Isoler les toitures

Avec plus de 30 % des déperditions de chaleur quand elle n’est pas isolée, la toiture est la première source de gaspillage d’énergie d’une maison. Il faut donc l’isoler en priorité.

Les constructions récentes sont toutes équipées de toitures isolantes. Depuis 1974,  les constructions neuves doivent répondre à des normes d’isolation réglementées, adaptées à différentes zones climatiques. Ce sont les Réglementations thermiques.

Dans les constructions plus anciennes, les éléments de couverture sont directement posés sur la charpente : les tuiles ou les ardoises sont fixées sur les liteaux ou les voliges qui reposent sur les chevrons, eux-mêmes supportés par les pannes. S’il n’existe aucun barrage thermique entre les pièces d’habitation et la couverture, des pertes de calories très importantes se produisent, entraînant à la fois des dépenses inutiles et un manque de confort.

L'isolation de la toiture se fait :
par le sol des combles quand ils ne sont pas utilisés;
en sous-toiture (sous la couverture et les chevrons);
en sur-toiture (entre la couverture et les chevrons).

Isolation au sol ou sous les rampants de la toiture ?

Dans une maison individuelle à combles perdus, il est plus simple de créer un barrage thermique sur le sol d’un grenier qu’au niveau de la toiture. Cependant, le grand avantage de l’isolation sous rampants est de rendre les combles habitables, sans avoir à intervenir sur la couverture elle-même.
Si vous ne cherchez pas à utiliser les combles, vous pourrez vous contenter d’isoler le sol du grenier.
Si vous voulez en faire un espace de rangement, sans les rendre habitables, vous pouvez disposer de la laine de verre entre les chevrons ou fixer des panneaux sur un contre-chevronnage.
Si vous souhaitez rendre les combles habitables, il faut dissimuler l’isolation par un habillage et un revêtement décoratif ou par des panneaux servant de supports à la décoration (plaques de plâtre). Dans la mesure du possible (et selon les goûts), on peut concevoir une isolation qui laisse apparente une partie de la charpente, à condition que celle-ci soit belle et en bon état. L’aménagement des combles doit être complété par l’isolation et la décoration des parois verticales (murs de pignon).

Isolation des combles par l'extérieur

Comme pour les murs de la maison, l'idéal reste de "bloquer" le froid par l'extérieur de la toiture. Techniquement la plus performante cette méthode est aussi la plus coûteuse puisqu'elle suppose une dépose ou (le plus souvent), un remplacement du matériau de couverture (obligatoire avec les ardoises). 

Trois techniques sont possibles :
entre les chevrons (sarking) ;
avec des caissons chevronnés;
avec des panneaux sandwich.

L’habillage d'une isolation sous rampants

Qu’il soit en papier kraft ou en aluminium, le pare-vapeur d’un isolant sous rampants n’est guère décoratif. Pour aménager une pièce à vivre, il faut donc l’habiller. La plaque de plâtre et le lambris sont les matériaux les plus utilisés. Ils participent aussi à renforcer l’isolation thermique de la toiture.

La plaque de plâtre

La plaque de plâtre est un matériau très intéressant, car elle se présente en panneaux de grandes dimensions et offre une surface de qualité pour une décoration peinte ou en papier peint. De plus, la plaque de plâtre a une bonne résistance au feu.
Les plaques sont vissées directement sous le chevronnage ou, mieux, sur des fourrures (ossatures) métalliques.
Le jointoiement des plaques doit être réalisé avec soin, à l’aide de calicot et d’enduit.

Les lambris

Les combles sont très souvent habillés de lambris (plus décoratif que la frisette très prisée dans les années 1980). Le bois convient parfaitement à la décoration des combles. Il est adapté à la pose clouée sur des tasseaux qui servent de contre-chevrons. Selon la disposition de la charpente et l’épaisseur des chevrons, on peut laisser apparentes diverses parties de la charpente (pannes, entraits, arbalétriers). Il est possible, aussi, d'utiliser du lambris PVC ou composite.
L’utilisation de pattes spéciales de fixation favorise grandement la mise en place.
La finition à l’extrémité des lames est réalisée avec des baguettes quart-de-rond. Si la toiture est traversée de conduits de fumée utilisés, il faut respecter des normes de sécurité : les lambris bois doivent se trouver à 8 cm minimum des conduits de cheminée.

 

 

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Isoler la toiture par l'intérieur

La mise en œuvre de l’isolant diffère selon la présentation de l’isolant lui-même, mais également selon le support contre lequel il est appliqué. La tendance est à la pose de panneaux semi-rigides par calage sous profilés métalliques (fourrures), mais l'isolation par l'extérieur gagne du terrain.

