Le robinet mitigeur thermostatique de douche et de baignoire

L'alimentation en eau de la baignoire et de la douche a longtemps été constituée de deux robinets à clapet séparés. Puis est venu le robinet à poignées distinctes et bec unique, puis le mélangeur à poignée et bec unique, enfin de mitigeur thermostatique. C'est le dispositif qui tend à ce généraliser. 

Une température et un débit stables

Le principal avantage du robinet thermostatique de douche et de baignoire est de maintenir un débit précis et une température stable, quelle que soient les variations sur le réseau d'alimentation. Le mitigeur thermostatique de salle de bains ne comprend pas deux poignées de débit, l'un pour l'eau chaude, l'autre pour l'eau froide, mais l'une pour le débit et l'autre pour la température, généralement sous forme de deux molettes, celle de gauche pour le débit, celle de droite pour la température.

Une cartouche thermostatique 

Côté réglage de température, le mitigeur comprend une cartouche thermostatique qui corrige automatiquement la température d'eau chaude et d'eau froide nécessaire pour atteindre la température de sortie d'eau voulue, et ceci au degré près. La molette de commande est d'ailleurs généralement graduée en degrés. 

Confortable, économique et sûr

Le mitigeur assure un grand confort, puisqu'il permet de régler la température de l'eau en fonction du souhait et des habitudes de l'utilisateur. En évitant les tâtonnements de réglage, il permet de réaliser des économies d'eau. C'est aussi un dispositif de sécurité, puisqu'il garantit une température constante pendant toute la durée du remplissage de la baignoire ou d'utilisation de la douche. Mais surtout il possède un dispositif de blocage limitant la température de sortie d'eau à un niveau de sécurité (généralement 38° C) évitant tout risque de brûlure. Il faut savoir qu'une exposition de 5 secondes à une eau à 60° C suffit à générer une brûlure assez grave.  Le bouton de blocage peut être libéré par une pression significative (ce qui constitue une sécurité pour les enfants) pour obtenir de l'eau plus chaude si on le désire. Il est à noter qu'un arrêté de 2005 fixe la température maximale de sortie des systèmes de production d'eau chaude à 55 - 60 ° C. Il est important de s'assurer que la température maximale de sortie du mitigeur thermostatique que l'on veut installer ne dépasse pas cette valeur. 

Compatibilité avec le générateur d'eau chaude

Pour fonctionner correctement, le robinet thermostatique doit recevoir une eau de température constante. C'est le cas avec les chauffe-eaux électriques à accumulation (type Cumulus) ou avec les chaudières à gaz, fioul ou autre combustible qui possèdent un ballon de stockage annexe. En revanche, le mitigeur thermostatique n'est pas compatible avec les chauffe-eaux ou les chaudières à production instantanée, qui génèrent de l'eau chaude à la demande et dont la température n'est pas assez stable. 

Raccordement facile

Le mitigeur thermostatique se monte en lieu et place d'un mélangeur ou d'un mitigeur mécanique.  Des raccords d'adaptation d'écartement des arrivées d'eau et de filetage sont généralement fournis avec l'appareil ou faciles à trouver en grande surface de bricolage ou chez un détaillant en matériel sanitaire.  

Concours :

Tentez de gagnez un robinet thermostatique en participant à notre concours 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Installer une baignoire ou une douche

Baignoire ou douche? La compétition semble devoir être remportée par la douche, même si la baignoire reste l'équipement sanitaire le plus efficace pour l'hygiène comme pour le confort et la relaxation. Les conditions d'installation sont assez différentes.

