Isoler les toitures

Avec plus de 30 % des déperditions de chaleur quand elle n’est pas isolée, la toiture est la première source de gaspillage d’énergie d’une maison. Il faut donc l’isoler en priorité.

Les constructions récentes sont toutes équipées de toitures isolantes. Depuis 1974,  les constructions neuves doivent répondre à des normes d’isolation réglementées, adaptées à différentes zones climatiques. Ce sont les Réglementations thermiques.

Dans les constructions plus anciennes, les éléments de couverture sont directement posés sur la charpente : les tuiles ou les ardoises sont fixées sur les liteaux ou les voliges qui reposent sur les chevrons, eux-mêmes supportés par les pannes. S’il n’existe aucun barrage thermique entre les pièces d’habitation et la couverture, des pertes de calories très importantes se produisent, entraînant à la fois des dépenses inutiles et un manque de confort.

L'isolation de la toiture se fait :
par le sol des combles quand ils ne sont pas utilisés;
en sous-toiture (sous la couverture et les chevrons);
en sur-toiture (entre la couverture et les chevrons).

Isolation au sol ou sous les rampants de la toiture ?

Dans une maison individuelle à combles perdus, il est plus simple de créer un barrage thermique sur le sol d’un grenier qu’au niveau de la toiture. Cependant, le grand avantage de l’isolation sous rampants est de rendre les combles habitables, sans avoir à intervenir sur la couverture elle-même.
Si vous ne cherchez pas à utiliser les combles, vous pourrez vous contenter d’isoler le sol du grenier.
Si vous voulez en faire un espace de rangement, sans les rendre habitables, vous pouvez disposer de la laine de verre entre les chevrons ou fixer des panneaux sur un contre-chevronnage.
Si vous souhaitez rendre les combles habitables, il faut dissimuler l’isolation par un habillage et un revêtement décoratif ou par des panneaux servant de supports à la décoration (plaques de plâtre). Dans la mesure du possible (et selon les goûts), on peut concevoir une isolation qui laisse apparente une partie de la charpente, à condition que celle-ci soit belle et en bon état. L’aménagement des combles doit être complété par l’isolation et la décoration des parois verticales (murs de pignon).

Isolation des combles par l'extérieur

Comme pour les murs de la maison, l'idéal reste de "bloquer" le froid par l'extérieur de la toiture. Techniquement la plus performante cette méthode est aussi la plus coûteuse puisqu'elle suppose une dépose ou (le plus souvent), un remplacement du matériau de couverture (obligatoire avec les ardoises). 

Trois techniques sont possibles :
entre les chevrons (sarking) ;
avec des caissons chevronnés;
avec des panneaux sandwich.

L’habillage d'une isolation sous rampants

Qu’il soit en papier kraft ou en aluminium, le pare-vapeur d’un isolant sous rampants n’est guère décoratif. Pour aménager une pièce à vivre, il faut donc l’habiller. La plaque de plâtre et le lambris sont les matériaux les plus utilisés. Ils participent aussi à renforcer l’isolation thermique de la toiture.

La plaque de plâtre

La plaque de plâtre est un matériau très intéressant, car elle se présente en panneaux de grandes dimensions et offre une surface de qualité pour une décoration peinte ou en papier peint. De plus, la plaque de plâtre a une bonne résistance au feu.
Les plaques sont vissées directement sous le chevronnage ou, mieux, sur des fourrures (ossatures) métalliques.
Le jointoiement des plaques doit être réalisé avec soin, à l’aide de calicot et d’enduit.

Les lambris

Les combles sont très souvent habillés de lambris (plus décoratif que la frisette très prisée dans les années 1980). Le bois convient parfaitement à la décoration des combles. Il est adapté à la pose clouée sur des tasseaux qui servent de contre-chevrons. Selon la disposition de la charpente et l’épaisseur des chevrons, on peut laisser apparentes diverses parties de la charpente (pannes, entraits, arbalétriers). Il est possible, aussi, d'utiliser du lambris PVC ou composite.
L’utilisation de pattes spéciales de fixation favorise grandement la mise en place.
La finition à l’extrémité des lames est réalisée avec des baguettes quart-de-rond. Si la toiture est traversée de conduits de fumée utilisés, il faut respecter des normes de sécurité : les lambris bois doivent se trouver à 8 cm minimum des conduits de cheminée.

