Les bûches en bois compressé: est-ce intéressant?

Les bûches en bois compressé, ou en bois densifié, résultent d'un processus de fabrication proche de celui des granulés (ou pelets), mais de plus grandes dimensions. Leur pouvoir calorique et leur durée de combustion sont nettement plus importants que le bois bûche. Elles apportent une réponse au renchérissement des autres énergies

Processus de fabrication des bûches en bois compressé

Les bûches en bois compressé (ou en bois densifié) sont composées de sciures (de préférence de feuillus) et de copeaux de bois récupérés en scierie ou dans des établissement de transformation du bois en meubles ou différents éléments (étagères, placard, parquet, escalier, lambris, etc.) compactés à haute pression (jusqu'à 300 bars).  Ces bûches sont sans colle ni liant. Elles sont donc totalement naturelles.

Sciures et déchets de bois sont broyés et affinés, puis séchés (8% d'humidité) à haute température et enfin pressés pour obtenir des bûches cylindriques (les plus répandues) ou plates (destinées plutôt aux chaudières). Elles ont parfois un trou central suivant le type de fabrication. En valorisant les déchets de scierie ou d'industries du bois, ces bûches participent à l'économie circulaire.

Capacité calorifique des bûches de bois compressé

Comme les granulés, les bûches de bois compressé ont un rendement énergétique très élevé (autour de 5 à 6 kWh/kg contre 2 à 3 pour des bûches ordinaires), jusqu'à 3 fois supérieur à celui du bois des bûches ordinaires. Une seule bûche compressée suffit dans le foyer ouvert ou dans un insert pour apporter une chaleur immédiate et puissante. Une bûche de bois compressé "jour" dure entre 1 h 30 et 2 h. Les bûches, dites "nuit" ont un à taux d'humidité très faible et intègrent des morceaux d'écorce et peuvent durer jusqu'à 8 h. 

Présentation et stockage des bûches de bois compressé

Les bûches compressées sont livrables en sac ou en palette. Dans un esprit écologique, évitez les sacs plastiques. Leur forme facilite l'empilement, la livraison, le maniement et ensuite le stockage. Une contrainte cependant : elles ne supportent pas la moindre humidité, qui les délitent rapidement. Côté encombrement, il faut noter que palette de bois de de 1 tonne de bûches compressées équivaut à environ 4 stères de bois bûches très sec (20% d'humidité). Les bûches compressées sont propres, ne véhiculent aucun insecte et génère peu de cendre une fois brûlées. Attention à leur maniement : trop brutal, elles risquent de se briser parfois en plusieurs morceaux!.

Utilisation des bûches de bois compressé

Ces bûches peuvent être utilisées dans tous les types de foyers, poêles ou chaudières. Dans les foyers ouverts ou les inserts, leur esthétique est moindre que celle des bûches ordinaires : en brûlant, elles se délitent en tronçons et se consument plus qu'elles ne produisent de belles flammes. Elles s'allument plus difficilement mais une fois "parties", elles peuvent se consumer trop rapidement si l'apport d'air dans le foyer est excessif. Inversement, si le tirage est mauvais, elles risquent de mal brûler. Leur coût est supérieur à celui du bois bûche, mais le surcout est compensé par leur rendement supérieur. 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Bois bûches : stère, mètre cube, vrac?

Le bois bûches est devenu en quelques années l'un des combustibles les plus appréciés pour se chauffer. C'est notamment le plus économique de tous les combustibles, à égalité ou presque avec le granulé, loin devant le gaz, l'électricité et bien sûr le fioul. C'est aussi l' un des plus efficaces . Encore faut-il acheter du bois de bonne qualité et surtout en quantité mesurée de façon fiable.

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice

image

Pourquoi passer au chauffage à bois ?

Christian PESSEY et Jean Louis BAL, président du label flamme verte , font le tour dans cette interview des avantages que représente le fait de passer au chauffage au bois.

Remplacer un insert à bûches par un insert à granulés (à pellets) : est-ce intéressant?

