Porte de garage : choix et installation

Porte de garage basculante, à enroulement, sectionnelle ou coulissante : les solutions sont multiples pour équiper la fermeture de votre garage. Elles varient suivant les contraintes diverses du local. La plupart peut être équipée d'une motorisation et d'une télécommande qui facilitent l'ouverture et la fermeture, et qui réduit les risques créés par l'arrêt du véhicule pendant la manœuvre quand cette porte donne directement sur la voie publique.

Quand il s’agit de la porte du garage, les critères esthétiques passent souvent après l’aspect pratique, qui découle de l’agencement du garage et de l’espace disponible pour loger la porte repliée.

Les différents types de portes de garage

Le mode d'ouverture de la porte de garage

Il rend la motorisation de la porte plus ou moins facile, voire impossible ; dans ce dernier cas, son remplacement s’impose si l’on veut en automatiser le fonctionnement.

  • Les portes basculantes sont constituées d’un tablier rigide (en métal, bois ou PVC). Elles ne peuvent être motorisées qu’avec des rails de guidage au plafond.
  • Les portes à enroulement sont constituées de lames horizontales ou d’un tablier métallique souple. Elles fonctionnent comme un volet roulant et peuvent être aussi facilement motorisées.
  • Les portes sectionnelles à refoulement sont idéales pour les garages présentant un dégagement réduit. Elles sont conçues d’origine pour être motorisées.
  • Les portes coulissantes et les portes à vantaux à la française ne se motorisent en principe pas. Elles sont de moins en moins utilisées.

Le matériau de la porte de garage

Il détermine la masse à mettre en mouvement et à arrêter en fin de course.

  • Le PVC et l’aluminium, matériaux légers, permettent d’employer un moteur de puissance réduite.
  • Le bois est relativement lourd, surtout quand il s’agit d’une essence exotique, mais la puissance de manœuvre reste modérée dans le cas d’une porte à enroulement.

Le mode d'entraînement de la porte de garage

  • L’entraînement rotatif, le plus simple, ne peut s’adapter qu’à une porte enroulable légère.
  • L’entraînement linéaire peut s’effectuer de plusieurs façons :

un moteur fixe et une vis sans fin, pour une porte pesant moins de 80 kg ;
un moteur fixe et une chaîne, pour les portes basculantes ou sectionnelles ;
un moteur mobile sur un rail à crémaillère.

La commande d'une porte de garage

Elle peut provenir d’un boîtier à clé ou à clavier-code, ou encore d’une télécommande radio. La télécommande peut comporter des contacts annexes, par exemple pour allumer l’éclairage. La fermeture d’une porte donnant sur la rue doit être complétée par un dispositif multipoint de sécurité. La commande de la porte de garage peut être intégrée au système de connexion de la maison (box), ce qui permet une télécommande par votre smartphone et un contrôle permanent, à grande distance de son état de fermeture. Elle est alors intégrée au système de sécurité de la maison.

Contraintes d'installation d'une porte de garage

À défaut de faire installer votre porte par un professionnel,  vous trouverez dans les points de distribution de ce genre de matériel tous les conseils pour vous aider à choisir le système le mieux adapté à votre garage. C'est évidemment plus difficile si vous procédez à un achat par internet. Respectez les consignes énoncées dans la notice fournie avec le kit d’installation. Veillez tout particulièrement à bien prendre les cotes de l'ouverture, de hauteur sous plafond et des possibilités de dégagement en longueur dans votre garage (notamment par rapport à d'éventuels obstacles comme des poutres  saillantes).

  • Moteur au plafond : n’hésitez pas à le fixer sur un profilé métallique en U, boulonné sur toute la largeur du garage.
  • Moteur au mur : ne le fixez jamais directement sur une cloison de doublage ou d’isolation.

L’alimentation électrique doit être assurée par un circuit spécifique (avec raccordement à la terre), avec son disjoncteur, séparé des fonctions d’éclairage ou prises. De nombreux modèles comporte un dispositif d'éclairage temporisé à l'intérieur du garage. Un bouton d’arrêt d’urgence ajoute une sécurité complémentaire.

Normes de sécurité

Votre porte de garage doit être conforme à la norme EN 13241-1 qui porte notamment sur la force maximale d'écrasement entraînée par le moteur et le temps de réaction de celui-ci. La porte doit aussi comporter un dispositif anti-chute. Si la porte ouvre sur la voie publique, un dispositif de détection de présence, notamment par cellules photo-électriques, interrompt automatiquement le fonctionnement de la porte si quelqu'un s'en approche. Dans ce cas, également, un gyrophare doit être installé si la porte est motorisée. Un contrat de maintenance (2 visites par an) doit être souscrit.

