Isoler les toitures

Avec plus de 30 % des déperditions de chaleur quand elle n’est pas isolée, la toiture est la première source de gaspillage d’énergie d’une maison. Il faut donc l’isoler en priorité.

Les constructions récentes sont toutes équipées de toitures isolantes. Depuis 1974,  les constructions neuves doivent répondre à des normes d’isolation réglementées, adaptées à différentes zones climatiques. Ce sont les Réglementations thermiques.

Dans les constructions plus anciennes, les éléments de couverture sont directement posés sur la charpente : les tuiles ou les ardoises sont fixées sur les liteaux ou les voliges qui reposent sur les chevrons, eux-mêmes supportés par les pannes. S’il n’existe aucun barrage thermique entre les pièces d’habitation et la couverture, des pertes de calories très importantes se produisent, entraînant à la fois des dépenses inutiles et un manque de confort.

L'isolation de la toiture se fait :
par le sol des combles quand ils ne sont pas utilisés;
en sous-toiture (sous la couverture et les chevrons);
en sur-toiture (entre la couverture et les chevrons).

Isolation au sol ou sous les rampants de la toiture ?

Dans une maison individuelle à combles perdus, il est plus simple de créer un barrage thermique sur le sol d’un grenier qu’au niveau de la toiture. Cependant, le grand avantage de l’isolation sous rampants est de rendre les combles habitables, sans avoir à intervenir sur la couverture elle-même.
Si vous ne cherchez pas à utiliser les combles, vous pourrez vous contenter d’isoler le sol du grenier.
Si vous voulez en faire un espace de rangement, sans les rendre habitables, vous pouvez disposer de la laine de verre entre les chevrons ou fixer des panneaux sur un contre-chevronnage.
Si vous souhaitez rendre les combles habitables, il faut dissimuler l’isolation par un habillage et un revêtement décoratif ou par des panneaux servant de supports à la décoration (plaques de plâtre). Dans la mesure du possible (et selon les goûts), on peut concevoir une isolation qui laisse apparente une partie de la charpente, à condition que celle-ci soit belle et en bon état. L’aménagement des combles doit être complété par l’isolation et la décoration des parois verticales (murs de pignon).

Isolation des combles par l'extérieur

Comme pour les murs de la maison, l'idéal reste de "bloquer" le froid par l'extérieur de la toiture. Techniquement la plus performante cette méthode est aussi la plus coûteuse puisqu'elle suppose une dépose ou (le plus souvent), un remplacement du matériau de couverture (obligatoire avec les ardoises). 

Trois techniques sont possibles :
entre les chevrons (sarking) ;
avec des caissons chevronnés;
avec des panneaux sandwich.

L’habillage d'une isolation sous rampants

Qu’il soit en papier kraft ou en aluminium, le pare-vapeur d’un isolant sous rampants n’est guère décoratif. Pour aménager une pièce à vivre, il faut donc l’habiller. La plaque de plâtre et le lambris sont les matériaux les plus utilisés. Ils participent aussi à renforcer l’isolation thermique de la toiture.

La plaque de plâtre

La plaque de plâtre est un matériau très intéressant, car elle se présente en panneaux de grandes dimensions et offre une surface de qualité pour une décoration peinte ou en papier peint. De plus, la plaque de plâtre a une bonne résistance au feu.
Les plaques sont vissées directement sous le chevronnage ou, mieux, sur des fourrures (ossatures) métalliques.
Le jointoiement des plaques doit être réalisé avec soin, à l’aide de calicot et d’enduit.

Les lambris

Les combles sont très souvent habillés de lambris (plus décoratif que la frisette très prisée dans les années 1980). Le bois convient parfaitement à la décoration des combles. Il est adapté à la pose clouée sur des tasseaux qui servent de contre-chevrons. Selon la disposition de la charpente et l’épaisseur des chevrons, on peut laisser apparentes diverses parties de la charpente (pannes, entraits, arbalétriers). Il est possible, aussi, d'utiliser du lambris PVC ou composite.
L’utilisation de pattes spéciales de fixation favorise grandement la mise en place.
La finition à l’extrémité des lames est réalisée avec des baguettes quart-de-rond. Si la toiture est traversée de conduits de fumée utilisés, il faut respecter des normes de sécurité : les lambris bois doivent se trouver à 8 cm minimum des conduits de cheminée.

 

 

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Isoler la toiture par l'intérieur

La mise en œuvre de l’isolant diffère selon la présentation de l’isolant lui-même, mais également selon le support contre lequel il est appliqué. La tendance est à la pose de panneaux semi-rigides par calage sous profilés métalliques (fourrures), mais l'isolation par l'extérieur gagne du terrain.

Les dernieres vidéos maison

image

Lutter contre les problèmes de bruit

Christian PESSEY et  Nicolas BALANANT, expert Qualitel en acoustique, vous apportent leur conseils sur tous les problèmes sonores que vous pouvez rencontrer dans votre logement.

Les derniers conseils maison

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.