Gâcher du plâtre

Tout le monde connaît le plâtre, sans toujours savoir à quoi il sert et surtout comment on l’utilise…  Quand on sait ce que c'est, comment il est fabriqué et à quoi il sert, on peut plus facilement s'en servir.

Le plâtre, un produit naturel

Le plâtre c’est du gypse, autrement dit du sulfate de calcium hydraté qui résulte de l’évaporation d’eau saumâtre il y a des millions d’années et qui s’est trouvé enfoui du fait de l’accumulation de couches successives de sédiments, notamment dans le bassin parisien. Paris compte par exemple de véritables collines ou buttes de gypse dont les plus célèbres sont la butte Montmartre, les buttes Chaumont ou la colline de Ménilmontant. Paris est un véritable gruyère d’innombrables galeries percées pour extraire le gypse depuis l’époque romaine et jusqu’au XIXe siècle. Le gypse étant soluble dans l’eau, il constitue un risque d’effondrement important dans ces quartiers. Le gypse est une roche tendre qui affleure souvent le sol. Il est facile à extraire à ciel ouvert ou par des galeries. Une fois extrait, il est réduit en poudre puis chauffé à 150° pour être déshydraté.

Le plâtre durcit au contact de l'eau

C’est l’ajout d’eau, qui entraîne sa solidification autrement dit sa « prise », accompagnée d’un dégagement de chaleur, pour en faire le matériau dur et résistant que nous connaissons : le plâtre. Jusque dans les années 1960, le plâtre a connu ses heures de gloire avec les enduits muraux et de plafond. Depuis, le plâtre est toujours présent pour le parement des cloisons, des murs intérieurs et des plafonds sous la forme des « plaques de plâtre », constituées de deux feuilles de carton qui enserrent une couche de plâtre d’environ 10 mm d’épaisseur. C’est ce qui fait le BA13. Le plâtre est utilisé essentiellement aujourd’hui pour la réparation des enduits, le rebouchage des trous et des fissures, mais aussi pour les scellements et pour le moulage des corniches, des rosaces et autres moulures.

Comment gâche-t-on du plâtre?

Comme le ciment, c’est un « liant hydraulique » qui durcit au contact de l’eau. Mais il se suffit à lui-même : pas besoin d’agrégats, c’est-à-dire de sable et de graviers comme pour le mortier ou le béton de ciment. On le fabrique, on dit qu’on le « gâche », dans un récipient large, par exemple dans une auge remplie d’eau. On saupoudre le plâtre à sa surface en mélangeant progressivement à la truelle jusqu’à l’obtention d’une pâte plus ou moins consistante selon les ouvrages à réaliser. Toute la difficulté est d’apprécier la consistance de la pâte en fonction du travail à faire. Il reste alors quelques minutes pour, par exemple, jeter le plâtre au fond d’un trou à réparer dans un enduit, et enfin lisser sa surface avec un truelle. Le plâtre prend en continu et dès qu’il est trop consistant, il devient inutilisable. Pas question d’ajouter de l’eau comme avec le mortier de ciment pour corriger sa consistance ! On dit que le plâtre est « mort » : il ne reste plus qu’à le jeter et à nettoyer rapidement les outils à l’eau claire (important).

Différents types de plâtre

Il existe différentes qualités de plâtre en fonction des ouvrages à réaliser sur les chantiers ou pour la fabrication de différents éléments utilisés dans le bâtiment. Il y a aussi le fameux « plâtre à modeler » utilisé très largement dans les travaux manuels pour le moulage d’objets et d’accessoires décoratifs. Tous les parents et grands-parents ont eu la joie un jour ou l’autre de recevoir un magnifique cendrier ou une superbe figurine en plâtre fabriqués par leurs petits pour la fête des pères… C'est ce type de plâtre qui est utilisé par les staffeurs pour la fabrication de rosaces, de corniches et autres éléments décoratifs.

 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Réaliser des scellements au plâtre ou au mortier

La réalisation de scellement est l'une des opérations basique en maçonnerie. C’est souvent en scellant que l’on se familiarise avec les produits de maçonnerie. Les scellements peuvent être réalisés avec du plâtre, avec du mortier ordinaire ou avec des produits spécifiques, spécialement formulés pour ce type de réalisation.

