Ramonage : les bûches de ramonage... ne ramonent pas!

On trouve dans le commerce quantités de produits (bûches ou poudre) sensés nettoyer le conduit de cheminée. C'est le cas des fameuses "bûches de ramonage". Il s'agit en fait de produits d'entretien dont l'efficacité reste à prouver, qui ne sauraient remplacer le ramonage d'un professionnel. 

Le ramonage : une obligation réglementaire

Comme pour nombre de points de la vie en communauté, c'est le Règlement Sanitaire Départemental qui régit les obligations en matière d'entretien des immeubles et des conditions de leur utilisation. Il est facile de se le procurer sur internet. Comme il y a autant de Règlements que de départements, ceux-ci peuvent varier légèrement de l'un à l'autre. Tous sont d'accord sur un point : "Les appareils de chauffage, de production d’eau chaude ou de cuisine individuels, ainsi que leurs tuyaux de raccordement et les conduits de fumée correspondants doivent être, à l’initiative des utilisateurs , vérifiés, réglés et ramonés au moins deux fois par an (...) On entend par ramonage, le nettoyage par action mécanique directe de la paroi intérieure du conduit de fumée, du foyer et du tuyau de raccordement, afin d’en éliminer les suies et dépôts et d’assurer leur vacuité, notamment celle du conduit sur toute sa longueur. Les conduits de fumée intérieurs ou extérieurs, fixes ou mobiles, utilisés pour l’évacuation des gaz de la combustion doivent être maintenus constamment en bon état d’entretien et de fonctionnement et ramonés périodiquement en vue d’assurer le bon fonctionnement des appareils et d’éviter les risques d’incendie et d’émanations de gaz nocifs dans l’immeuble, ainsi que les rejets de particules dans l’atmosphère extérieure". Mais cette obligation d'entretien ne peut pas se faire n'importe comment et par n'importe qui. Le Règlement précise : "Les opérations de ramonage des conduits de fumée et des tuyaux de raccordement doivent être exécutés par un maître ramoneur". Et de préciser : "Les appareils de chauffage, de production d’eau chaude ou de cuisine individuels, ainsi que leurs tuyaux de raccordement et les conduits de fumée correspondants doivent être, à l’initiative des utilisateurs , vérifiés, réglés et ramonés au moins deux fois par an".

Les choses sont donc claires : une cheminée doit être ramonée:
deux fois par an
• par un maître ramoneur
•de façon mécanique (avec des brosses)

Utilité des bûches de ramonage

Une bûche de ramonage se présente sous la forme d'une bûche de bois compacté, comprenant différents additifs tels que des sels minéraux et du sulfate de cuivre. En brûlant, la bûche dégage des gaz ayant pour fonction de décrocher les plus grosses particules de calcins pouvant adhérer au conduit. Le même résultat peut être obtenu avec une "poudre de ramonage". Ces produits ne "ramonent" pas au sens strict du terme : ils participent tout au plus à une entretien régulier du conduit, mais ne dispensent en rien des ramonages mécaniques obligatoires.

Ne pas confondre assurance et garantie

Certains fabricants glissent dans l'emballage de leur bûche un contrat d'assurance à retourner après achat?." Ce contrat intervient en complément ou à défaut du contrat incendie souscrit par ailleurs par lʼutilisateur. En complément du contrat incendie, le contrat prendra en charge le différentiel entre le remboursement de lʼassurance incendie et la valeur réelle du dommage.".  Cela ne vous exonère en aucun cas des obligations réglementaires du ramonage "physique". Pas plus que cela ne vous dédouane de vos obligations d'entretien locatif (dont font partie d'entretien de la chaudière et le ramonage)  si vous êtes locataire.  À défaut, et en cas d'incendie, votre assurance peut refuser la prise en charge des dégâts sur vos biens propres (elle prendra en charge les dégâts subis par des tiers). Seul le certificat que vous remettra un maître ramoneur aura valeur de garantie ouvrant droit à indemnisation en cas de sinistre (feu de cheminée). 