Les dernieres vidéos maison

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Rénovation de la maison : planifiez vos travaux

Que vous envisagiez de rénover complètement une maison ou simplement de redécorer une pièce, il faut partir du bon pied : évaluer l’ampleur du travail à entreprendre, mesurer le temps qu’il vous faudra pour le mener à bien, apprécier vos propres capacités à le réaliser correctement. Vous devrez aussi prendre les précautions qui s’imposent pour écarter, dès le début du chantier, tout risque d’accident. Enfin, vous devrez vous faire une idée du coût des travaux que vous souhaitez entreprendre pour ne pas dépasser exagérément votre budget ou prendre les mesures nécessaires pour en assurer le financement échelonné.

image

Les insectes du bois : une menace pour la maison

Les insectes du bois menacent peut-être votre maison ! Les termites, les capricornes s'attaquent à certains éléments structurels de votre maison, d'autres comme les vrillettes s'intéressent plutôt à votre mobilier, à vos parquets. Pour lutter contre eux, il faut déjà les connaître et les identifier. Les traitements passent le plus souvent par des professionnels agréés (attention aux arnaques !).

image

Les détecteurs de qualité de l'air : CO2, HCHO, TVOC, humidité, température

La qualité de l'air est un enjeu sanitaire majeur. On sait que l'air intérieur de nos maison est beaucoup plus pollué que l'extérieur. L'accumulation des polluants et notamment des virus constitue un enjeu majeur pour notre santé. D'où la nécessité d'une bonne ventilation par les systèmes mécanique ( VMC, VMI, VMR ), ce qui n'empêche pas de devoir ouvrir les fenêtres régulièrement. Pour savoir quand il faut le faire, il est nécessaire de posséder un détecteur qui mesure différents facteurs sanitaires et de confort. Encore faut-il qu'il donne des informations claires et fiables et que l'on sache les interpréter. La ventilation, le chauffage et l'action sur l'humidité sont les actions permettant d'améliorer la qualité de l'air et de se prémunir contre certain désagréments (inconfort) et pathologies.

image

Les adjuvants du mortier et du béton : à quoi ça sert?

Les adjuvants sont des produits qui, ajoutés en faible dose au moment du gâchage modifient et améliorent les mortiers et béton. la pratique n'est pas nouvelle pusique déjà dans l'antiquité, on ajoutait du sang de bœuf au mortier pour accélérer sa prise.

image

Sol froid au pied : comment l'éviter?

Un sol froid est désagréable mais aussi mauvais pour la santé. Il n'est rien de plus désagréable que de mettre le pied sur un sol froid au réveil, mais aussi dans la journée ou le soir quand on se détend dans un fauteuil. Pour éviter cela il y a des solutions basiques : des tapis, de bons chaussons. Mais il est possible aussi de revoir l'équipement de la maison, et d'installer une trame électrique chauffante.

image

France-Rénov : un service public pour mieux rénover votre logement

Annoncé le vendredi 22 octobre par Emmanuelle Wargon, ministre du Logement, aux côtés de Thierry Repentin, président de l'Anah, le lancement de France Rénov’, le service public de la rénovation de l'habitat entre en vigueur en 2022. Ce nouveau service public unique facilite l'information, l'orientation et l'accompagnement de tous les ménages dans leur projet de rénovation.

image

Remboursement du Crédit d'Impôt (CITE) : l'Administration fiscale répond

Nombreux sont les particuliers qui, ayant bénéficié du CITE (crédit d'impôt pour la transition énergétique), se demandent s'ils devront le rembourser s'ils vendent leur maison après l'avoir touché, et si oui pendant combien de temps pourrait peser ce risque.  RÉNO-INFO-MAISON a consulté la Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP) qui a apporté sa réponse officiellement.

Une maison bien isolée thermiquement

L’isolation thermique

L’isolation thermique est aujourd’hui incontournable pour consommer moins d’énergie, protéger l’environnement, et vivre confortablement. Isolation des combles, isolation de la toiture, isolation de la façade (ITE), isolation des murs intérieurs (ITI), isolation des sols, isolation des fenêtres sont les principaux postes à prendre en compte. 

L’isolation phonique

Mais l’isolation peut aussi être phonique, ou acoustique, pour un meilleur confort de vie. Si des techniques spécifiques sont nécessaires dans certains cas de figures comme la présence d’une voie de chemin de fer, d’un aéroport ou d’une autoroute, l’isolation thermique avec des isolants fibreux assure aussi une bonne isolation acoustique. On parle d’ailleurs d’isolation thermo-acoustique.