Bien vieillir à domicile : le projet E-VITA

Lancé en janvier 2021, dans le cadre du programme européen pour la recherche et l’innovation (Horizon 2020), le projet e-VITA répond au grand défi sociétal du vieillissement de la population. Réalisé en coopération avec le Japon pour un budget de 8 millions d’euros sur 3 ans, l’enjeu du projet consiste en la conception d’un assistant virtuel intelligent et individuel capable d’accompagner le vieillissement actif et sain des personnes âgées.

Soutenu par Delta-Dore

En avril 2021, Delta Dore, unique industriel français engagé dans le projet e-Vita, décide d’apporter son expérience en matière d’interaction des utilisateurs avec les équipements connectés, ainsi que ses compétences dans la conception de capteurs, produits de visualisation et de pilotage et dans la réalisation d’applications pour smartphones et tablettes.

Depuis, grâce à la collaboration entre les 22 partenaires internationaux, la réflexion autour de nouvelles solutions conceptuelles pour la prévention et la promotion de la santé ont été développées en utilisant des technologies intelligentes pour aider les personnes âgées à vieillir en bonne santé, tout en restant actifs.

Un coach virtuel intelligent

Le travail de recherche s’est intensifié autour du développement d’un coach virtuel intelligent qui repose sur l'amélioration du niveau de vie, de l'amélioration des soins de santé, des progrès médicaux et de la sensibilisation accrue aux questions de santé. “Ce projet est enrichissant et nous incite à faire évoluer certains de nos produits de la maison connectée. C’est le cas des capteurs de présence par exemple. Initialement ils sont prévus pour de la détection d’intrusion, mais dans le cadre d’e-VITA ils sont utilisés pour le suivi d’activité des seniors, qui est un élément essentiel du coaching. À terme, cette évolution du produit pourrait, pourquoi pas, guider de futures offres : avec le contexte actuel des hausses du coût de l’énergie, ces capteurs pourraient aider à automatiser l’utilisation du chauffage ou l’éclairage en fonction de l’occupation”, précise Benoît Leduc, expert data science, en charge du projet e-VITA.

Un travail partenarial entre 22 acteurs internationaux

Pour mener à bien ce défi sociétal, des centres de recherche, des entreprises informatiques et des universités d'Europe et du Japon ont d’abord étudié le développement des interactions avec les utilisateurs, notamment le traitement du langage naturel (NLP). L’objectif étant de faire en sorte que les technologies interagissent directement avec les personnes âgées par la voix, en écoutant et en répondant aux demandes des utilisateurs. Ensuite, et pour la première fois dans la recherche, les technologies du système de coaching e-VITA telles que Gatebox, OuraRing, NeU et les chatbots ont été testées pendant 2 à 7 semaines par trente-six personnes âgées au Japon, en Allemagne, en France et en Italie, à leur domicile. Gatebox et deux participants allemands au living lab de Siegen

Les résultats

Ils montrent que :

● Elles aimeraient recevoir des informations et des recommandations de différentes manières (audio et visuelle).

● Les robots semblent être la technologie préférée pour l'interaction.

● Les personnes âgées aimeraient pouvoir choisir la voix, l'aspect physique et l'avatar.

● Le système doit être capable de répondre précisément aux questions des participants et de converser en permanence.

● Les personnes âgées aimeraient pouvoir activer/désactiver le coach afin qu'il n'intervienne pas dans leur vie quotidienne et sociale.

● Différents dispositifs doivent être intégrés, par exemple qu'un rappel soit fourni par un robot mais aussi par le smartphone. Depuis, le système de coaching e-VITA est adapté, en tenant compte des retours de l’enquête, afin de devenir une solution, optimale et durable, fondée sur l’excellence socio-technologique “Made in Europe” et “Made in Japan”. Il sera de nouveau testé à partir de 2023 auprès de 180 personnes.

Le projet AS2D

En 2018, Arkéa On Life et Delta Dore s’associaient pour donner naissance à la joint-venture AS2D. En tant qu'intégrateur de solutions, AS2D propose une offre globale de services connectés sur le marché des résidences senior afin de répondre aux nouvelles attentes en matière de services (l'adaptation du logement au vieillissement ne suffit plus). Comment ? À travers une offre qui permet de concevoir et de proposer des solutions sur-mesure qui vont s'appliquer à trois thématiques majeures :

La santé et le bien-être, à travers la mise en place d'outils vidéo et de téléconsultation avec la détection de chute et de présence

Le confort au quotidien grâce à la SmartHome avec la mise en place de scénari permettant de faciliter le quotidien des résidents (e-portail connecté, serrures connectées...)

La sécurité avec une assistance d’un plateau d’écoute 24h/24, 7j/7 pour intervenir en cas de chute ou prévenir les risques d’incendie, intrusion ou inondation.

Informations

Partager avec vos amis :

Les dernieres vidéos maison

image

Nouvelle rubrique séniors !

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

Les derniers conseils maison

image

Le carnet numérique (de santé) du logement

Le carnet numérique du logement –  CLEA  – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez  Qualitel , vous présentent  CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements. RETROUVEZ LA VIDÉO !

image

Le bruit : les points faibles de la maison

Le bruit est la principale nuisance ressentie par les Français. Elle varie évidemment beaucoup selon les endroits, l’environnement, la saison. Il faut noter l’aspect très psychologique du ressenti au bruit qui relativise les normes et règles d’appréciation de cette nuisance. Il faut souligner, par exemple, que plus un environnement est silencieux, et plus on ressentira un bruit qui, dans un environnement bruyant, passerait totalement inaperçu. C’est pourquoi l’on parle généralement « d’émergence », c’est-à-dire de dépassement d’un seuil de bruit moyen dans un lieu donné. Il faut ici distinguer les bruits aériens qui proviennent de l’environnement de la maison et les bruits d’impact qui sont internes à la construction.

image

Les panneaux photovoltaïques et le respect des sites

On sait que les travaux dans l’environnement extérieur d’un monument historique classé doivent faire l’objet d’une autorisation de l’architecte des bâtiments de France communément baptisé ABF. Ses avis sont souvent ressentis comme contraignants voire excessifs, mais on ne peut nier leur importance dans la préservation des sites.

image

Halte aux arnaques : reconnaître les éco-délinquants !

Chauffage, eau chaude, ventilation : Qualit’EnR , l'association qualité énergie renouvelable dresse le portrait des arnaqueurs, des écodélinquants dans le domaine des énergies renouvelables. Des conseils essentiels pour éviter les arnaques.

image

Chèque pellets (granulés) et bois de chauffage

Après le « chèque énergie fioul » celui concernant le gaz et l’électricité, destinés à aider les ménages compte tenu de l’augmentation vertigineuse du prix de ces énergies, voici le «  chèque énergie pellet et bois de chauffage  ».

image

Les installations électriques dans l'atelier de bricolage

L'atelier de bricolage est un lieu où l'installation électrique doit être particulièrement sûr et où elle doit être adaptée à l'utilisation de machine électroportatives ou à poste fixe. Les circuits ne doivent pas être surchargés (pas de multiprises en cascade !) et la prise de terre doit être de qualité. L'idéal est de l'alimenter par un tableau spécifique complémentaire.

image

Poêles et chaudières à granulés : la bonne solution?

Les appareils de chauffage à granulés connaissent un succès important pour leur rendement, leur facilité d'utilisation et les économies de dépenses chauffage qu'ils permettent. Le granulé (ou pellet) est un combustible propre, facile à utiliser et à stocker, en sac ou en vrac. C'est un système de chauffage fortement subventionné par l'état mais aussi, souvent, par les organismes de service public locaux et régionaux. Reste l'approvisionnement qui a connu quelques difficultés récemment.

image

VELUX® illumine les intérieurs pour les fêtes de fin d’année !

Les fêtes de fin d'année approchent pour le bonheur des petits et des plus grands. Lieu de convivialité propice au partage, la maison s'anime d'une ambiance festive où la décoration joue un rôle majeur. Mais cette atmosphère ne serait pas aussi magique sans la lumière : en optimisant la lumière naturelle avec des fenêtres de toit et des éclairages indirects, on compose le scénario idéal pour rallonger les journées et entrer tout en douceur dans les soirées festives.

Rester le plus longtemps possible chez soir pout bien y vivre sa retraite et y vieillir dans les meilleures conditions, c'est le souhait d'un maximum de personnes, même si les établissements spécialisés sont en grande majorité bien tenus, par des personnels dévoués et attentifs. Mais pour rester chez soit quand on perd de la mobilité, il faut des aménagements, des adaptations qui facilitent la vie. Les conseils manquent souvent pour réaliser des travaux dans le logement, avoir les bonnes informations sur les aides financières, les bons contact pour faire certaines démarches. C'est l'objet de cette rubrique.