Accessoires de plomberie : siphons, colliers et raccordements

Les installations de plomberie sont composées d'un certain nombre d'accessoires, dont le siphon pour l'évacuation des eaux usées mais aussi les colliers qui maintiennent les tubes.

Les siphons

Le siphon est un accessoire coudé, placé en dessous de la bonde des appareils sanitaires, pour arrêter les déchets et les impuretés et pour conserver un “bouchon” d’eau évitant la remontée des mauvaises odeurs. Autrefois en acier, parfois en plomb, on utilise aujourd’hui presque exclusivement des siphons en PVC (bien qu’il en subsiste en métal). Il existe des siphons en “S” et des siphons à bague (ou à culot). Ces derniers se démontent facilement à la main pour permettre le débouchage ou le nettoyage. La grille de la bonde est généralement vissée sur le siphon. On trouve dans la gamme des accessoires en PVC, des éléments permettant de réaliser un siphon avec ou sans bouchon de visite.

Les siphons d’appareils

Les éléments sanitaires (lavabo, bidet, baignoire, douche, etc.) sont raccordés à la canalisation d’évacuation par l’intermédiaire d'un siphon qui se raccorde le plus souvent par collage sur le tube en PVC ou par l’intermédiaire d’un élément vissable. Le siphon en S est aujourd’hui remplacé par le siphon-cloche (ou à culot), peu encombrant et facile à déboucher par simple dévissage de la bague inférieure. Le siphon doit toujours rester accessible, pour permettre l’élimination des déchets (trappe de visite obligatoire pour les baignoires encastrées).

Le siphon de sol

Dans certaines cuisines et salles de bains, on installe une évacuation au sol, protégée par une  grille, pour permettre le lavage et l’écoulement rapide des eaux. Si vous posez ce type de siphon, il faut que le sol de la pièce soit en légère pente vers cette évacuation.  On trouve des siphons de sol spéciaux pour cet usage (siphon-cloche). Pour en installer un, respectez des normes d’étanchéité très strictes : le siphon est pourvu d’une feuille d’étanchéité qui doit être collée sur la dalle de béton (et sous la chape de mortier). Le boîtier du siphon est encastré dans la dalle de béton. Le nettoyage est simple : il suffit de dévisser la grille et de retirer la cloche.

Les colliers

La nécessité de fixer les canalisations rend obligatoire l’utilisation de colliers de types variés et de différents matériaux (en principe le même que celui des canalisations). Leur fixation au mur doit être solide, d’où l’utilisation de vis et de chevilles adaptées à la maçonnerie. Certains d’entre eux retiennent les canalisations grâce à des clips, d’autres sont dotés de dispositifs de fermeture et de retenue à vis qui assurent une meilleure fixation et facilitent leur démontage.

Colliers, embases et cavaliers

On utilise des colliers dits "Atlas" pour fixer les tubes en cuivre. Ce type de collier se compose d’un berceau solidaire d’une tige filetée et d’une pièce supérieure qui bloque le tuyau et que l’on fixe par deux vis.
La tige filetée peut être remplacée par une tige en queue d’aronde lorsqu’il est nécessaire de sceller le collier. Il existe aussi des chevilles métalliques spéciales pour plaques de plâtre ou supports creux. Le collier prend appui sur le mur grâce à une grande rondelle. Pour éloigner le tube du support, on utilise une rosace d’écartement.
Les colliers doubles servent à poser deux tubes côte à côte.
Les tubes PVC sont placés sur des colliers spéciaux en PVC prolongés d’une tige filetée qui se visse directement dans la cheville ; le tube se place par simple pression. On utilise souvent des colliers lyres sur lesquels les tubes PVC viennent en quelque sorte se clipser, sans accessoire de fermeture.

Fixez solidement ces colliers lors de l’installation et ne les espacez pas trop (tous les 50 cm environ). Utilisez des chevilles adaptées au matériau qui constitue le mur.

Le raccordement de tubes en cuivre à des tubes en PVC

Si vous choisissez de raccorder les descentes des éléments sanitaires sur la canalisation d’évacuation principale, vous pouvez soit faire un joint d’étanchéité avec du mastic au silicone, soit utiliser un raccordement avec un manchon élastomère à colliers de serrage. Si vous devez réaliser un joint, utilisez un mastic au silicone spécial pour sanitaires, vendu en tube ou en cartouche (qui s’adapte sur un pistolet extrudeur, outil permettant d’appliquer un joint régulier). Le mastic au silicone spécial sanitaire contient des agents antifongiques qui empêchent la formation de moisissures dues à l’humidité résiduelle et à la chaleur. 

