Rénover la pierre

Malgré ce que l'on dit, la pierre n'est pas éternelle, surtout quand il s’agit d’un calcaire tendre, exposé aux agressions d’une atmosphère polluée. Il est nécessaire de la nettoyer, de la décaper et souvent de la restaurer voire de la réparer.

S'il n’est pas question de reconstituer le bras d’une statue  ou l’arc en granit d’un porche, on peut réparer une cassure sur une corniche ou encore redonner au manteau d’une cheminée son ancienne apparence.

Nettoyer la pierre

Décaper la pierre

Comme on voit difficilement les dégâts exacts sous la saleté, les mousses et lichens, toute opération de rénovation commence forcément par un décapage général de l’objet ou de l’élément endommagé.

Le nettoyage de la pierre est une opération plus délicate qu’on ne l’imagine généralement, car elle doit être adaptée à chaque type de pierre. Soyez très prudent avant d’attaquer la pierre exposée aux intempéries, et spécialement aux pluies acides qui transforment le carbonate de calcium (constituant de base des pierres calcaires) en sulfate de calcium, c’est-à-dire en plâtre friable.

– Le brossage mécanique, à la brosse métallique rotative, est à proscrire sur tous les calcaires.
– Une petite brosse rotative en fils de Nylon peut cependant être utilisée pour décrasser de petits motifs ou désempâter le fond des rainures sur une corniche.
– Le nettoyeur haute pression est efficace pour éliminer une couche de mousse et de lichen, à condition de ne pas utiliser une buse rotative et, dans tous les cas, de ne pas trop approcher le jet de la surface, surtout si la pierre est tendre. N’utilisez la fonction sablage qu’avec précaution : faites d’abord un essai sur une partie peu visible de l’objet à nettoyer.
– Utilisez une spatule ou un couteau à mastiquer pour décoller les lichens dans le fond des reliefs.

L’emplâtre de décapage, utilisé par les professionnels de la restauration des statues, est le meilleur moyen pour obtenir le décrassage complet d’un objet en pierre : il évite au maximum les risques d’attaque des parties malades.

– Versez de l’eau déminéralisée dans un grand récipient en plastique et faites dissoudre 50 g de carbonate d’ammonium par litre.
–  Saturez le mélange de pulpe de papier, jusqu’à obtenir une pâte homogène. Cette pulpe s’obtient en faisant tremper, toujours dans de l’eau déminéralisée, du papier ordinaire blanc (jamais de papier imprimé).
– Appliquez cette pâte (à manipuler avec des gants) sur la pierre à décaper et laissez-la sécher.
– Éliminez la pâte sèche à la brosse de chiendent.
– Rincez abondamment au jet sous pression.

Restaurer la pierre

Réparer fragments et éclats

Les agressions du temps et des hommes font éclater certaines parties, ou éliminent quelques détails d’une pierre sculptée. Il est possible de les reconstituer.

• Le mortier de chaux est utilisé par les spécialistes pour restaurer des détails sur des statues en calcaire. La fleur de chaux (chaux aérienne éteinte) constitue la base de ce mortier, additionnée de sable tamisé, de poudres colorantes, de poudre de marbre et, pour les objets exposés à l’extérieur, de résines hydrofuges.

• Les résines de synthèse, additionnées à des mortiers de réparation monocomposants, prêts à l’emploi, sont fort pratiques pour les réparations les plus simples. Portez des gants en caoutchouc pour manipuler ces produits qui peuvent provoquer des allergies cutanées. Ne travaillez pas en dessous de 15° C pour permettre la prise de la résine (souvent à deux composants).

• L'application d'un durcisseur (par exemple du silicate de soude) permet de durcir la pierre rénovée.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

Les différents types de plâtre et leur utilisation

Obtenu à partir du gypse, le plâtre est utilisé principalement pour les travaux d’intérieur, et ce depuis fort longtemps. Il sert en particulier à la réalisation d’enduits sur les parois de briques, de pierres ou de ciment. Le plâtre sert aussi pour les petits scellements rapides et les travaux qui n’exigent pas une grande solidité. Sous la forme de carreaux de plâtre assemblés par du plâtre frais, il est utilisé depuis le XVIII ème siècle pour la construction des cloisons intérieures.  

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

Les derniers conseils maison

image

Qu’est-ce qu’un produit « biosourcé » ?

Le mot « biosourcé », souvent galvaudé, confondu avec le caractère écologique d’un matériau ou d’un produit répond à une définition officielle. Les pouvoirs publics définissent les matériaux biosourcés comme «  issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe et comme matériau de construction dans un bâtiment  »

image

Installer un lavabo dans une salle de bains

La technique de pose dépend de l’appareil et aussi de la nature de la cloison ou du mur dans laquelle il doit éventuellement se fixer. Elle est différente suivant que le lavabo est sur suspendu sur console, sur colonne ou encastré. Il existe des kits de raccordement proposés en grande surface de bricolage ou magasins de sanitaires, qui permettent de gagner du temps et d’obtenir un résultat esthétique sans soudures.

image

Ouverture de portail autonome grâce à l'énergie solaire.

L'alimentation électrique de l'ouverture d'un portail à battants constitue souvent un problème d'installation. Il faut "tirer" une ligne, parfois l'enterrer. L'énergie solaire peut apporter une réponse à cette difficulté et assurer de surcroît une autonomie d'alimentation, même en cas de coupure de courant. 

image

Qualité de l'air intérieur : les effets des polluants sur la santé

La notion de polluant n'est pas toujours facile à cerner. On pense immédiatement aux substance chimiques contenues dans l'air ou aux poussière qu'il contient. En fait les polluants sont nombreux et leurs conséquences sur la santé multiples. Un bon traitement de l'air de la maison permet d'en réduire les effets.

image

Qualité de l'air intérieur : quels sont les polluants?

La qualité de l'air intérieur est une préoccupation majeure de santé publique, car l'ensemble de la population est concerné, et plus particulièrement les personnes fragiles ou fragilisées telles que les enfants, les personnes âgées ou les malades pulmonaires chroniques. Un intérêt tout particulier doit ainsi être porté aux différents polluants présents dans l’air intérieur, afin de réussir à en éliminer un maximum. Des analyseurs d'air permettent de les détecter .

image

Laine de verre Isoconfort 35 en 300 mm

ISOVER enrichit sa gamme d’isolant Isoconfort 35, dédiée aux combles aménagés, avec une version en 300 mm qui permet d’atteindre une résistance thermique R=8,55 en simple couche et R=10 avec un complément de 60 mm entre chevrons. Une solution idéale en maisons individuelles neuves !

La maçonnerie à la base des constructions

Composants et outils de maçonnerie

Les travaux de maçonnerie sont à la base de la construction des maisons maçonnées, mais aussi des murs de clôture, des piliers, des dalles de béton pour la terrasse ou l’assise de la maison. Ils font appel à des matériels spécialisés comme l’auge pour le mortier, la bétonnière, et des outils spécifiques comme la massette, le ciseau de maçon, la truelle, le niveau, la taloche, le plâtoir.  

Des matériaux de maçonnerie spécifiques

Briques pleines, briques creuses, briques alvéolaires (Monomur), briques plâtrières, mais aussi parpaings (blocs) de béton, blocs de béton cellulaire, mortier de ciment et béton armé sont les matériaux les plus utilisés en construction.