Que pensez vous de l'insert à pellets ou granulés? J'ai un insert bois qui doit avoir 20 ans et à la place voudrais installer un insert à pellets. Pensez vous que je vais économiser en chauffage par apport au bois? Nous avons 65 ans et je me vois pas dans 10 ans ranger les stères de bois. Les professionnel nous disent que nous allons économiser en chauffage et aussi mieux nous chauffer. Faut-il casser la cheminée pour installer l'insert? Aurélien

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Comment se chauffer : les bonnes options

Beaucoup d’installations de chauffage central sont anciennes, consomment trop et mal. Le combustible n’est pas toujours bien choisi en fonction des besoins de la maison et des ressources locales. L’isolation des habitations est souvent insuffisante, et l’on ne prend pas toujours en compte l’intérêt qu’elle représente (en voyant les choses à moyen et à long terme). Les chaudières sont souvent trop puissantes pour le volume à chauffer ; la régulation est mal faite, les pièces sont trop chauffées, d’où un gaspillage d’énergie.

image

Radiateurs de chauffage électriques optimisés : comment les choisir?

Les radiateurs électriques ont été largement répandus dans les années "tout-électriques". Ils n'ont pas toujours bonne réputation, car ils sont considérés comme énergivores, d'utilisation coûteuse et synonymes d'inconfort. Pourtant, si les convecteurs peuvent aujourd'hui être "oubliés" (sauf dans des cas très précis), trois catégories de radiateurs peuvent être considérés comme "optimisés".  

image

Mesures et traçages sur le bois

En menuiserie, beaucoup d’opérations, en particulier le sciage (et accessoirement le perçage), imposent une prise de mesures précise, suivie d’un traçage bien net, avec des outils de qualité . 

image

Installez et entretenez votre bassin

La présence d'un jardin dans votre propriété est un véritable atout, car il vous permet de profiter de votre extérieur durant les beaux jours. Si vous avez la chance d'en disposer, pensez à optimiser son aménagement afin de créer un lieu de vie propice à la détente et à la relaxation. Créer un bassin est un excellent moyen d'embellir votre espace et de lui donner du cachet. Cependant, son installation doit être réalisée avec soin, et il est important de bien l'entretenir régulièrement.

image

Quels sont les choix de positionnement et l'orientation d'une maison

Le positionnement et l’orientation de leur maison ont préoccupé les hommes de toute éternité, mais pas toujours pour les mêmes raisons. La multiplication des constructions pavillonnaires ces dernières années a malheureusement souvent fait oublier ces préoccupations.

image

Qu’est-ce qu’un produit « biosourcé » ?

Le mot « biosourcé », souvent galvaudé, confondu avec le caractère écologique d’un matériau ou d’un produit répond à une définition officielle. Les pouvoirs publics définissent les matériaux biosourcés comme «  issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment  »

image

Installer un lavabo dans une salle de bains

La technique de pose dépend de l’appareil et aussi de la nature de la cloison ou du mur dans laquelle il doit éventuellement se fixer. Elle est différente suivant que le lavabo est sur suspendu sur console, sur colonne ou encastré. Il existe des kits de raccordement proposés en grande surface de bricolage ou magasins de sanitaires, qui permettent de gagner du temps et d’obtenir un résultat esthétique sans soudures.

Rénovation et entretien de votre logement

Rénover tous les secteurs de la maison

Tous les conseils pratiques et les informations dans tous les secteurs de l’habitat, pour entretenir, rénover, réparer, construire sa maison par Christian PESSEY, journaliste de la construction. L’entretien de la maison est crucial pour une utilisation optimale et quotidienne de votre logement, mais aussi pour maintenir la valeur de votre maison au plus haut niveau. 

Un entretien régulier de la maison

Faute d’entretien régulier, il faut souvent recourir à une rénovation globale, par des travaux de consolidation de la maçonnerie, par une restructuration du bâti, une mise à niveau de l’isolation et du chauffage pour une exploitation rationnelle de la maison, en économisant l’énergie, donc les dépenses de chauffage, dans le respect de l’environnement, par réduction des nuisances, des particules fines, mais aussi des gaz à effet de serre dans la perspective d’une optimisation du bilan carbone de l’habitat.