Pour réaliser un raccordement avec joint d'étanchéité, coupez la canalisation de descente de façon qu’elle pénètre de 1 cm dans la canalisation principale. Les surfaces qui reçoivent le joint doivent être nettoyées et dégraissées.
Le joint au silicone doit être déposé en boudin de 1 cm de diamètre. Il faut le lisser immédiatement avec le doigt (trempé préalablement dans un liquide concentré pour vaisselle). Le mastic au silicone polymérise à une température supérieure à 15 °C et forme un joint résistant qui, malgré tout, reste très souple.

Le manchon élastomère permet d’effectuer des raccordements souples entre deux canalisations de même nature, ou entre deux tubes de matériaux et/ou de diamètres identiques ou différents. Le serrage du manchon est assuré par des colliers. 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Les raccords de plomberie

Tous les tubes doivent être raccordés, qu’ils soient en cuivre, en PER ou en multicouche ou, pour les évacuations, en PVC. Les liaisons directes sont rares, et l’on utilise le plus souvent des manchons à braser ou à visser. Certains de ces raccords permettent une réduction ou la liaison avec des canalisations de nature et matériaux différents.

Les dernieres vidéos maison

image

Pompe à chaleur et confort d'été

Dans cette interview, Christian PESSEY et Christel MOLLÉ de l' AFPAC , font le point sur l'utilisation d'une pompe à chaleur réversible pour améliorer le confort d'été dans votre logement. 

image

Les conseils de la semaine du 4 au 10 mai

Isoler les combles  contre la chaleur, tout savoir sur  les prises et les interrupteurs , entretenir une  terrasse en terre cuite , rénover les  meubles de jardin , insonoriser une  pompe de piscine , choisir un  chauffe-eau électrique , rénover la pierre, nettoyer un  crépis monocouche , réparer les  fuites de chasse-d’eau  : retrouvez tous les conseils publiés pendant la semaine.

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

Les derniers conseils maison

image

Rénovation des volets en bois

La remise en état régulière des volets en bois tient de la corvée. Impossible d’y échapper tous les deux ou trois ans, surtout en site exposé, par exemple au bord de la mer. C’est pourquoi beaucoup préfèrent le PVC, l’aluminium, voire la résine. 

image

Motorisation de portail

Motoriser l’ouverture du portail d’entrée apporte un élément de confort évident, auquel s’ajoute un aspect de sécurité, dans la mesure où ces systèmes peuvent être commandés à distance par télécommande ou par un dispositif à code sur clavier et/ou une clé de sécurité. Les éléments de motorisation assurent aussi une grande solidité à la fermeture du portail.

image

Installer une baignoire ou une douche

Baignoire ou douche? La compétition semble devoir être remportée par la douche, même si la baignoire reste l'équipement sanitaire le plus efficace pour l'hygiène comme pour le confort et la relaxation. Les conditions d'installation sont assez différentes.

image

Réaliser un pavage extérieur : allée et terrasse

À l’extérieur, le revêtement du sol doit être réalisé sur un terrain bien préparé, avec des matériaux capables de supporter les agressions du temps. Les briques, les pavés autobloquants, les pavés constituent des matériaux solides et durables.

image

Pose des volets roulants : choix et installation

Le volet roulant est composé de lames horizontales articulées entre elles, qui s’enroulent à l’intérieur d’un coffre placé en partie haute de l’ouverture. Leur maniement peut être manuel ou motorisé.

image

Les produits pour le bois

Matériau naturel s’il en est, le bois n’est pas une matière inerte comme le métal ou le plastique. Sans aller jusqu’à parler d’une vie du bois, on sait que du fait de sa structure même – des fibres ligneuses – il réagit aux variations de température et d’hygrométrie. Du fait de sa composition – la cellulose – il est convoité par de nombreux insectes qui y pondent leurs œufs pour que les larves s’en nourrissent pendant leurs phases de développement et de métamorphose. Enfin, on ne tire du bois tout le parti décoratif qu’il mérite qu’en le teintant et en le faisant briller.

image

Remplacer une vitre simple

N’attendez pas qu’elle tombe d’elle-même pour remplacer une vitre fendue ou percée. Si le solin de mastic d’une vitre est décollé sur plus d’un quart de son périmètre, refaites-le entièrement. Et si elle est fendue ou brisée, remplacez-la sans délai. La feuillure doit être parfaitement propre, nettoyée de tout reste de mastic. 

image

Mur en pierres apparentes : joints qui se désagrègent

J'ai acheté une maison avec un mur en pierre apparentes a l'intérieur (salon) et chaque jour nous constatons un effritement de l'enduit sur une seul zone de la pièce. On y constante également des petits trous a certains endroits laissant penser a un verre ou insecte rongeur. Que pouvons-nous nous faire pour stopper ces effritements sans avoir a tout refaire ?