 

 

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Isoler la toiture par l'intérieur

La mise en œuvre de l’isolant diffère selon la présentation de l’isolant lui-même, mais également selon le support contre lequel il est appliqué. La tendance est à la pose de panneaux semi-rigides par calage sous profilés métalliques (fourrures), mais l'isolation par l'extérieur gagne du terrain.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Installer un store à enrouleur

La gamme des stores à enrouleur est très vaste, on en trouve de toutes sortes et de toutes dimensions. Ils présentent l'avantage de la discrétion puisqu'une fois enroulés, ils libèrent la totalité de la baie. Ils sont aussi très économiques. Ils peuvent être tamisants ou plus ou moins occultants, blancs ou de différentes couleurs. Il en existe aussi pour fenêtres de toit .

image

Faire entretenir sa chaudière avant l'hiver

Toutes les chaudières doivent être entretenue un fois par an, par une entreprise qualifiée qui vous remettra une attestation dans les 15 jours de l’intervention, à conserver 2 ans. Si vous êtes locataire, regardez votre bail : dans certains cas, cette obligation revient au propriétaire. Si ce n’est pas le cas, c’est à vous de faire faire l’ entretien et vous devrez produire cette attestation au bailleur.  

image

Alimentation électrique d'un lave-linge dans une salle d'eau

L'installation d'un lave-linge pose souvent un réel problème dans les immeubles relativement ancien. S'ils sont la plupart du temps conçu pour recevoir un lave-vaisselle dans la cuisine, rien n'est généralement prévu pour le lave-linge, qu'on retrouve souvent de ce fait dans la salle de bains, la salle de douche ou le cabinet de toilette. Si l'alimentation et l'évacuation ne présente pas de difficulté du fait de la présence des appareils sanitaire, l'alimentation électrique doit généralement être créée dans le le respect des règles de sécurité liées à cet endroit spécifique.

image

Mortier bâtard : à quoi ça sert?

Le mortier bâtard résulte du mélange de ciment et de chaux, de sable et d'eau. On obtient ainsi un mortier de haute qualité, plus solide que le mortier de chaux, plus facile à travailler et plus respirant que le mortier de ciment.

image

Dalle béton : quand et pourquoi la ferrailler?

Une dalle béton est une structure solide destinée à supporter une charge plus ou moins importante selon son épaisseur et sa structure. Pour supporter les tensions de l'ouvrage, elle est renforcée par des fers destinés à assurer sa résistance.

image

Briques verre pour mur ou cloison

Les briques de verre constituent une bonne solution pour séparer une pièce en deux tout en laissant passer la lumière. Elles sont très appréciées dans les cuisines et salles de bains, à cause de leur tenue à la graisse et à l’humidité. Il s'agit de blocs creux, extrêmement résistants, qui peuvent s'assembler pour former de véritables ouvrages de maçonnerie. Ce type de cloison rivalise favorablement avec celles en plaques de plâtre .

image

Logement durable : les Français plébiscitent !

D'après le Baromètre* QUALITEL - IPSOS 2021, 75% des Français ont à cœur d’avoir un logement plus respectueux de l’environnement. L’opinion a saisi l’importance de limiter sa consommation d’énergie, et plus largement, « d’habiter durable ». Le gain, pour la planète, mais aussi pour le confort au quotidien, est globalement perçu et compris. Pourtant, certains critères qui contribuent également très concrètement à rendre le logement plus durable restent encore secondaires pour les Français.

image

Journée nationale de la qualité de l’air : Isoler son logement pour mieux respirer ?

Nous passons en moyenne 80 % à 95 % de notre temps à l’intérieur. Un adulte respire environ 15 000 litres d’air par jour. Lorsque l’air intérieur est pollué, il peut contribuer à la détérioration de la santé des occupants des bâtiments. A l’occasion de la journée mondiale de la qualité de l’air, ROCKWOOL, leader mondial des solutions d’isolation par laine de roche dresse le bilan des solutions pour mieux construire tout en préservant la santé.

Une maison bien isolée thermiquement

L’isolation thermique

L’isolation thermique est aujourd’hui incontournable pour consommer moins d’énergie, protéger l’environnement, et vivre confortablement. Isolation des combles, isolation de la toiture, isolation de la façade (ITE), isolation des murs intérieurs (ITI), isolation des sols, isolation des fenêtres sont les principaux postes à prendre en compte. 

L’isolation phonique

Mais l’isolation peut aussi être phonique, ou acoustique, pour un meilleur confort de vie. Si des techniques spécifiques sont nécessaires dans certains cas de figures comme la présence d’une voie de chemin de fer, d’un aéroport ou d’une autoroute, l’isolation thermique avec des isolants fibreux assure aussi une bonne isolation acoustique. On parle d’ailleurs d’isolation thermo-acoustique.