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

Les derniers conseils maison

image

Couler les fondations

Le coulage de fondations est presque toujours nécessaire pour assurer la stabilité au sol des ouvrages ; elles peuvent se réduire à une simple semelle de mortier de quelques centimètres d’épaisseur pour un muret ou être constituées de longrines de fortes épaisseurs en béton armé pour les murs porteurs.

image

Fissuration sur terrain argileux : comment être indemnisé?

Le phénomène de retrait-gonflement des argiles (RGA) est accentué par l'alternance brutale de longues périodes de sécheresse et d'évènements pluviaux souvent extrêmes. C'est à l'origine de l'augmentation spectaculaire du nombre et du montant des indemnisations par l'État et les assurances. Pour en bénéficier il faut être très attentif à la procédure.

image

Le chauffe-eau solaire : à redécouvrir

Le chauffe-eau solaire a été la star des années 1970-1980, et puis, au pays de l'électricité pas chère, on l'a oublié. La mauvaise intégration des panneaux en toiture, À l'origine de problèmes d'étanchéité, y a été pour beaucoup. La concurrence du chauffe-eau thermodynamique aussi. Et puis, on le redécouvre. 1 ou 2 panneaux solaires thermiques sur la toiture d'une annexe suffisent pour couvrir gratuitement 50 à 80 % des besoins d'un maison en eau chaude sanitaire ! De quoi faire réfléchir !

image

Pose de tissu mural tendue avec anglésage

A priori, la pose du tissu tendu en grande largeur semble difficile ; c’est pourtant la seule méthode qui permet d’obtenir une véritable tenture murale de qualité. La technique de pose classique, sur baguette bois et avec carton à angléser, n’est d’ailleurs pas très difficile et elle ne demande qu’un outillage réduit. La pose de tissu sur baguettes crée en outre une couche d'air entre le revêtement et le support, assurant ainsi une certaine isolation phonique et thermique. Elle dispense de gros travaux de rénovation du mur s’il est abîmé ; il faut cependant le traiter contre l’humidité.

image

Décaper pour repeindre

Le décapage d’une surface peinte est nécessaire chaque fois qu’on veut la repeindre ou la vernir. On a le choix entre des méthodes chimique ou thermique. La première, plus simple, demande aussi des précautions, le produit étant très corrosif.

image

Réparer une fuite d'eau avec du mastic époxy

Le colmatage d'une fuite , notamment au niveau d'un raccord, peut être réalisé avec du mastic expoxy, deux composants. Il faut bien sûr couper l'eau et essuyer l'endroit de la fuite pour une adhérence optimale du mastic. 

image

Économiser l'eau : les 5 bons conseils du Centre d'Information sur l'Eau

Quelques bons réflexes éco-responsables participent à préserver des quantités importantes d’eau. Pensez aux stop-douches, mitigeurs thermostatiques, chasses d’eau économiques, systèmes de récupération d’eau de pluie sur gouttière, etc. pour éviter la surconsommation et préserver nos ressources naturelles.

image

Voile d'ombrage : mieux qu'un parasol ou qu'un store

La voile d'ombrage est, comme son nom l'indique, une toile triangulaire rappelant une voile de bateau, tendue pour se protéger du soleil et de la chaleur. Elle conviendra notamment pour ombrer efficacement une terrasse. Quand elle es imperméable elle peut aussi protéger d'une averse.

Les huisseries de la maison

Les fenêtres de la maison

Les menuiseries d’une maison, c’est-à-dire les portes, les fenêtres, les vasistas, les fenêtres de toit ont différentes fonctions : donner accès aux pièces en rez-de-chaussée, les éclairer, les ventiler. Les huisseries doivent aussi protéger la maison des intrus (grâce notamment à des volets) et la protéger du bruit et du froid ou de la chaleur. Les fenêtres isolantes (double vitrage voire triple vitrage) sont là pour cela. Les fenêtres de toit autorisent l’aménagement des combles. Les portes de garage, le portail et le portillon participent à la protection du jardin. 

Stores et volets

Les stores bannes ou les stores à projection, les volets roulants permettent de gérer l’ensoleillement et la température intérieure.