Rénover la pierre

Malgré ce que l'on dit, la pierre n'est pas éternelle, surtout quand il s’agit d’un calcaire tendre, exposé aux agressions d’une atmosphère polluée. Il est nécessaire de la nettoyer, de la décaper et souvent de la restaurer voire de la réparer.

S'il n’est pas question de reconstituer le bras d’une statue  ou l’arc en granit d’un porche, on peut réparer une cassure sur une corniche ou encore redonner au manteau d’une cheminée son ancienne apparence.

Nettoyer la pierre

Décaper la pierre

Comme on voit difficilement les dégâts exacts sous la saleté, les mousses et lichens, toute opération de rénovation commence forcément par un décapage général de l’objet ou de l’élément endommagé.

Le nettoyage de la pierre est une opération plus délicate qu’on ne l’imagine généralement, car elle doit être adaptée à chaque type de pierre. Soyez très prudent avant d’attaquer la pierre exposée aux intempéries, et spécialement aux pluies acides qui transforment le carbonate de calcium (constituant de base des pierres calcaires) en sulfate de calcium, c’est-à-dire en plâtre friable.

– Le brossage mécanique, à la brosse métallique rotative, est à proscrire sur tous les calcaires.
– Une petite brosse rotative en fils de Nylon peut cependant être utilisée pour décrasser de petits motifs ou désempâter le fond des rainures sur une corniche.
– Le nettoyeur haute pression est efficace pour éliminer une couche de mousse et de lichen, à condition de ne pas utiliser une buse rotative et, dans tous les cas, de ne pas trop approcher le jet de la surface, surtout si la pierre est tendre. N’utilisez la fonction sablage qu’avec précaution : faites d’abord un essai sur une partie peu visible de l’objet à nettoyer.
– Utilisez une spatule ou un couteau à mastiquer pour décoller les lichens dans le fond des reliefs.

L’emplâtre de décapage, utilisé par les professionnels de la restauration des statues, est le meilleur moyen pour obtenir le décrassage complet d’un objet en pierre : il évite au maximum les risques d’attaque des parties malades.

– Versez de l’eau déminéralisée dans un grand récipient en plastique et faites dissoudre 50 g de carbonate d’ammonium par litre.
–  Saturez le mélange de pulpe de papier, jusqu’à obtenir une pâte homogène. Cette pulpe s’obtient en faisant tremper, toujours dans de l’eau déminéralisée, du papier ordinaire blanc (jamais de papier imprimé).
– Appliquez cette pâte (à manipuler avec des gants) sur la pierre à décaper et laissez-la sécher.
– Éliminez la pâte sèche à la brosse de chiendent.
– Rincez abondamment au jet sous pression.

Restaurer la pierre

Réparer fragments et éclats

Les agressions du temps et des hommes font éclater certaines parties, ou éliminent quelques détails d’une pierre sculptée. Il est possible de les reconstituer.

• Le mortier de chaux est utilisé par les spécialistes pour restaurer des détails sur des statues en calcaire. La fleur de chaux (chaux aérienne éteinte) constitue la base de ce mortier, additionnée de sable tamisé, de poudres colorantes, de poudre de marbre et, pour les objets exposés à l’extérieur, de résines hydrofuges.

• Les résines de synthèse, additionnées à des mortiers de réparation monocomposants, prêts à l’emploi, sont fort pratiques pour les réparations les plus simples. Portez des gants en caoutchouc pour manipuler ces produits qui peuvent provoquer des allergies cutanées. Ne travaillez pas en dessous de 15° C pour permettre la prise de la résine (souvent à deux composants).

• L'application d'un durcisseur (par exemple du silicate de soude) permet de durcir la pierre rénovée.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

Les différents types de plâtre et leur utilisation

Obtenu à partir du gypse, le plâtre est utilisé principalement pour les travaux d’intérieur, et ce depuis fort longtemps. Il sert en particulier à la réalisation d’enduits sur les parois de briques, de pierres ou de ciment. Le plâtre sert aussi pour les petits scellements rapides et les travaux qui n’exigent pas une grande solidité. Sous la forme de carreaux de plâtre assemblés par du plâtre frais, il est utilisé depuis le XVIII ème siècle pour la construction des cloisons intérieures.  

Les dernieres vidéos maison

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

Les derniers conseils maison

image

Repeindre la façade

En maintenant l’extérieur d’une maison en bon état, on préserve son étanchéité et sa qualité esthétique. Il est inutile de peindre les briques, mais si l’une d’entre elles est abîmée ou poreuse, il faut la remplacer avant que l’humidité ne se propage. Il est en revanche important de repeindre périodiquement les crépis avec une peinture façade microporeuse. Elle présente l’avantage de protéger la façade en empêchant l’eau et l’humidité de pénétrer, tout en laissant la maçonnerie respirer.

image

Cloisons légères de séparation : quel matériau choisir?

Monter une cloison permet de réaliser différents aménagements : séparer un grand espace en plusieurs pièces, créer une séparation dans une pièce ou installer un coin bureau ou toilettes. Suivant votre besoin et l’emplacement de la cloison, il est important de faire le bon choix.  

image

Isoler la toiture de combles aménageables

Quand on veut conserver la possibilité d’utiliser les combles, notamment pour en faire des pièces à vivre, on isole la sous-toiture et non le sol du grenier. On utilise pour cela de la laine minérale ou végétale de forte épaisseur. La solution la plus simple est de l’embrocher sur des suspentes et de la maintenir par des profilés (appelés aussi fourrures) métalliques sur lesquels sont ensuite fixées des plaques de plâtre ou encore du lambris. Ce type d’isolant (ici IBR Contact) très performant est gainé d’un voile de protection limitant les risques d’irritation de la peau quand on le manie.

image

Confinement : aménager la maison pour le télétravail

Les confinements successifs révèlent la place prépondérante qu'est en train de prendre le télétravail, autrement dit, le travail à la maison, encouragé, voire imposé par les Pouvoirs publics et donc par les entreprises. L'expérience démontre la nécessité d'organiser voire d'aménager les lieux pour être efficace et pour ne pas déranger le reste de la famille.

image

Couler une dalle en béton extérieure

Le béton commence à prendre 2 h environ après avoir été gâché. Il faut donc le couler, le tasser et en lisser la surface pendant cette durée. Divisez les grandes surfaces en sections pouvant être finies sans difficulté dans ce laps de temps. Vous pouvez marcher sur le béton au bout de 3 jours, mais attendez 5 jours avant de le décoffrer et au moins 10 avant de rouler dessus avec une voiture.  

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup .