Entretenir le circuit de chauffage central

Si la chaudière elle-même doit légalement faire l'objet d'un entretien annuel par un technicien habilité, le système de chauffage central doit faire l'objet d'une série de contrôles et d'interventions, dont beaucoup peuvent être réalisés par le particulier.

Vidange du circuit de chauffage central

C’est le bon moment pour vidanger le circuit de liquide caloporteur, autrement dit de l’eau qui est contenue dans les radiateurs et dans les tuyaux. Pour ça, il vous faut repérer le robinet de vidange de la chaudière pour y raccorder un tuyau d’arrosage permettant le rejet du liquide. Si la chaudière est à la cave, sous le niveau du sol, il vous faudra une petite pompe de relevage. Pour que l’eau s’écoule correctement, il faut ouvrir la vis de purge du radiateur le plus haut de l’installation. Vous pourrez le faire successivement pour tous les purgeurs des autres radiateurs, de haut en bas de la maison.

Si la chaudière n’a pas de robinet de vidange, il faut vider l’installation à partir du radiateur au point le plus bas de celle-ci. C’est aussi une bonne solution quand la chaudière est à la cave, donc sous le niveau du sol.

Désembouage du circuit de chauffage central

Si l’eau sort très noire, très chargée, c’est qu’il faut procéder au désembouage de l’installation pour éliminer les boues qui colmatent progressivement les radiateurs et les canalisations. On peut le faire soi-même, avec un produit désembouant, mais c’est franchement galère ! Il vaut mieux confier cela à un professionnel qui possède le matériel nécessaire pour mettre l’installation en pression, en sens inverse de la circulation, pour en faire sortir les boues. On fait ça tous les 10 ans environ.

Installer des robinets thermostatiques

Pendant que l’installation est vidangée, vous pouvez en profiter pour installer ou faire installer des robinets thermostatiques si vos radiateurs n’en sont pas équipés, car la plupart des robinets de ce type ne peuvent s’installer quand l’installation est en service.

Remplissage du circuit de chauffage central

Une fois cette opération de nettoyage effectuée, vous remplirez de nouveau l’installation, en ouvrant le robinet d’alimentation de la chaudière, après avoir fermé, bien sûr, la vidange et les vis de purge des radiateurs, sauf celle du dernier radiateur, que vous fermerez à la fin. Vous pouvez en profiter pour ajouter des additifs anti-boue, anti-corrosion et éventuellement anti-gel au liquide caloporteur.

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

L'entretien des radiateurs

L’entretien des radiateurs de chauffage central doit être fait périodiquement. Il s’agit d’une série d’opérations qui concernent aussi bien le mécanisme que l’aspect de l’appareil. Ce peut être aussi l’occasion de revoir l’isolation arrière.

image

Chauffage central : chaudière, canalisations, radiateurs

Le chauffage central est un système comprenant, comme son nom l'indique, une moyen central de production, ou génération, de chaleur – la chaudière – et des systèmes d'émission de la chaleur – les radiateurs – alimentés par un réseau de canalisations . La chaudière chauffe un liquide qui transporte les calories. On par le " liquide caloporteur ", en l'occurrence de l'eau contenant divers additifs pour éviter la corrosion interne, la formation de boues, etc. Le chauffage central fournit de la chaleur aux différentes pièces ou appartements d'un immeuble. La chaudière est installé dans un lieu centralisé, généralement dans une cave pur un immeuble ou une maison individuelle, ou dans la cuisine pour un apparement. L'ensemble du système de chauffage central composé donc d'un générateur de chaleur, d'une unité de distribution et des émetteurs de chaleur constitue un circuit de chauffage fermé. 

Les dernieres vidéos maison

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

image

Isolation des parois : la fin des ossatures?

Dans une conférence de presse commune, confirmant le rapprochement entre Placo et Isover, les représentants des marques du groupe Saint-Gobain ont annoncé jeudi 23/01/2020 une innovation capitale associant deux de leurs produits phares : la plaque Habito pour Placo (plaque haute densité à rigidité et densité renforcée) et l a laine de verre GR 32 ou GR 30 aux performances thermiques élevées et aux propriétés mécaniques qui facilitent la mise en œuvre. L'innovation réside dans la suppression des ossatures métalliques rendue possible par l’association d’une plaque de plâtre ultra résistante et d'accessoires de pose brevetés, inspirés du système Optima. D'où l'appellation du système : Optimax Habito®.  

Les derniers conseils maison

image

Électricité : le matériel de contrôle

Les dépannages, mais aussi les travaux d’installation et de modification, imposent souvent la nécessité d’utiliser un matériel de contrôle plus ou moins élaboré.

image

Bricolage en toute sécurité

Le bricolage n’est pas en soi une activité dangereuse. Mais l’emploi de machines électroportatives ou à poste fixe, l’intervention sur un circuit électrique ou les travaux de soudure, par exemple, exigent le respect de précautions élémentaires, sans lesquelles vous risqueriez de mettre en jeu votre sécurité, ainsi que celle de vos proches.

image

Sécurité électrique dans l'atelier de bricolage

La multiplication des machine électroportatives ou à poste fixe impose une large utilisation de l'électricité dans l'atelier de bricolage. Il faut donc prendre un certain nombre de précautions pour l'utiliser en toute sécurité.

image

Assembler le métal à froid

Les pièces de métal peuvent être assemblées à chaud, mais aussi à froid. Les différentes techniques utilisées dépendent de la destination des pièces, de la résistance souhaitée et du métal travaillé. On assemble à froid par collage, vissage et rivetage

image

Le placage des chants

C’est le moyen de donner à un simple panneau de particules ou de contreplaqué l’aspect d’un panneau de bois noble.

image

Protéger sa maison contre les cambriolages : les précautions et équipements de base

La protection du domicile et le droit de propriété sont inscrits dans nos traditions et dans nos lois. Nous y sommes tous très attachés. Ils supposent des clôtures, des fermetures et des dispositifs particuliers. La protection contre les cambriolages passe tout à la fois par la qualité de ces fermetures et par une protection et une surveillance faisant largement appel à l’électronique. Que l’on soit locataire ou propriétaire, on a à cœur de protéger l’endroit où l’on vit et les meubles et objets que l’on possède.