Façades protégées avec les briques de parement imprégnées

La protection des façades contre les salissures et la gypsification avec les briques de parement imprégnées du briquetier belge Vandersanden

Une nouvelle protection des façades

Le briquetier belge Vandersanden est la première entreprise en Europe à proposer à grande échelle la solution par excellence contre le phénomène des traces blanches sur les façades (efflorescences et gypsification), tout en offrant une meilleure protection contre les salissures. Il s’agit de la brique imprégnée, une technique unique en son genre, garante d’un parement résistant à l’eau et d’une façade qui restera belle durablement. Ce procédé, aujourd’hui totalement opérationnel, est une nouvelle preuve de l’importance que Vandersanden accorde à l’innovation et à la durabilité.

Des briques belles et durables

En tant qu’entreprise de production de briques dont l’ADN est marqué par l’entrepreneuriat durable, Vandersanden se donne pour mission de proposer des briques à la fois belles et durables. La brique moulée à la main est le matériau de parement le plus utilisé aux Pays-Bas, en Belgique et en France. Cependant, les façades subissent parfois les effets peu esthétiques de l’efflorescence et de la gypsification. De plus, en raison de leur structure caractéristique, les briques moulées à la main sont à terme davantage exposées au risque de dépôts végétaux et de salissures provoquées par la pluie et l’air extérieur. Vandersanden propose désormais la solution qui permettra aux architectes de réaliser et aux propriétaires de bénéficier de façades belles et durables.

De longues années de recherche

Ces dernières années, Vandersanden a cherché intensivement une solution au phénomène de l’efflorescence et de la gypsification. En tant que fabricant de briques de premier plan, l’entreprise a su développer un procédé d’imprégnation qui protège les briques contre les traces blanches et réduit les salissures. Le briquetier rend ses briques de parement imperméables par l’application, après cuisson, d’une finition spéciale dont la profondeur de pénétration est de 5 à 15 mm. L’agent d’imprégnation utilisé ne contient aucune substance toxique ou susceptible d’endommager la brique, et le procédé hydrofuge n’a aucune incidence sur l’aspect des briques. Si la technique de l’imprégnation existait déjà pour les tuiles, Vandersanden est la première entreprise à l’appliquer aux briques de parement à grande échelle. Cet investissement de 35 millions d’euros s’inscrit parfaitement dans la vision de durabilité et de service au client de Vandersanden.

Des façades belles et durables

Techniquement parlant, la salissure et la gypsification de la brique n’affectent en rien la qualité de celle-ci. Toutefois, l’aspect esthétique des façades est lui aussi un élément très important. Le fabricant, mais aussi l’architecte, l’entrepreneur et l’occupant, souhaitent construire ou vivre dans un bel immeuble ou une belle maison dont ils peuvent être fiers. Les briques de parement imprégnées évitent les traces blanches et contribuent à réduire la salissure des façades. De plus, si des saletés ou des dégradations se présentaient tout de même, la façade atteinte pourra être mieux et plus aisément nettoyée.

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

Les derniers conseils maison

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

image

Isolation des combles perdus : les conseils de l'AQC (l'Agence Qualité Construction).

L'AQC, la très sérieuse AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION, a sorti un "mémo de chantier" à la demande du Ministère de la Transition Énergétique. Il s’agit de bien identifier les points importants du soufflage de laine dans les combles. L'initiative est d’autant plus importante qu’une grande majorité des isolations des combles se fait de cette façon.

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice