Poser du papier peint et de l'intissé

Les papiers proposés par les fabricants et les produits disponibles (colles, enduits) permettent à l’amateur de poser le papier peint comme un professionnel. Pour que la décoration d’une pièce soit réussie, il faut que le bon goût préside au choix des teintes et des motifs (attention aux phénomènes de mode !). En outre, il est indispensable que les lés soient parfaitement tendus, que les motifs coïncident (si le papier est à raccord), que les arasements soient droits et que le papier ne se décolle pas au bout de quelques mois. Les papiers peints traditionnels sont remplacés par l'intissé dont la pose est sensiblement différente.

La préparation des fonds

La préparation des murs (les "fonds") est une étape très importante pour la pose du papier peint ou de l'intissé. N’espérez pas que le papier, même s’il est épais, cache les fissures et les irrégularités du support. Le papier est un revêtement mince qui, en séchant, se tend sur le fond. Tous les défauts du mur, s'il y en a, apparaissent alors. Il faut donc apporter le plus grand soin à la mise en état du support.

La dépose des vieux papiers peints

Il n’est pas recommandé de coller sur un vieux papier, sauf si celui-ci est en bon état et s’il est si bien collé qu’il est très difficile de l‘arracher.
La décolleuse à vapeur est idéale pour travailler rapidement, sur une surface assez importante. Elle produit de la vapeur sous pression, répartie par un diffuseur rectangulaire que l’on plaque sur le mur. Elle humidifie le papier et la colle, il devient alors facile d’enlever l’ancien papier par lambeaux avec un couteau de peintre ou un couteau à enduire. Il existe des décolleuses à gaz et électriques ; on peut les louer chez les marchands de papiers peints. L’emploi de la décolleuse n’est cependant pas toujours possible. Il faut savoir, en effet, que la vapeur se condense et que l’eau coule sur les murs. Attention, donc, aux moquettes !
Des produits décolleurs de papier peint permettent de dissoudre la colle. On les applique à la brosse ou à l’éponge après dissolution dans de l’eau chaude. Lorsque le papier est détrempé (il faut quelques minutes au produit pour agir), enlevez les lambeaux avec le couteau de peintre. Si le papier est imperméable (vinyle) griffez sa surface avec une brosse métallique ou avec l’angle du couteau de peintre ; attention, cependant, à ne pas rayer le mur ! Si le papier n’est pas très bien collé, utilisez tout simplement de l’eau très chaude que vous appliquez abondamment.

Attention : avant d’effectuer ces travaux, pensez à couper l’électricité (afin d’éviter les courts-circuits) !

Le rebouchage des fissures

Rebouchez les fissures, les cavités, les trous laissés par les clous arrachés, avec de l’enduit et un couteau de peintre. Si une fissure est importante, il faut l’ouvrir avec le triangle grattoir en la creusant en queue-d'aronde avant de la reboucher. Si elle est longue, placez une bande de calicot noyée dans l’enduit pour éviter qu’elle ne réapparaisse.

La préparation des lés

Les lés de papier doivent être découpés à partir des rouleaux. Mesurez précisément la hauteur entre la plinthe et le plafond, et ajoutez 10 cm pour les arasements. Découpez le premier lé avec des ciseaux, et servez-vous-en comme gabarit pour la découpe des autres lés. Le nombre de lés nécessaires se calcule à partir du périmètre de la pièce, en tenant compte des ouvertures (portes et fenêtres).

L’encollage

Utilisez une colle adaptée au papier : colle cellulosique ou vinylique, ou colle supérieure pour les papiers épais et gaufrés. Tournez l’eau dans un seau en versant doucement la poudre pour éviter la formation de grumeaux. Laissez reposer pour que la colle prenne. À noter qu’il existe désormais des colles liquides concentrées qui se mélangent évidemment très facilement à l’eau, la colle étant prête en 1 minute.

Les papiers préencollés 

Les papiers préencollés sont déjà encollés sur le verso. Il suffit de les laisser tremper pour dissoudre la colle et lui redonner son pouvoir adhésif. Si vous en trouvez, utilisez une jardinière en matière plastique pour le trempage et un déroulage plus facile des lés, enroulés sur le recto.

L'intissé

À la différence des papiers peints, c'est ici le mur qui est encollé et non le verso du produit. Utilisez une colle à repère d'encollage (la colle est colorée à l'application, la couleur disparaissant au séchage) pour éviter les manques.

La pose du papier peint ou de l'intissé

Par où commencer ?

Ne vous alignez pas sur l’angle d’un mur ; il n’est pas forcément vertical, et le premier lé comme les suivants ne seraient pas droits. Tracez d’abord une verticale à l’aide du fil à plomb (à 50 cm de l’huisserie d’une fenêtre ou de l’angle formé par deux murs). Si le papier est à motifs, commencez dans un endroit peu éclairé où le défaut du raccord sera peu visible.

La mise en place des lés

Montez sur l’escabeau et placez le premier lé (affichage) en l’alignant sur la verticale tracée. En déplaçant les rabats, recevez le lé sur le bout du pied pour amortir sa chute (le papier est détrempé et peut se déchirer).
Marouflez, puis alignez les autres lés sur le premier, bord à bord (pose à joints vifs), en alignant si besoin les raccords.

Le marouflage

Utilisez une brosse à maroufler pour chasser les bulles d’air. Il faut maroufler de haut en bas et du centre vers les bords. Pour les papiers vinyles, utilisez une raclette en plastique.

