Entailler, raboter, râper, poncer le bois à la main

Avant  de se lancer dans des travaux de menuiserie importants, il est essentiel de connaître toutes les techniques de base. La aussi il y a des différents outils dont il faut apprendre le maniement.

Entailler

Pour encastrer dans le bois, pour assembler, il faut pratiquer des entailles. On utilise le ciseau à bois et le bédane (guidés par de petits coups de maillet) ou différents outils électroportatifs.

Le travail au ciseau

On frappe sur le ciseau avec un maillet (et non un marteau).Pour entailler, coupez d’abord les fibres en tenant le ciseau verticalement, le biseau vers l’intérieur de l’entaille. Creusez ensuite par petits copeaux, le biseau en dessous. Aplanissez le fond au ciseau sans taper. Si c’est possible (entaille à mi-bois), attaquez d’abord à la scie pour faciliter le travail du ciseau. Le bédane est un ciseau de section carrée utilisé essentiellement pour creuser les mortaises.

Le travail à la défonceuse

Cette machine est équipée de fraises qui permettent de creuser toutes les entailles, les rainures et les moulures. Son moteur tourne très vite (jusqu’à 30 000 tr/mn). Elle exécute aussi les chanfreins. Pour réaliser des assemblages classiques par tenon et mortaise, il faut finir au ciseau, car la défonceuse perce des trous de section circulaire.

Usiner le bois

Raboter

Le rabotage sert à “blanchir” les planches, c’est-à-dire à les rendre lisses et nettes de toutes traces de sciage. Il permet en outre de mettre les pièces à l’épaisseur souhaitée (le dégrossissage d’épaisseur étant le dégauchissage).

Rabot en bois ou rabot métallique

Le rabot traditionnel est en bois dur. Il est très efficace, mais difficile à régler : le fer doit dépasser d’environ 1 mm sous la semelle.
Le réglage du rabot métallique (appelé aussi rabot “américain”) est plus simple, puisqu’il s’effectue par vis. Il existe également des rabots électroportatifs pour les gros travaux et bien sûr des raboteuses à poste fixe (avec dégauchisseuse).

Pour raboter correctement

• Vérifiez que le fer est assez sorti (ni trop ni trop peu) en retournant le rabot et en le portant au niveau de l’œil comme pour viser. 
Passez la semelle du rabot à la paraffine, pour qu’elle glisse mieux.
Rabotez à deux mains (les rabots métalliques sont pourvus de deux poignées).
Poussez l’outil dans le sens du fil du bois pour éviter que le rabot “broute” (c’est-à-dire qu’il soulève les fibres).

Raboter en bout

Le rabotage en bout exige des précautions pour que le bois n’éclate pas. Placez la pièce entre deux cales martyres en maintenant avec un serre-joint. Raboter une pièce de bois de faible épaisseur en bout pose un problème : la lame du rabot risque de faire éclater le bois.
Pour éviter d’arracher le bois, procédez de la façon suivante : serrez la planche verticalement, de sorte que le chant à raboter soit à votre hauteur de travail : assemblez, à l’aide d’un serre-joint, une cale (dite “martyre” pour la circonstance) de part et d’autre de la pièce à raboter, de sorte que ces cales affleurent le bout de la pièce ;
rabotez : seul le bois des cales risque d’éclater au passage de l’outil.

Râper

Le fait de diminuer l’épaisseur d’une pièce de bois par abrasion (râpage ou ponçage) est appelé “corroyage” par le menuisier professionnel. C’est une technique relativement simple qui permet l’ajustage des épaisseurs et la finition de surface.
On utilise une râpe pour amener une pièce aux dimensions voulues, en particulier pour les assemblages. Il faut bien choisir sa râpe (douce, demi-douce ou bâtarde) selon la finesse du travail à effectuer.
La main droite tient le manche et la gauche l’extrémité de la lame. On pousse de la main droite en appuyant et en guidant de la main gauche. Il faut appuyer modérément sur l’outil pour éviter qu’il ne se bloque dans le bois.

Poncer

Pour le ponçage de surfaces planes, les feuilles de papier de verre sont montées sur une cale en bois ou en caoutchouc. Commencez le ponçage avec un gros grain et finissez avec un grain fin.

 

 

 

 

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Tracer sur le bois

La menuiserie fait appel à des techniques relativement simples, mais qui sont issues d’un savoir-faire traditionnel dont il faut respecter les principes et l’ordonnancement. Le traçage est à la base de tous les travaux de menuiserie. De sa précision dépend la qualité du travail.

image

Les outils du menuisier

Le bois est un matériau agréable à travailler. Tous les menuisiers amateurs ont éprouvé du plaisir à façonner une pièce de bois pour en faire un meuble ou un objet. N’importe qui croit savoir scier, clouer ou manier la râpe. Mais le travail du bois s’apprend, a fortiori lorsqu’il s’agit de réalisations un peu compliquées qui exigent des traçages et des coupes très précis, un rabotage et des assemblages résistants.

Les dernieres vidéos maison

image

Bien apprécier la lumière dans les combles

Modélisez rapidement vos combles et imaginez les possibilités d'aménagement pour créer de nouveaux espaces de vie depuis votre smartphone. L'application gratuite My Daylight vous révèle les bénéfices de l'éclairage naturel. Obtenez facilement des pièces plus grandes et plus confortables à vivre. Catherine JUILLARD, Responsable Prescription Lumière et Thomas BERGE, Chef de Produit Digital, tous deux chez VELUX®, répondent aux questions de Christian PESSEY, Journaliste de la Construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

La rénovation énergétique en questions avec la députée Marjolaine Meynier-Millefert

Retrouvez dans cette vidéo les acteurs majeurs de la filière et la députée Marjolaine Meynier-Millefert , co-animatrice du plan de rénovation énergétique pour le gouvernement. Cette conférence-débat, animée par Christian Pessey sur le Salon de la Rénovation et Décoration 2019, a permis aux acteurs majeurs de la filière de dialoguer et d'échanger avec la députée sur tous les thèmes touchant à la rénovation énergétique. Voici la synthèse de ce débat

image

Quels travaux entreprendre à l'arrivée du printemps?

Les jours rallongent et les températures sont plus clémentes : le printemps constitue une belle opportunité d’entreprendre des travaux de rénovation à la maison. Quels que soient les travaux entrepris, la luminosité, l’ouverture sur l’extérieur et le renouvellement de l’air intérieur sont des éléments clés à considérer pour gagner en qualité de vie. De simples ajustements aux projets de rénovation permettront de prioriser ces éléments pour une maison confortable et agréable à vivre pour tous les membres de la famille. Prisca Pellerin, architecte et designer d'intérieur donne des conseils.

image

Le remplacement des fenêtres et le crédit d'impôt (CITE) en 2019

Le remplacement des fenêtres est réintroduit dans le périmètre du Crédit d'Impôt Transition Énergétique en 2019. Mais dans des conditions si restrictives que le bénéfice en est très limité. La conversion en prime pour les ménages défavorisés n'interviendra qu'en 2020. 

image

Réparer les WC

La réparation des WC passe très souvent par le remplacement du robinet flotteur. Tuto pour tout vous expliquer

Les derniers conseils maison

image

L'ardoise : matériau de couverture durable et élégant

L'ardoise naturelle est un schiste dur : la roche d'origine est tranchée en fines feuilles, de formats variés. L'ardoise la plus répandue (celle de la meilleure qualité) est l'ardoise d'Angers, bleu-gris. Malheureusement les gisements sont pratiquement épuisés ou trop coûteux à exploiter. L'ardoise d'Espagne, moins chère, lui ressemble beaucoup, mais elle contient souvent des pyrites. On trouve aussi l'ardoise du Morbihan (à dominante verte) et celle des Pyrénées, plus foncée. Ces ardoises naturelles sont aujourd'hui fortement concurrencées par les ardoises synthétiques fibre-ciment (dites "fibro") d'un aspect très proche, plus faciles à poser et d'un coût inférieur de 50% environ, mais dont la couleur n'est pas toujours stable et durable.

image

Peut-on remplacer une chaudière par une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est aujourd'hui l'une des solutions les plus économiques et écologiques pour remplacer une vieille chaudière.  Le coefficient de performance de celle-ci (COP) permet de transformer 1kW de consommation électrique en 3 à 4 kW de chaleur. Certaines pompes à chaleur réversibles  permettent d'apporter un rafraîchissement en été. Jean-Pascal Chirat, vice-président de l' AFPAC (Association Française pour les Pompes à Chaleur), répond aux questions de Christian PESSEY, journaliste de la construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

Isolant à base d'herbe de prairie

Toutes les fibres végétales peuvent servir à faire des isolants thermiques : pourquoi pas l'herbe de prairie (autrement dit le foin) dont l'une des vertus est évidemment d'être renouvelable et d'offrir un bilan carbone négatif. Un nouvel isolant fait de fibres d'herbe de prairie, mis au point et fabriqué en Suisse fait son apparition.

image

Isolant à base d'herbe de prairie

Toutes les fibres végétales peuvent servir à faire des isolants thermiques : pourquoi pas l'herbe de prairie (autrement dit le foin) dont l'une des vertus est évidemment d'être renouvelable et d'offrir un bilan carbone négatif. Un nouvel isolant fait de fibres d'herbe de prairie, mis au point et fabriqué en Suisse fait son apparition.

image

La laine verre peut-elle être écologique?

Depuis de nombreuses années, le débat fait rage pour savoir ce qu'est un isolant "écologique". Si la matière d'origine elle-même de la laine de verre (le sable ou le verre recyclé) n'est pas en cause, le liant qui assure la cohésion des fibres peut être mis sur la sellette. Un optant pour un liant à base végétale, un fabricant ( Knauf Insulation ) permet d'apporter une réponse à ce débat.  

image

La laine verre peut-elle être écologique?

Depuis de nombreuses années, le débat fait rage pour savoir ce qu'est un isolant "écologique". Si la matière d'origine elle-même de la laine de verre (le sable ou le verre recyclé) n'est pas en cause, le liant qui assure la cohésion des fibres peut être mis sur la sellette. Un optant pour un liant à base végétale, un fabricant ( Knauf Insulation ) permet d'apporter une réponse à ce débat.