Rénovation des volets en bois

La remise en état régulière des volets en bois tient de la corvée. Impossible d’y échapper tous les deux ou trois ans, surtout en site exposé, par exemple au bord de la mer. C’est pourquoi beaucoup préfèrent le PVC, l’aluminium, voire la résine. 

Règles de base pour la rénovation des volets

La règle de base est le décapage et le ponçage pour mettre le bois à nu. Les règles de bases consistent à travailler dans les meilleurs conditions :

déposer les volets. Ne jamais opérer à la verticale, car tout produit coulera sur le volet. Dans certains cas ; il faudra asperger les gonds de dégrippant quelques heures avant d’opérer.
travailler à l’horizontale en plaçant le volet entre deux tréteaux ni trop rapprochés, ni trop écartés.
protéger le sol sous le volet, idéalement avec une bâche de peintre.
démonter les ferrures, c’est-à-dire les pentures (c’est ce qui vient sur les gonds), les loquets et autre crémone, pour les traiter à part.

Décaper les bois des volets

Décapage thermique  des volets

Pour la solution à chaud, on utilise un décapeur thermique, autrement dit un pistolet à air chaud à buse de décapage. On gratte la peinture avec un grattoir triangulaire et un couteau de peintre, autrement dit une spatule. Une brosse rotative à poils Nylon montée en bout de perceuse peut être très utile. Attention aux risques de brûlures de la peau et aussi du bois! La lampe à souder ou le chalumeau sont déconseillés même avec une buse "gratte-peinture", car la flamme risque de brûler à la fois la peinture ou le vernis (émanations nocives) et le bois.

Décapage chimique des volets

Produits du commerce

Il y quantité de décapants chimiques qui permettent de décaper plusieurs couches de peinture, de vernis ou de lasure. On préférera les décapants secs en gel qui, comme leur nom l’indique, transforment la couche de peinture ou de vernis en résidus sec, poudreux, qu’il suffit de brosser, de récupérer, de mettre dans un sac et de porter à la déchèterie. Pour stopper l'action d'un décapant chimique liquide ou en gel, il faut rincer abondamment à l'eau claire.

Fabriquer du décapant

Il existe des recettes empiriques pour faire soi-même un décapant. L'une d'entre elles consiste à mélanger de la lessive de soude avec de la colle à papier peint en poudre à raison de 20/80 % pour créer un gel épais qu’on applique comme du décapant sur le volet. Deux heures plus tard on gratte avec un couteau de peintre et on rince à l’eau claire avec un jet. La recette est à éviter avec les bois taniques comme le chêne ou le noyer que la mixture peut brûler. On arrête l’action de ce décapant « maison » avec du vinaigre blanc.

Attention : les mélanges de produits de ménage peuvent avoir des réactions inattendues. N'appliquer que des recettes éprouvées.

Précautions avec les décapants

Quel que soit le décapant, il faut être très prudent, ce genre de produit étant très agressif pour la peau, les muqueuses et les yeux : il faut porter des gants, un vêtement à manches longues, des lunettes et un masque respiratoire. Pas d’enfants ni d’animaux domestique à proximité ! Travaillez à l'extérieur ou dans un local très très bien ventilé. Ne stockez jamais ce genre de produits dans un contenant alimentaire (bouteille d'eau, de lait, etc.) pouvant générer une confusion. Étiquetez très lisiblement le produit.  Ne jamais laisser un décapant (quel que soit son contenant) à portée des enfants. L'ingestion de décapant est gravissime.

Sabler les volets

Le sablage est à réservé aux bois durs. On peut le réaliser soi-même avec un nettoyeur haute pression qui offre cette option, ou bien le faire réaliser par une entreprise. Il faut compter environ 15 € le mètre carré mais quand on a beaucoup de volets à traiter, cela fait gagner beaucoup de temps, pour un résultat parfait.

Finition des volets

Il ne reste plus qu’à repeindre les volets avec une peinture microporeuse, à les revernir ou à les traiter avec une lasure. Il peut être très intéressant de travailler avec un pistolet à peinture. Une première couche d'impression, suivie de deux couches finales, est l'idéal.

Pour les ferrures, appliquez une peinture pour métal avant de les remonter. Une sous-couche anti-rouille ne se justifie qu'en site très exposé, notamment en bord de mer.

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

Améliorer son confort acoustique

Dans cette vidéo, Christian PESSEY interroge Pascal OZOUF,  responsable Innovations et Acoustique chez Placo® , sur les dernières innovations permettant d'améliorer votre confort acoustique.

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

Les derniers conseils maison

image

Cloisons légères de séparation : quel matériau choisir?

Monter une cloison permet de réaliser différents aménagements : séparer un grand espace en plusieurs pièces, créer une séparation dans une pièce ou installer un coin bureau ou toilettes. Suivant votre besoin et l’emplacement de la cloison, il est important de faire le bon choix.  

image

Isoler la toiture de combles aménageables

Quand on veut conserver la possibilité d’utiliser les combles, notamment pour en faire des pièces à vivre, on isole la sous-toiture et non le sol du grenier. On utilise pour cela de la laine minérale ou végétale de forte épaisseur. La solution la plus simple est de l’embrocher sur des suspentes et de la maintenir par des profilés (appelés aussi fourrures) métalliques sur lesquels sont ensuite fixées des plaques de plâtre ou encore du lambris. Ce type d’isolant (ici IBR Contact) très performant est gainé d’un voile de protection limitant les risques d’irritation de la peau quand on le manie.

image

Confinement : aménager la maison pour le télétravail

Les confinements successifs révèlent la place prépondérante qu'est en train de prendre le télétravail, autrement dit, le travail à la maison, encouragé, voire imposé par les Pouvoirs publics et donc par les entreprises. L'expérience démontre la nécessité d'organiser voire d'aménager les lieux pour être efficace et pour ne pas déranger le reste de la famille.

image

Couler une dalle en béton extérieure

Le béton commence à prendre 2 h environ après avoir été gâché. Il faut donc le couler, le tasser et en lisser la surface pendant cette durée. Divisez les grandes surfaces en sections pouvant être finies sans difficulté dans ce laps de temps. Vous pouvez marcher sur le béton au bout de 3 jours, mais attendez 5 jours avant de le décoffrer et au moins 10 avant de rouler dessus avec une voiture.  

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup .