Photovoltaïque : comment ne pas se faire abuser - les conseils de Qualit'EnR

Dans une enquête (27/03/2019) l’association UFC Que Choisir alerte face aux pratiques commerciales douteuses constatées sur foire dans le secteur des fenêtres et du photovoltaïque. Qualit’EnR, l’association pour la qualité d’installation dans les énergies renouvelables, soutient cette mise en garde et renouvelle ses conseils aux particuliers face à des sociétés peu scrupuleuses. Attention cependant à ne pas confondre cette éco-délinquance marchande avec les milliers d’entreprises qualifiées intervenant dans le domaine des énergies renouvelables et pour lesquelles le taux de réclamation se limite à 1% en 2018.

La filière photovoltaïque s’est fortement professionnalisée avec des exigences renforcées avec l’arrêté tarifaire : audits dès les premières installations et selon le volume d’activité, formation avec évaluation théorique et pratique des intervenants, etc.Malheureusement, des éco-délinquants nuisent encore à l’image des énergies renouvelables et des professionnels de ce secteur. Face à ces dérives - très médiatisées bien que marginales - l’association Qualit’EnR tient à renouveler ses conseils aux particuliers.

Ne jamais signer sur foire

Il ne faut en effet jamais signer une commande sur une Foire, en l’absence de droit de rétractation et surtout sans une indispensable visite de faisabilité d’équipement.
Pourquoi acheter un système photovoltaïque en autoconsommation sur foire alors que le vendeur ne connait pas votre consommation ou vos usages et ne sait même pas si la toiture est adaptée ? Ça n’a pas de sens !

Plusieurs devis

Sollicitez toujours plusieurs entreprises afin de comparer les offres avant de s’engager(conseil, nature de l’équipement proposé, montant du devis, etc…)

Attention au démarchage par téléphone


Il faut rester très
prudent face au démarchage commercial par téléphone, à domicile ou sur Internet et dont les arguments sont souvent approximatifs voire mensongers.
La grande majorité des entreprises qualifiées sont artisanales : on a rarement vu un plombier-chauffagiste ou un électricien disposer d’un centre d’appels. Cela ne signifie pas que les travaux ne seront pas de qualité mais cela ne correspond pas à la majorité des pratiques observées chez nos entreprises qualifiées.

Solliciter des professionnels qualifiés

Pour éviter les mauvaises expériences, il est recommandé de solliciter des professionnels dûment formés et contrôlés dans le domaine des énergies renouvelables. Pour le photovoltaïque, QualiPV est le label le plus répandu et bénéficie de la reconnaissance des pouvoirs publics avec la mention « RGE ». Il est possible de vérifier à tout moment qu’une entreprise est bien qualifiée sur notre site web, sur notre annuaire des professionnels RGE ou sur le site celui des pouvoirs publics (www.faire.fr).

Les qualifications professionnelles offrent un encadrement réel et sérieux de la qualité d’installation (voir la vidéo : la qualification, qu’est-ce que c’est ?) : formation technique, vérifications administratives, contrôles de réalisation et mesures drastiques en cas de mauvaises pratiques avérées (suspensions, radiations et procédures judiciaires). Seulement 1% des 10 000 entreprises qualifiées par Qualit’EnR ont fait l’objet d’une réclamation en 2018.

L'action de Qualit'EnR

Qualit’EnR travaille étroitement avec les associations de consommateurs et les pouvoirs publics pour défendre les intérêts des clients face aux dérives de certaines sociétés peu scrupuleuses. Une juriste est mobilisée pour étudier les réclamations. Par ailleurs, toute entreprise faisant l’objet de 3 réclamations au cours des 12 derniers mois est systématiquement présentée à l’instance d’appels et réclamations. Sur 5 dossiers soumis à l’instance en mars 2019, 4 ont conduit à une radiation définitive et la dernière à un rejet de toute demande pendant deux ans. Pour rappel, les particuliers peuvent solliciter nos services en cas de litige avec une entreprise qualifiée : reclamation@qualit-enr.org.

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

Les dernieres vidéos maison

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

Améliorer son confort acoustique

Dans cette vidéo, Christian PESSEY interroge Pascal OZOUF,  responsable Innovations et Acoustique chez Placo® , sur les dernières innovations permettant d'améliorer votre confort acoustique.

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

Les derniers conseils maison

image

Cloisons légères de séparation : quel matériau choisir?

Monter une cloison permet de réaliser différents aménagements : séparer un grand espace en plusieurs pièces, créer une séparation dans une pièce ou installer un coin bureau ou toilettes. Suivant votre besoin et l’emplacement de la cloison, il est important de faire le bon choix.  

image

Isoler la toiture de combles aménageables

Quand on veut conserver la possibilité d’utiliser les combles, notamment pour en faire des pièces à vivre, on isole la sous-toiture et non le sol du grenier. On utilise pour cela de la laine minérale ou végétale de forte épaisseur. La solution la plus simple est de l’embrocher sur des suspentes et de la maintenir par des profilés (appelés aussi fourrures) métalliques sur lesquels sont ensuite fixées des plaques de plâtre ou encore du lambris. Ce type d’isolant (ici IBR Contact) très performant est gainé d’un voile de protection limitant les risques d’irritation de la peau quand on le manie.

image

Confinement : aménager la maison pour le télétravail

Les confinements successifs révèlent la place prépondérante qu'est en train de prendre le télétravail, autrement dit, le travail à la maison, encouragé, voire imposé par les Pouvoirs publics et donc par les entreprises. L'expérience démontre la nécessité d'organiser voire d'aménager les lieux pour être efficace et pour ne pas déranger le reste de la famille.

image

Couler une dalle en béton extérieure

Le béton commence à prendre 2 h environ après avoir été gâché. Il faut donc le couler, le tasser et en lisser la surface pendant cette durée. Divisez les grandes surfaces en sections pouvant être finies sans difficulté dans ce laps de temps. Vous pouvez marcher sur le béton au bout de 3 jours, mais attendez 5 jours avant de le décoffrer et au moins 10 avant de rouler dessus avec une voiture.  

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup .