! Adressez-vous à un ramoneur ou à un chauffagiste patenté. L’un comme l’autre doivent pouvoir vous fournir un certificat de qualification professionnelle (CQP).

Pour l’entretien des chaudières, vous pouvez vous adresser au SYNASAV (www.synasav.fr), le syndicat professionnel de la maintenance des systèmes de chauffage et de climatisation dans lequel vous trouverez un annuaire des professionnels patentés. Le plus simple est de souscrire un contrat de maintenance annuel qui vous met à l’abri des mauvaises surprises.

Rappelons que les bûches de ramonage ne permettent pas de satisfaire aux obligations légales de ramonage ! Elles ne servent pas à grand chose tout court… Vous n’êtes pas habilité, non plus, à ramoner vous-même votre conduit.

 

 

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Lutter contre les problèmes de bruit

Christian PESSEY et  Nicolas BALANANT, expert Qualitel en acoustique, vous apportent leur conseils sur tous les problèmes sonores que vous pouvez rencontrer dans votre logement.

Les derniers conseils maison

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.