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

Les dernieres vidéos maison

image

Pompe à chaleur et confort d'été

Dans cette interview, Christian PESSEY et Christel MOLLÉ de l' AFPAC , font le point sur l'utilisation d'une pompe à chaleur réversible pour améliorer le confort d'été dans votre logement. 

image

Les conseils de la semaine du 4 au 10 mai

Isoler les combles  contre la chaleur, tout savoir sur  les prises et les interrupteurs , entretenir une  terrasse en terre cuite , rénover les  meubles de jardin , insonoriser une  pompe de piscine , choisir un  chauffe-eau électrique , rénover la pierre, nettoyer un  crépis monocouche , réparer les  fuites de chasse-d’eau  : retrouvez tous les conseils publiés pendant la semaine.

image

Faire des économies d'énergie

Christian PESSEY et Francis TIFFANNEAU, expert chez QUALITEL , font le point de toutes ces règles et habitudes de vie, simples mais efficaces, qui permettent d'économiser l'énergie dans son logement.

Les derniers conseils maison

image

Rénovation des volets en bois

La remise en état régulière des volets en bois tient de la corvée. Impossible d’y échapper tous les deux ou trois ans, surtout en site exposé, par exemple au bord de la mer. C’est pourquoi beaucoup préfèrent le PVC, l’aluminium, voire la résine. 

image

Motorisation de portail

Motoriser l’ouverture du portail d’entrée apporte un élément de confort évident, auquel s’ajoute un aspect de sécurité, dans la mesure où ces systèmes peuvent être commandés à distance par télécommande ou par un dispositif à code sur clavier et/ou une clé de sécurité. Les éléments de motorisation assurent aussi une grande solidité à la fermeture du portail.

image

Installer une baignoire ou une douche

Baignoire ou douche? La compétition semble devoir être remportée par la douche, même si la baignoire reste l'équipement sanitaire le plus efficace pour l'hygiène comme pour le confort et la relaxation. Les conditions d'installation sont assez différentes.

image

Réaliser un pavage extérieur : allée et terrasse

À l’extérieur, le revêtement du sol doit être réalisé sur un terrain bien préparé, avec des matériaux capables de supporter les agressions du temps. Les briques, les pavés autobloquants, les pavés constituent des matériaux solides et durables.

image

Pose des volets roulants : choix et installation

Le volet roulant est composé de lames horizontales articulées entre elles, qui s’enroulent à l’intérieur d’un coffre placé en partie haute de l’ouverture. Leur maniement peut être manuel ou motorisé.

image

Les produits pour le bois

Matériau naturel s’il en est, le bois n’est pas une matière inerte comme le métal ou le plastique. Sans aller jusqu’à parler d’une vie du bois, on sait que du fait de sa structure même – des fibres ligneuses – il réagit aux variations de température et d’hygrométrie. Du fait de sa composition – la cellulose – il est convoité par de nombreux insectes qui y pondent leurs œufs pour que les larves s’en nourrissent pendant leurs phases de développement et de métamorphose. Enfin, on ne tire du bois tout le parti décoratif qu’il mérite qu’en le teintant et en le faisant briller.

image

Remplacer une vitre simple

N’attendez pas qu’elle tombe d’elle-même pour remplacer une vitre fendue ou percée. Si le solin de mastic d’une vitre est décollé sur plus d’un quart de son périmètre, refaites-le entièrement. Et si elle est fendue ou brisée, remplacez-la sans délai. La feuillure doit être parfaitement propre, nettoyée de tout reste de mastic. 

image

Mur en pierres apparentes : joints qui se désagrègent

J'ai acheté une maison avec un mur en pierre apparentes a l'intérieur (salon) et chaque jour nous constatons un effritement de l'enduit sur une seul zone de la pièce. On y constante également des petits trous a certains endroits laissant penser a un verre ou insecte rongeur. Que pouvons-nous nous faire pour stopper ces effritements sans avoir a tout refaire ?