Fixation d'une colonne de douche sur plaque de plâtre et lambris PVC

Nous avons acheté du lambris PVC Grosfillex spéciale douche pour le poser collé sur le BA13 de la cabine de douche. Ma question porte sur la pose des accessoires comme la colonne de douche par exemple. Doit-on poser sur le BA13 puis contourner avec le lambris et quid de l'étanchéité, ou bien peut la poser sur le lambris et dans ce cas quelle type de cheville, car la Molly n'iras peut être pas a travers le lambris. Stephan

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Le phénomène de mur froid : panneaux isolants ou Depron

Nous avons une vieille meulière en région parisienne. Les murs intérieurs ne sont pas isolés mais les pierres non apparentes probablement du plâtre. Afin d'éviter les murs froids, nous voudrions coller des plaques isolant (polystyrène ou laine) + plaque plâtre, type Resitherm directement aux murs intérieurs. Sur une fine épaisseur environ 5 cm tout compris. Est-ce adapté pour ce type de murs ou pas et sinon que conseillez vous ? Ludovic

image

La maison à ossature bois : saine, économique et rapide à construire

Héritière directe des maisons de colons américains, la maison à ossature bois est facile à fabriquer, rapide à monter (les panneaux étant préparés en atelier), résistante et étanche aux intempéries (son bardage la protégeant contre la pluie et le vent), bien isolée contre le froid. C’est l’évolution de ce type de maison qui vous est proposée aujourd’hui, dans différentes variantes, par des constructeurs de maisons individuelles.

image

6 façons simples de traiter l'air dans la maison

Le renouvellement de l’air dans une maison est une obligation sanitaire. Le confinement favorise l’accumulation d’humidité et de poussières mais aussi de différents composants volatiles nuisibles à la santé. Autrefois obtenue de façon naturelle à cause du manque d’étanchéité des huisseries, une ventilation forcée est aujourd’hui nécessaire, surtout dans les maisons récentes, présentant une excellente isolation et étanchéité des huisseries. Voici 6 façons simple d'améliorer la qualité de l'air dans la maison .

image

Quel type de gouttière choisir pour la maison ?

L’eau recueillie par la couverture doit pouvoir être collectée et évacuée sans risquer de détériorer les murs de la maison. C’est le rôle des gouttières et de leurs éléments complémentaires. Si elles sont en mauvais état, il ne faut pas hésiter à les remplacer. Plusieurs solutions s'offrent à vous.  

image

Quelle organisation pour la cuisine?

Quand on veut réorganiser sa cuisine, l’idéal est de commencer par dresser un plan sur papier millimétré. Notez d’abord l’emplacement des éléments fixes : portes, fenêtres, tuyauteries, arrivée de gaz, radiateurs, chauffe-eau, interrupteurs et prises.Ensuite, mesurez la longueur et la largeur des murs. Relevez les cotes à différents endroits et basez-vous sur la plus petite. Puis, relevez les dimensions des éléments désirés et placez-les sur votre plan avec vos appareils électroménagers. Finalisez votre plan en tenant compte du triangle de travail et des dimensions adaptées.

image

Quels de volets pour la maison?

Dans une maison, les volets sont pratiquement indispensables. Ils permettent de faire l’obscurité, d’isoler votre maison contre les fortes chaleurs autant que contre le froid de l’hiver. Les volets préservent votre intimité et protègent de la lumière. Enfin, ils constituent une protection essentielle contre le vol tout en participant à l’esthétique de la maison.

L’installation de plomberie

Les canalisations de plomberie

L’installation sanitaire d’une maison ou d’un appartement comprend des canalisations d’alimentation en eau sous pression. Si les canalisations en plomb ont aujourd’hui disparue, les tubes en acier, les tubes en cuivre, assemblés par des raccords de plomberie mécanique ou soudés sont largement utilisés. Les tubes métalliques sont remplacés largement par des canalisations en polyéthylène (PER) ou par des canalisations multicouches. 

Les évacuations sanitaires

L’évacuation des eaux usées est assurée au niveau de l’installation intérieure par des tubes en PVC de différentes sections, en fonction du volume d’eau des appareils (évier, lavabo, baignoire, douche, bidet, W.-C.) assemblés par collage. Elles dirigent l’eau vers les installations d’assainissement : réseau public, fosse septique ou micro-station d’épuration.