Chauffage : les appareils à combustible liquide et les chauffages individuels au gaz

Considéré pendant un temps comme un chauffage de pauvre, le poêle à pétrole est revenu au goût du jour grâce à une série de perfectionnements assurant un fonctionnement sûr et sans odeur. Par ailleurs, sous l'appellation "chauffage au gaz", on regroupe des appareils individuels, mobiles d'appoint alimentés par des bouteilles, mais aussi aujourd'hui les foyers à gaz, alimentés par réseau et pouvant s'insérer dans un foyer de cheminée. Les foyers à éthanol doivent être avant tout considérés comme des appareils d'appoint décoratifs et d'ambiance. 

Les appareils à combustible liquide

Issus de la génération des poêles à pétrole, ils permettent de chauffer rapidement une pièce et constitue un chauffage d’appoint idéal, également parfait dans les petits locaux dépourvus de chauffage spécifique. Leur alimentation est aisée, et sa puissance va de 1 000 à 5 500 W.
Les modèles actuellement proposés garantissent une sécurité optimale grâce à des détecteurs de gaz carbonique et de renversement (coupant immédiatement le fonctionnement de l’appareil à partir d’une certaine inclinaison). Certains possèdent un système d’absorption des odeurs à l'extinction. Le fonctionnement est optimisé par différents systèmes électroniques permettant, entre autres, une programmation sur 24 heures. Les pièces ainsi chauffées doivent être parfaitement ventilées pour neutraliser la condensation liée à la production de vapeur d'eau de ce système de chauffage. On trouve actuellement deux systèmes d'alimentation du brûleur : par mèche (bas de gamme) et pas injection (haut de gamme). Ces appareils ne doivent être considérés que comme des chauffage d'appoint et en aucun cas comme un chauffage principal, tant pour des raisons sanitaires, de sécurité, qu'économiques.

Les appareils au gaz

On devrait en fait parler “des” gaz, car il faut distinguer le gaz naturel, le gaz propane, le butane. Ces combustibles gazeux sont utilisés pour alimenter les chaudières de chauffage central, mais aussi les appareils de chauffage individuels fixes à brûleurs. Le butane, sert exclusivement à l’alimentation des appareils de cuisson et à celle des appareils de chauffage mobiles. Le propane alimente les appareils fixes non-raccordés au réseau.

Les radiateurs au gaz autonomes

Il s’agit d’appareils alimentés directement en gaz, offrant une sécurité totale, car le circuit des produits de combustion (gaz-gaz brûlés) n’est jamais en contact avec l’air de la pièce qu’ils doivent chauffer. La ventilation est obtenue par un raccordement à un conduit ou par une “ventouse” mettant en relation l’appareil avec l’extérieur, ce qui limite la position de celui-ci dans une pièce contre un mur extérieur. Les appareils sont alimentés individuellement ou en série.

Les appareils au butane

Mobiles, ces radiateurs intègrent une bouteille de gaz butane. Les modèles les plus simples, comportant un brûleur, sont moins sûrs que ceux à catalyse. Aujourd’hui, la sécurité est garantie par contrôle thermoélectrique et par contrôle d’atmosphère (un dispositif coupe le gaz en cas de mauvais fonctionnement).
Les radiateurs au butane à chauffage par catalyse sont plus performants (et plus sûrs). Le gaz est brûlé dans un brûleur infrarouge (pas de gaz imbrûlés) ; une toile catalytique placée sur le brûleur détruit l’oxyde de carbone qui aurait pu se former au niveau du brûleur. Économique, ce type de chauffage n’est cependant pas exempt d’inconvénients : il faut transporter les bouteilles de butane, et les appareils sont assez encombrants. Il est réservé aux résidences secondaires ou occupées occasionnellement, et sert de chauffage d’appoint.

Les foyers à gaz

Il s’agit pour l’essentiel d’inserts de cheminée dotés de brûleurs et de fausses bûches en céramique, restituant l’illusion de flammes ainsi que le rougeoiement des braises. Ce type d’appareil est très puissant puisque son rendement est de l’ordre de 80 %. Le système peut permettre de chauffer directement tout l’environnement par rayonnement, mais aussi de distribuer l’air chaud. Ce type d'appareil bénéficie de toutes les avancées technologiques concernant notamment la régulation et la programmation. On note une amélioration significative de l'effet de flamme.

Les foyers à éthanol

Les appareils à l'éthanol (ou plutôt au "bio-éthanol") constituent un chauffage d’appoint et ne peuvent chauffer efficacement l’ensemble d’un logement. Ce sont des appareils mobiles à simple ou à double combustion, avec contrôle électronique. Ils sont conçus pour des utilisations en intérieur. Il faut les utiliser avec un maximum de précautions du fait d'une combustion sans conduits d’évacuation des gaz brûlés et de la présence de flammes apparentes. Ils sont à réserver aux pièces à vivre (salle à manger, salon) et sont à proscrire dans les chambres. Attention aux animaux domestiques et aux enfants pouvant s'approcher inconsidérément de la flamme du brûleur ! N'utilisez que des appareils normalisés NF D35-386.

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Les énergies pour se chauffer

Les  énergies traditionnelles – électricité et énergies fossiles – ont la réputation d’être chères et souvent polluantes. Elles ne sont pas renouvelables. Les énergies de substitution sont souvent difficiles à exploiter comme unique source de chauffage. Les solutions hybrides sont souvent retenues.

image

La cheminée à foyer ouvert

Les systèmes de chauffage sont aujourd’hui très variés, depuis la traditionnelle flambée de bûches jusqu’au plafond rayonnant basse température, en passant par de nombreux systèmes classiques. Décriée comme polluante et peu efficace, la cheminée à foyer ouvert conserve cependant un charme inégalé. Elle ne peut être considérée aujourd'hui que comme un chauffage d'appoint .

