Hivernage de la piscine

L’hivernage de votre piscine, indispensable et très simple à réaliser met la piscine en sommeil et garantit sa remise en service dans les meilleures conditions et rapidement  dès les premières chaleurs du printemps

Protection de la piscine contre les intempéries

Dès que la température de l’eau se situe entre 12°C et 15°C, tous les bassins extérieurs non démontables doivent être hivernés, c’est-à-dire protégés des intempéries propres à la saison froide. Cette action a deux objectifs principaux:

  • limiter les gelées et donc protéger la structure et les équipements de la piscine,
  • conserver la qualité de l’eau pour retrouver une piscine fonctionnelle dès le retour des beaux jours. En somme, l’hivernage permet de gagner du temps et de l’argent!

Deux types d'hivernage de la piscine

L'hivernage passif de la piscine

Il consiste à stopper le fonctionnement de la piscine pendant l’hiver. Cela implique la vidange complète du circuit et la pose d’une couverture de protection qui assure l’étanchéité du bassin. Cette solution est particulièrement recommandée dans les régions où il gèle beaucoup. Le choix de l’hivernage passif se fait généralement pour les résidences secondaires car c’est le choix de la tranquillité.

L'hivernage actif de la piscine

Il consiste à laisser fonctionner la filtration de la piscine pendant l’hiver mais au ralenti 2 à 3 h par jour. De cette manière, l’eau est toujours en mouvement dans le circuit : elle ne gèle donc pas. Cette solution, aussi appelée hivernage dynamique, est adaptée pour les régions tempérées les températures descendent rarement en dessous de 0° C. Ce mode d’hivernage est plus esthétique et permet de profiter visuellement de sa piscine même pendant l’hiver.

Pour plus d'informations : www.salonpiscineparis.com

 

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Lutter contre les problèmes de bruit

Christian PESSEY et  Nicolas BALANANT, expert Qualitel en acoustique, vous apportent leur conseils sur tous les problèmes sonores que vous pouvez rencontrer dans votre logement.

Les derniers conseils maison

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.