Faire une terrasse en bois ou en composite

C’est toujours le moment de s’intéresser à la terrasse, que vous soyez en maison individuelle ou en logement avec un grand balcon ou une terrasse. Souvent le sol est en béton ou en carrelage. La tendance est à les recouvrir de lames en bois ou en bois composite, parfois en dalles de caillebotis.

Terrasse en bois : quel type de bois pour la terrasse ?

On peut utiliser différentes essences de bois, du résineux de pays, comme le douglas ou le mélèze, jusqu’aux bois exotiques les plus nobles ou même du bambou. Le teck ou le red cedar sont évidemment les essences les plus luxueuses et les plus résistantes.

Veillez à prendre du bois de classe IV en exposition normale et classe V si l’on est en bord de mer. Prenez toujours du bois écocertifié : PEFC ou FSC, surtout pour les bois exotiques. Ces labels garantissent que les bois viennent de forêts gérées durablement.

Terrasse en composite : différents type de matériau

Les lames en composite sont, elles, constituées d’une part de sciure de bois donc des déchets de scieries ou d’industries de transformation du bois, et d’une part de matière plastique – polyéthylène, polypropylène ou PVC. La sciure et la matière plastique sont agglomérées, dans un ratio proche de 50/50, mais qui peut aller jusqu’à 70% de bois. Elles sont pleines ou creuses (moins résistantes aux chocs).

Bien sûr leur principal avantage est d’être sans entretien, d’offrir une teinte constante et d’être moins chères que le bois. À vous de voir si vous préférez du vrai bois ou du composite.

En lames ou en caillebotis?

Les lames font en général 27 mm d’épaisseur sur 14 ou 10 cm de large. Les longueurs sont variées : entre 2,40 et 4 m. Mais les cotes sont très variables. Prenez plutôt des lames rainurées en surface, qui sont moins glissantes. On peut faire aussi une terrasse en dalles ou caillebotis, généralement de 50 x 50 cm de côté.

Terrasse sur lambourdes, sur plots réglables  

Compte tenu de leur poids et de leur surface, les caillebotis peuvent être posés directement sur un sol dur et résistant (dalle béton ou carrelage, par exemple), mais les lames sont presque toujours posées sur des lambourdes (des lattes ou minces barres de bois, pouvant être aujourd'hui en plastique ou en aluminium) ou sur solives, voire sur bastaings. On peut les poser sur des plots réglables qui permettent de réaliser une terrasse parfaitement horizontale. C’est la grande tendance.

Terrasse vissée, clouée, sur clips

Les lames seront vissées ou clouées directement sur les lambourdes ou sur les solives ou bien par l’intermédiaire de clips de montage qui prennent dans la rainure des lames et sont vissés sur les lambourdes. Les clips présentent l’avantage d’une fixation invisible, solide sans brider les lames, et d’une régularité d’espacement de celles-ci. Pour une pose entre murs, prévoyez toujours un espace de 8 mm entre l’extrémité ou le côté des lames et le mur, ceci pour permettre la dilatation du bois ou du composite.

Éviter les lames trop sombres !

Les lames très sombres, notamment en composite sont esthétiques, mais elles chauffent énormément par plein soleil et deviennent impraticables. Préférez les ton clairs.

 

 

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

Volets en composite : est-ce le bon choix?

Depuis quelques années nous avons décidé de remplacer tous les volets battants en bois de notre maison. Nous ne voulons plus repartir sur du bois et voulons éviter le PVC qui à priori vieilli mal et l'aluminium qui outre des soucis de dilatation n'a pas un aspect"imitation bois". Nous nous sommes tournés vers le volets en matériaux composites. Depuis plusieurs années, nous avons vu sur la foire de Marseille un distributeur Synétic qui fabrique des volets avec des lames en syntex ( successeur du polyex ?) provenant de Belgique. A priori, les problèmes de dilatation rendant cassant cette matière auraient été corrigés ( ou diminués) en rajoutant des barreaux métalliques jouant le rôle de raidisseurs. Qu'en est-il exactement ? Par ailleurs, il semblerait que la couleur dans la masse passerait près quelques années. Cette année, en plus de ce fabricant une nouvelle technologie est apparue le volet sous forme de panneaux en fibre de verre au milieu desquels se trouve du polyuréthane haute densité avec soudure à froid des tranches, peinture aéronautique, rivets "étoile" et tout le tralala . Bien entendu chaque exposant est le détracteur de la technologie de l"autre et au final le client hypothétique est paumé. J'aurais aimé connaître votre avis sur ces différentes technologies.

