Les produits pour le bois

Matériau naturel s’il en est, le bois n’est pas une matière inerte comme le métal ou le plastique. Sans aller jusqu’à parler d’une vie du bois, on sait que du fait de sa structure même – des fibres ligneuses – il réagit aux variations de température et d’hygrométrie. Du fait de sa composition – la cellulose – il est convoité par de nombreux insectes qui y pondent leurs œufs pour que les larves s’en nourrissent pendant leurs phases de développement et de métamorphose. Enfin, on ne tire du bois tout le parti décoratif qu’il mérite qu’en le teintant et en le faisant briller.

Une gamme importante de produits permet de traiter et de mettre en valeur le bois. Ils font l’objet de rayons conséquents dans les rayons des grandes surfaces de bricolage, dans les drogueries et les magasins spécialisés, issus pour nombre d’entre eux des gammes professionnelles exploitées par les menuisiers et ébénistes.

Les produits de traitement

Ils visent essentiellement à protéger le bois contre les agressions des moisissures et des larves des insectes xylophages, mais aussi contre les rayons du soleil et les intempéries. Tous les produits devant être utilisés à l'intérieur doivent être en phase aqueuse, et bénéficiant si possible d'un éco-label.

  • Les produits d’imprégnation protègent le bois en profondeur contre l’humidité, les moisissures et les larves d’insectes. On les applique par trempage, par badigeonnage et éventuellement par injection.
  • Les lasures teintent légèrement le bois, le protègent contre les effets des rayons ultraviolets, contre l’humidité – elles sont hydrofuges –, les insectes et les moisissures.

Les vernis et les peintures

Ces deux types de produits ont pour double vocation de protéger – notamment à l’extérieur – et de décorer le bois, par un film protecteur totalement étanche ou micro-poreux qui laisse respirer le bois tout en empêchant la pénétration de l’humidité.

  • Les vernis forment un film transparent, incolore ou légèrement teinté, plus ou moins résistant suivant sa composition.
  • Les peintures ne sont rien d’autre que des vernis opaques colorés dans la masse par des pigments. Suivant leur composition, elles assurent une protection plus ou moins importante du bois qu’elles recouvrent.

Les produits de préparation et d’entretien

Ils peuvent être très différents suivant que le bois est neuf ou ancien.

  • Les bouche-pores (ou fondurs) servent à obturer les pores du bois neuf, pour éviter qu’il ne boive une grande partie des produits destinés à l’embellir ou à le protéger au moment où on les applique.
  • La pâte à bois sert à reboucher trous et fissures dans le bois. On l’applique à la spatule (couteau de peintre) et on la ponce, comme du bois, après séchage complet.
  • Les enduits servent à rendre la surface du bois aussi lisse que possible en vue de sa décoration. Après séchage, on les ponce avec un papier abrasif très fin et une cale à poncer.
  • Les décapants et décireurs permettent d’enlever la peinture, le vernis ou les couches de cire accumulées au fil des ans dans les pores du bois. Si un décapeur thermique peut être utilisé pour le décapage de la peinture ou du vernis, on utilise plus volontiers des produits décapants ou décirants chimiques (attention aux projections et aux vapeurs toxiques !).
  • La laine d’acier en association avec un décireur, permet de nettoyer le bois en profondeur (on l’utilise aussi pour décaper les objets en marbre ou métallique).
  • Les détachants font disparaître les traces laissées sur les bois vernis ou tachés.
  • Les éclaicisseurs permettent de redonner une teinte plus clair au bois.

Les produits d’embellissement

Ils visent à enrichir les qualités esthétiques naturelles du bois. Les lasures, les peintures et vernis, servant en priorité à sa protection peuvent aussi entrer dans cette catégorie.

  • Les huiles pour le bois permettent de nourrir et de teinter très légèrement certains d’entre eux dont on souhaite conserver l’aspect naturel, sans les cirer ni les vernir (c’est le cas, en particulier de quelques conifères nobles comme le teck et le cèdre rouge).
  • Les teintures permettent de soutenir ou de modifier la teinte naturelle d’un bois que l’on souhaite ensuite pouvoir cirer ou vernir.
  • La cire naturelle et l’encaustique (cire naturelle diluée à l'essence de térébenthine) servent à faire briller le bois, après application, séchage et lustrage. Les baumes sont des encaustiques contenant des additifs spéciaux renforçant l’éclat du brillant.
  • Le vernis au tampon est un vernis spécifique utilisé en ébénisterie, appliqué avec un tampon en coton et en laine.
  • La popote est également un produit d’ébénisterie utilisée pour rénover les vernis dégradés, dont elle fait disparaître les microrayures qui les ternissent.
  • La gomme-laque entre dans la composition de nombreux produits de patine. On l’utilise pour restaurer les meubles.

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Le bois et ses dérivés

Le bois est parmi les matériaux de construction les plus anciens : facile à se procurer, aisé à mettre en œuvre, c’est aussi un excellent matériau de construction, durable, résistant, qui se travaille avec un minimum d’outils. Il procure en outre une excellente isolation – bien meilleure que la pierre ou le béton – et possède des qualités esthétiques qui le destinent à la décoration. Il est à l'origine de nombreux dérivés tels que la panneau de particules et le contreplaqué.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

Les derniers conseils maison

image

Pose d'une fenêtre PVC en rénovation

On trouve désormais dans le commerce des “blocs-fenêtres” en PVC pouvant se substituer facilement à l’ancienne fenêtre. Si l'on conserve le dormant (cadre fixe) existant, comme ici, on parle de remplacement en "rénovation".

image

Chats et chiens : êtes-vous bien assuré?

Les accidents causés par les chiens, les chats, les chiens et autres animaux de compagnie peuvent vous coûter cher. Votre assurance multirisques habitation ne vous couvre peut-être pas suffisamment. La Fédération Française de l'assurance vient de le rappeler.

image

Un isolant pour toiture-terrasse photovoltaïque

Fabricant d’isolants en laine de roche, ROCKWOOL innove en proposant sa nouvelle solution pour les toitures-terrasses photovoltaïques. Plus performant avec son lambda 38, Rockacier C nu Energy garantit une meilleure isolation, des qualités incombustibles et une parfaite stabilité dimensionnelle.

image

La nouvelle pince multifonctions PST Leatherman

Véritable couteau suisse du bricoleur, cette pince multifonctions est un outil étonnant qui combine 14 outils. Le Bond, petit dernier du génial Tim Leatherman, est une véritable boîte à outil de poche.

image

La pompe à chaleur : l'équipement de chauffage le plus économique

Après son étude sur le chauffage électrique en 2020, l’Association Promotelec publie une étude* relative à la perception des Français sur la pompe à chaleur. Dans un contexte sociétal et énergétique marqué de plus en plus par la pression des contraintes écologiques, la pompe à chaleur apparaît comme un dispositif particulièrement en phase avec les attentes des propriétaires.

image

Éviter les remontées capillaires : caniveau, bande d'arase, drainage, étanchéité, injections

Au-delà des phénomènes phréatiques, les grosses pluies sont la cause principale es remontées capillaires qui humidifient l’intérieur des murs du rez-de-chaussée. C’est un grand classique et si l'on en est victimes on risque de se lancer dans des palliatifs dont la plupart sont des cautères sur une jambe de bois et vont coûter une fortune. Un certain nombre d'opération techniques permettent d'éviter d'en arriver là.