Bien choisir les couleurs de son intérieur

 

Lorsque l’on décide de refaire la déco d’une pièce, il est important de connaître l’impact des couleurs sur la pièce elle-même mais aussi sur l’atmosphère qu’elles génèrent et sur notre propre bien-être.

Trois grandes notions

On a...
• les couleurs chaudes (rouge, orange, jaune, rose)
• les couleurs froides (vert, bleu, violet)
• les couleurs neutres, (blanc, noir, gris, beige)

Les couleurs chaudes

Vives, accueillantes, stimulantes, dynamiques, elles peuvent être aussi énervantes. Ce sont donc les couleurs des pièces de vie active, comme la salle à manger, le salon, l’entrée.

Les couleurs froides

Apaisantes, relaxantes, elles génèrent une impression de calme, elles sont reposantes. Ce sont les couleurs des chambres, des salles de bains, parfois du salon.

Les couleurs neutres

créent le contraste avec les couleurs chaudes ou froides et mettent en valeur des détails, comme une corniche ou un panneau.
La mode du tout blanc, sauf bien sûr pour le plafond, est définitivement derrière nous. On est passé aujourd’hui à l’association des couleurs. Alors pour ça, je vous renvoie à ce qu’on appelle le cercle chromatique.

Le disque chromatique

Il s’agit en fait d’un disque qui représente les différentes couleurs et leurs nuances de façon ordonnée pour permettre de les associer en déco, mais aussi dans les arts graphiques en général, en fonction de l’effet recherché.

 

À partir du disque chromatique vous pourrez associer les couleurs et faire :

  • du ton sur ton ou monochrome en déclinant les différentes teintes d’une même couleur
  • vous pourrez faire, au contraire, du contrasté en associant deux couleurs opposées dans le disque chromatique
  • vous pourrez obtenir un effet d’harmonie ou de camaïeu en associant deux couleurs proches dans le disque chromatique.

 

Notez que les couleurs et leur intensité agissent beaucoup sur l’effet visuel que l’on a d’une pièce :

  • des couleurs claires au mur et au plafond agrandissent une pièce
  • une teinte plus foncée sur le mur du fond élargit la pièce
  • un plafond de teinte foncé réduit la hauteur de la pièce et à l’inverse un sol foncé en augmente la hauteur
  • couleurs primaires rouge – jaune – bleu (synthèse soustractive - impression) ou rouge – vert – bleu (synthèse additive - décoration)
  • leur mélange donne... le noir
  • les couleurs secondaires s’obtiennent en mélangeant deux couleurs primaires (exemple : rouge + jaune = orange / jaune + bleu = vert)
  • les couleurs complémentaires sont opposées dans le disque chromatique (exemple : le rouge et le bleu)


Notez enfin que les machines à teinter permettent de personnaliser à l’infini le choix de vos couleurs.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Peindre les murs

Quelle que soit la peinture, il n’est pas très difficile de peindre, mais le faire bien suppose de la méthode (travailler progressivement, sans mettre trop de peinture) et beaucoup de soin (attention aux coulures et aux éclaboussures !).

image

Poser du papier peint et de l'intissé

Les papiers proposés par les fabricants et les produits disponibles (colles, enduits) permettent à l’amateur de poser le papier peint comme un professionnel. Pour que la décoration d’une pièce soit réussie, il faut que le bon goût préside au choix des teintes et des motifs (attention aux phénomènes de mode !). En outre, il est indispensable que les lés soient parfaitement tendus, que les motifs coïncident (si le papier est à raccord), que les arasements soient droits et que le papier ne se décolle pas au bout de quelques mois. Les papiers peints traditionnels sont remplacés par l'intissé dont la pose est sensiblement différente.

Les dernieres vidéos maison

image

Lutter contre les problèmes de bruit

Christian PESSEY et  Nicolas BALANANT, expert Qualitel en acoustique, vous apportent leur conseils sur tous les problèmes sonores que vous pouvez rencontrer dans votre logement.

Les derniers conseils maison

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.