Les dernieres vidéos maison

image

Immobilier : l'impact du confinement

Près de 3 mois de confinement ont fait prendre conscience aux Français des qualités et, plus souvent encore, des carences de leur logement. Manque de surface, de pièces, de balcon ou de terrasse, de jardin... suscitent de nouvelles envies. Le déconfinement les libère. C'est ce que nous explique Éric ALLOUCHE, le directeur général exécutif du réseau ERA 

image

A quel point le bois de chauffage est-il économique ?

Dans cette interview, Christian PESSEY et Jean-Louis BAL, président du label flamme verte vous expliquent en quoi le bois de chauffage représente encore aujourd'hui l'un des combustibles les plus économiques. 

image

Les isolants naturels : qu'est-ce que c'est?

Les isolants naturels ont le vent en poupe. Christian PESSEY fait le point sur le sujet avec Joël PACCANELLI, gérant de ECO-LOGIS, entreprise de distribution d’éco-matériaux pour la maison et notamment de matériaux d’isolation biosourcés et de peintures écocertifiés.

image

Pompe à chaleur et confort d'été

Dans cette interview, Christian PESSEY et Christel MOLLÉ de l' AFPAC , font le point sur l'utilisation d'une pompe à chaleur réversible pour améliorer le confort d'été dans votre logement. 

image

Les conseils de la semaine du 4 au 10 mai

Isoler les combles  contre la chaleur, tout savoir sur  les prises et les interrupteurs , entretenir une  terrasse en terre cuite , rénover les  meubles de jardin , insonoriser une  pompe de piscine , choisir un  chauffe-eau électrique , rénover la pierre, nettoyer un  crépis monocouche , réparer les  fuites de chasse-d’eau  : retrouvez tous les conseils publiés pendant la semaine.

Les derniers conseils maison

image

Faire du bois de chauffage

Le bois est une énergie renouvelable dont la qualité n’est plus à démontrer. L’évolution des poêles, inserts, foyers fermés et même chaudières l’ont replacé en bonne position parmi les différents combustibles. Si vous possédez une parcelle boisée ou si vous pouvez acheter du bois sur pied, il est très intéressant de pouvoir “faire son bois” soi-même, bien sûr dans le respect des règles d’exploitation raisonnée de la forêt.

image

Une initiative collective de production et d'autoconsommation d'électricité entre voisins : HARMON'YEU

Au printemps 2020, ENGIE, en partenariat avec la mairie de l’Île d’Yeu et 3 institutions locales, a lancé cette expérimentation innovante d’autoconsommation collective baptisée Harmon’Yeu. Né grâce à la volonté de ses habitants et des autorités locales de s’inscrire dans la transition énergétique, ce projet constitue une première en France dans le fait qu’il intègre plusieurs maisons individuelles productrices d’énergie et une batterie de stockage commune, à l’échelle d’un quartier. Un logiciel intelligent développé spécifiquement par ENGIE pour le projet permet de piloter la répartition de l’énergie produite entre les utilisateurs.

image

Faire une terrasse en bois ou en composite

C’est toujours le moment de s’intéresser à la terrasse, que vous soyez en maison individuelle ou en logement avec un grand balcon ou une terrasse. Souvent le sol est en béton ou en carrelage. La tendance est à les recouvrir de lames en bois ou en bois composite, parfois en dalles de caillebotis.

image

Dégradation maison bois : peut-on faire jouer la garantie décennale?

J'ai une maison ossature bois construite entre septembre 2010 et août 2011. J'ai remarqué l'année dernière l'apparition de moisissures/champignons sur l'un des cadres de fenêtre. En février de cette année, un charpentier et un expert en bâtiment m'ont dit que cela venait de l'eau stagnante sur l'appui de fenêtre dû à la coulisse du volet roulant qui descend trop bas et du fait que l'appui de fenêtre n'est pas de bavette contre les parois verticales. Pour eux, il est certain que le constructeur de la maison doit intervenir et faire fonctionner la garantie décennale. L'avis du constructeur est le suivant: l'eau s'est infiltrée car les peintures n'ont pas été entretenues. Je joins des photos afin d'avoir votre avis sur le sujet. Cela fait- il partie de la garantie décennale ou est-ce un problème d'entretien ? Laurent

image

La prise de terre : ça sert à quoi?

Tout le monde a entendu parler de la prise de terre, mais on ne sait pas toujours ce que c’est et surtout à quoi ça sert. Élément essentiel de la protection de l'installation électrique, de celle des biens et surtout des personnes, la prise de terre doit aujourd'hui être disponible dans tous les logements, ce qui n'est malheureusement pas le cas partout.

image

Humidité dans la maison : d'où vient-elle?

L’humidité est l’un des problèmes les plus désagréables mais aussi les plus préoccupants dans la maison, aussi bien pour ceux qui y habitent que pour la maison elle-même. Elle peut avoir différentes origines et causes.   

image

Les isolants naturels : qu'est-ce que c'est?

Les isolants naturels ont le vent en poupe. Christian PESSEY fait le point sur le sujet avec Joël PACCANELLI, gérant de ECO-LOGIS, entreprise de distribution d’éco-matériaux pour la maison et notamment de matériaux d’isolation biosourcés et de peintures écocertifiés.