Les dernieres vidéos maison

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

Les derniers conseils maison

image

Déboucher un évier ou un lavabo avec un déboucher chimique

Tous les déboucheurs chimiques sont des produits toxiques et corrosifs, pour la peau et les vêtements. Il est donc impératif de les conserver hors de portée des enfants. De plus, il est fortement recommandé de porter des gants de ménage et une blouse de travail pour les manipuler. Vous pouvez utiliser des cristaux de soude en paillettes ou un déboucher du commerce.

image

Installation électrique : le délesteur pour économiser sur l'abonnement

Si tous les appareils électriques d’un logement ne sont jamais en service en même temps, il peut arriver que la puissance des équipements mis en marche à un instant donné provoque le déclenchement du disjoncteur d’abonné. Le premier réflexe est de demander un surcroît de puissance qui se traduit par une augmentation du prix de l'abonnement. Pour éviter cela il existe un petit appareil à installer au tableau : le délesteur.

image

L'eau dans votre maison : votre installation de plomberie

L'eau dans la maison est essentielle. il faut en être privé pour mesurer toute l’importance que tient l’eau courante dans la vie quotidienne. Toutefois, les différents problèmes de plomberie , problèmes d’évacuation des eaux usées sont au moins aussi gênants que le manque de pression, la pollution et les fuites sur le réseau d’eau potable et sanitaire. Les usagers que nous sommes s'intéressent peu à la plomberie, même pour des travaux pourtant relativement simples, à commencer par la réparation des fuites. Cependant, nombre d’interventions sont à la portée de l’amateur soigneux, grâce à des produits conçus pour simplifier les travaux et réduire, voire éliminer, les opérations nécessitant un solide savoir-faire.

image

Rénovation de la maison : planifiez vos travaux

Que vous envisagiez de rénover complètement une maison ou simplement de redécorer une pièce, il faut partir du bon pied : évaluer l’ampleur du travail à entreprendre, mesurer le temps qu’il vous faudra pour le mener à bien, apprécier vos propres capacités à le réaliser correctement. Vous devrez aussi prendre les précautions qui s’imposent pour écarter, dès le début du chantier, tout risque d’accident. Enfin, vous devrez vous faire une idée du coût des travaux que vous souhaitez entreprendre pour ne pas dépasser exagérément votre budget ou prendre les mesures nécessaires pour en assurer le financement échelonné.

image

Les insectes du bois : une menace pour la maison

Les insectes du bois menacent peut-être votre maison ! Les termites, les capricornes s'attaquent à certains éléments structurels de votre maison, d'autres comme les vrillettes s'intéressent plutôt à votre mobilier, à vos parquets. Pour lutter contre eux, il faut déjà les connaître et les identifier. Les traitements passent le plus souvent par des professionnels agréés (attention aux arnaques !).

image

Les détecteurs de qualité de l'air : CO2, HCHO, TVOC, humidité, température

La qualité de l'air est un enjeu sanitaire majeur. On sait que l'air intérieur de nos maison est beaucoup plus pollué que l'extérieur. L'accumulation des polluants et notamment des virus constitue un enjeu majeur pour notre santé. D'où la nécessité d'une bonne ventilation par les systèmes mécanique ( VMC, VMI, VMR ), ce qui n'empêche pas de devoir ouvrir les fenêtres régulièrement. Pour savoir quand il faut le faire, il est nécessaire de posséder un détecteur qui mesure différents facteurs sanitaires et de confort. Encore faut-il qu'il donne des informations claires et fiables et que l'on sache les interpréter. La ventilation, le chauffage et l'action sur l'humidité sont les actions permettant d'améliorer la qualité de l'air et de se prémunir contre certain désagréments (inconfort) et pathologies.

image

Les adjuvants du mortier et du béton : à quoi ça sert?

Les adjuvants sont des produits qui, ajoutés en faible dose au moment du gâchage modifient et améliorent les mortiers et béton. la pratique n'est pas nouvelle pusique déjà dans l'antiquité, on ajoutait du sang de bœuf au mortier pour accélérer sa prise.

Pour la décoration et le confort : les revêtements de sol

Les revêtements de sol décoratifs et isolants

Les revêtements de sol comme la moquette, le parquet, le stratifié ou encore le carrelage et le dallage (travertin, pierre, marbre) ont une fonction à la fois technique et décorative. Le parquet sépare dans certains cas les étages mais le plus souvent ils habillent les sols existants, participant à leur isolation et à leur finition. 

Revêtements de sol naturels

La moquette de laine, les revêtements textiles naturels comme le sisal, le coco, le jonc de mer ou le jonc de montagne sont des revêtements de sol (souvent sur une dalle béton) intéressants car respectueux de l’environnement.