 

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Pompe à chaleur et confort d'été

Dans cette interview, Christian PESSEY et Christel MOLLÉ de l' AFPAC , font le point sur l'utilisation d'une pompe à chaleur réversible pour améliorer le confort d'été dans votre logement. 

image

Les conseils de la semaine du 4 au 10 mai

Isoler les combles  contre la chaleur, tout savoir sur  les prises et les interrupteurs , entretenir une  terrasse en terre cuite , rénover les  meubles de jardin , insonoriser une  pompe de piscine , choisir un  chauffe-eau électrique , rénover la pierre, nettoyer un  crépis monocouche , réparer les  fuites de chasse-d’eau  : retrouvez tous les conseils publiés pendant la semaine.

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

Les derniers conseils maison

image

Entretenir le carrelage, la pierre, le marbre, le travertin, les tomettes

Le carrelage, le marbre, le travertin ou encore les tomettes, autrement dit, les revêtements de surface durs, présentent l’avantage de se nettoyer facilement. Sur le plan sanitaire, en période d'épidémie virale,  il peut y avoir un revers de la médaille : les virus y vivraient plus longtemps et y seraient plus facilement accessibles à l’homme. Il faut donc redoubler d'attention pour l'entretien de ces surfaces.

image

L'atelier : l'établi et les rangements

On ne peut prétendre effectuer un travail de qualité sans disposer d’un emplacement réservé au bricolage. Évidemment, la place dont on dispose conditionne l’agencement de l’atelier. Celui-ci peut se limiter à un placard ou une armoire, dans un petit appartement, ou occuper un bâtiment annexe dans une grande propriété. L'établi en est l'équipement central.

image

Clôture en bois ou en PVC

La classique clôture en forme de “barrière” présente un aspect rustique qui lui vaut bien des adeptes, dans les lotissements pavillonnaires comme à la campagne. Elle reste la plus appréciée dans les régions rurales, où elle est parfois la seule acceptée (notamment en montagne) par les services de l'urbanisme. Néanmoins, le PVC (généralement blanc) gagne des adeptes car il dispense de tout entretien (autre qu'un coup de jet de temps en temps). Les clôtures en PVC se montent comme un jeu de construction. Ces clôtures peuvent être fixées directement au sol ou sur un muret.

image

Rénovation des volets en bois

La remise en état régulière des volets en bois tient de la corvée. Impossible d’y échapper tous les deux ou trois ans, surtout en site exposé, par exemple au bord de la mer. C’est pourquoi beaucoup préfèrent le PVC, l’aluminium, voire la résine. 

image

Motorisation de portail

Motoriser l’ouverture du portail d’entrée apporte un élément de confort évident, auquel s’ajoute un aspect de sécurité, dans la mesure où ces systèmes peuvent être commandés à distance par télécommande ou par un dispositif à code sur clavier et/ou une clé de sécurité. Les éléments de motorisation assurent aussi une grande solidité à la fermeture du portail.

image

Installer une baignoire ou une douche

Baignoire ou douche? La compétition semble devoir être remportée par la douche, même si la baignoire reste l'équipement sanitaire le plus efficace pour l'hygiène comme pour le confort et la relaxation. Les conditions d'installation sont assez différentes.

image

Réaliser un pavage extérieur : allée et terrasse

À l’extérieur, le revêtement du sol doit être réalisé sur un terrain bien préparé, avec des matériaux capables de supporter les agressions du temps. Les briques, les pavés autobloquants, les pavés constituent des matériaux solides et durables.

image

Pose des volets roulants : choix et installation

Le volet roulant est composé de lames horizontales articulées entre elles, qui s’enroulent à l’intérieur d’un coffre placé en partie haute de l’ouverture. Leur maniement peut être manuel ou motorisé.