Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur

La pompe à chaleur, c'est quoi ? François Deroche de l'AFPAC nous explique tout ce qui se cache derrière une pompe à chaleur, ses différentes versions et l'économie d'énergie qu'elle représente.

Plus d'informations sur : 

 

Christian Pessey

Bonjour François Deroche, vous êtes administrateur de l’AFPAC, l’association française pour les pompes à chaleur. Toute la question c’est : c’est quoi une pompe à chaleur ?

François Deroche :

Une pompe à chaleur c’est un système assez simple qui va permettre de récupérer de l’énergie dans un environnement extérieur, que ce soit l’air, l’eau ou le sol, de l’élever en température et ensuite de la transformer en chaleur pour pouvoir la restituer sur des vecteurs air ou eau, pour chauffer votre habitation.  

Christian Pessey

Alors ? C’est un peu comme un réfrigérateur à l’envers ?

François Deroche :

C’est absolument le principe d’un réfrigérateur inversé puisque l’on va transférer les calories d’un médium extérieur ver un médium intérieur de façon à assurer le confort des habitants.

Christian Pessey :

Alors, suivant le milieu où l’on puise les calories et celui où on les restitue, il existe différents systèmes ?

François Deroche :

Effectivement, il y a différents systèmes. Il y a un système que l’on appelle : l’aérothermie. Une pompe à chaleur aérothermique qui est soit Air/Air, soit Air/Eau. Quand la PAC est Air/Air, c’est que l’on va puiser l’énergie dans l’air extérieur et la restituer sous forme d’un vecteur Air avec des unités intérieures. Si l’on est sur un système Air/Eau, on va également puiser cet air gratuit à l’extérieur ; on va le transformer pour l’emmener sur un médium qui va se connecter sur la boucle à eau chaude de l’habitation.

Christian Pessey :

C’est-à-dire le chauffage central ou le plancher chauffant ?

François Deroche :

C’est absolument ça ! Il y a également un troisième système, que l’on appelle géothermique qui va capter les calories dans l’eau en source profonde ou dans le sol en source de surface pour pouvoir valoriser cette chaleur gratuite contenue dans le sol et la restituer à l’intérieur, sur les mêmes médium que j’ai évoqué.

Christian Pessey :

Ça peut chauffer aussi l’eau sanitaire, c’est-à-dire l’eau de la salle de bain ?

François Deroche :

Oui absolument ! Maintenant il y a des équipements de pompe à chaleur qui sont parfaitement adaptés pour couvrir 100% des besoins au niveau du chauffage et d’assurer la production d’eau chaude sanitaire pour le confort des usagers.

Christian Pessey :

Est-ce vraiment une solution économique ? Car ça consomme quand même de l’électricité.

François Deroche :

Effectivement, c’est une solution très économique puisqu’on va assurer 100% de la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire en consommant 30% d’électricité. Vous avez un rapport de 1 à 3, c’est le COP (coefficient de performance).

 

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Installer une pompe à chaleur en conservant sa chaudière : la PAC hybride

La pompe à chaleur peut remplacer une vieille chaudière. Il est possible aussi de combiner une PAC avec l'énergie initialement utilisée (gaz ou fioul) : on parle alors de "pompe à chaleur hybride". Comment ça marche? Est-ce intéressant économiquement? Peut-on bénéficier d'aides comme le CITE? Valérie LAPLAGNE, vice-présidente de l' AFPAC (Association Française pour les Pompes à Chaleur), répond aux questions de Christian PESSEY, journaliste de la construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

Peut-on remplacer une chaudière par une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est aujourd'hui l'une des solutions les plus économiques et écologiques pour remplacer une vieille chaudière.  Le coefficient de performance de celle-ci (COP) permet de transformer 1kW de consommation électrique en 3 à 4 kW de chaleur. Certaines pompes à chaleur réversibles  permettent d'apporter un rafraîchissement en été. Jean-Pascal Chirat, vice-président de l' AFPAC (Association Française pour les Pompes à Chaleur), répond aux questions de Christian PESSEY, journaliste de la construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

La pompe à chaleur... c'est quoi? Ça marche comment?

Depuis quelques temps on ne parle que de ça... la pompe à chaleur (ou "PAC") est LA solution pour faire des économies de chauffage et pour remplacer les vieilles chaudières à énergie fossile (fioul et même gaz). Comment ça marche ? Pourquoi est-ce économique ? Explications...

Les dernieres vidéos maison

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

image

Lutter contre les problèmes de bruit

Christian PESSEY et  Nicolas BALANANT, expert Qualitel en acoustique, vous apportent leur conseils sur tous les problèmes sonores que vous pouvez rencontrer dans votre logement.

Les derniers conseils maison

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Isolation acoustique avec de la laine de verre ISOVER PAR PHONIC

Loin d’ être une fatalité, le bruit nécessite d’être apprivoisé. Une conception du bâtiment et de son acoustique bien pensées permettent de maîtriser la qualité sonore, le confort et le bien-être de ceux qui y vivent ou y travaillent. PAR PHONIC est conçu pour un usage polyvalent en cloisons de distribution et de séparation.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.