Les joints

Les lés doivent être placés exactement bord à bord. C’est sur le bord que le lé risque de se décoller. Pour que les joints soient parfaits, utilisez une roulette à joints (sauf pour les papiers à relief). Si le bord du lé manque de colle, utilisez de la colle présentée en tube.

Les angles

Faites une coupe en longueur du lé, pour qu’il déborde de 1 cm au moins sur le deuxième mur. Repartez en vous alignant sur le fil à plomb. Si l’arête n’est pas verticale, il faut réaliser un léger chevauchement.

Les arasements

Vous pouvez araser en haut et en bas après la pose de chaque lé ou à la fin de la pose de l’ensemble. Arasez au cutter (le lé doit être bien marouflé dans l’angle), en vous guidant sur une règle métallique (spéciale ou non), ou coupez avec les ciseaux (après avoir marqué l’arête avec leurs bouts ronds).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Bien choisir les couleurs de son intérieur

  Lorsque l’on décide de refaire la déco d’une pièce, il est important de connaître l’impact des couleurs sur la pièce elle-même mais aussi sur l’atmosphère qu’elles génèrent et sur notre propre bien-être.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Installer un store à enrouleur

La gamme des stores à enrouleur est très vaste, on en trouve de toutes sortes et de toutes dimensions. Ils présentent l'avantage de la discrétion puisqu'une fois enroulés, ils libèrent la totalité de la baie. Ils sont aussi très économiques. Ils peuvent être tamisants ou plus ou moins occultants, blancs ou de différentes couleurs. Il en existe aussi pour fenêtres de toit .

image

Faire entretenir sa chaudière avant l'hiver

Toutes les chaudières doivent être entretenue un fois par an, par une entreprise qualifiée qui vous remettra une attestation dans les 15 jours de l’intervention, à conserver 2 ans. Si vous êtes locataire, regardez votre bail : dans certains cas, cette obligation revient au propriétaire. Si ce n’est pas le cas, c’est à vous de faire faire l’ entretien et vous devrez produire cette attestation au bailleur.  

image

Alimentation électrique d'un lave-linge dans une salle d'eau

L'installation d'un lave-linge pose souvent un réel problème dans les immeubles relativement ancien. S'ils sont la plupart du temps conçu pour recevoir un lave-vaisselle dans la cuisine, rien n'est généralement prévu pour le lave-linge, qu'on retrouve souvent de ce fait dans la salle de bains, la salle de douche ou le cabinet de toilette. Si l'alimentation et l'évacuation ne présente pas de difficulté du fait de la présence des appareils sanitaire, l'alimentation électrique doit généralement être créée dans le le respect des règles de sécurité liées à cet endroit spécifique.

image

Mortier bâtard : à quoi ça sert?

Le mortier bâtard résulte du mélange de ciment et de chaux, de sable et d'eau. On obtient ainsi un mortier de haute qualité, plus solide que le mortier de chaux, plus facile à travailler et plus respirant que le mortier de ciment.

image

Dalle béton : quand et pourquoi la ferrailler?

Une dalle béton est une structure solide destinée à supporter une charge plus ou moins importante selon son épaisseur et sa structure. Pour supporter les tensions de l'ouvrage, elle est renforcée par des fers destinés à assurer sa résistance.

image

Briques verre pour mur ou cloison

Les briques de verre constituent une bonne solution pour séparer une pièce en deux tout en laissant passer la lumière. Elles sont très appréciées dans les cuisines et salles de bains, à cause de leur tenue à la graisse et à l’humidité. Il s'agit de blocs creux, extrêmement résistants, qui peuvent s'assembler pour former de véritables ouvrages de maçonnerie. Ce type de cloison rivalise favorablement avec celles en plaques de plâtre .

image

Logement durable : les Français plébiscitent !

D'après le Baromètre* QUALITEL - IPSOS 2021, 75% des Français ont à cœur d’avoir un logement plus respectueux de l’environnement. L’opinion a saisi l’importance de limiter sa consommation d’énergie, et plus largement, « d’habiter durable ». Le gain, pour la planète, mais aussi pour le confort au quotidien, est globalement perçu et compris. Pourtant, certains critères qui contribuent également très concrètement à rendre le logement plus durable restent encore secondaires pour les Français.

image

Journée nationale de la qualité de l’air : Isoler son logement pour mieux respirer ?

Nous passons en moyenne 80 % à 95 % de notre temps à l’intérieur. Un adulte respire environ 15 000 litres d’air par jour. Lorsque l’air intérieur est pollué, il peut contribuer à la détérioration de la santé des occupants des bâtiments. A l’occasion de la journée mondiale de la qualité de l’air, ROCKWOOL, leader mondial des solutions d’isolation par laine de roche dresse le bilan des solutions pour mieux construire tout en préservant la santé.

Pour la décoration intérieure et le confort : les revêtements muraux

Tapisserie et papier peint

La tapisserie textile a été le premier revêtement mural, avant que le mot désigne le papier peint (aujourd’hui largement l’intissé). La peinture murale est aujourd’hui le revêtement de mur le plus utilisé, souvent en association avec la toile de verre qui dispense d’une préparation poussée des murs. 

Le carrelage mural

La faïence (carrelage de faible épaisseur) reste largement utilisée pour les pièces humides comme la salle de bains ou la salle de douche et les toilettes, mais aussi partiellement (au-dessus de la crédence) dans la cuisine. Le lambris bois ou le lambris PVC font partie des revêtements très appréciés en décoration.