La moquette : confort et déco

La moquette reste un revêtement de sol d'actualité, même si elle a perdu du terrain dans les années 2000 au profit de revêtements jugés plus modernes comme le stratifié et plus commodes à entretenir. Pourtant, le moquette conserve bien des atouts dont le confort, des qualités isolantes (notamment acoustiques) et un charme décoratif renouvelé. Des présentations nouvelles (comme les lames) lui donnent des perspectives nouvelles de développement.  

Des matériaux diversifiés pour la moquette

Même si la laine reste le matériau noble par excellence pour la moquette, de nombreux autres matériaux peuvent en composer les fibres comme le polyamide ou le polypropylène. Les mélanges entre ces matériel permettent de répondre à différents objectifs de solidité, de résistance à l'usure, etc.

Structures et aspects de la moquette

L'aspect d'une moquette, son confort, son toucher, résultent directement de sa structure, elle-même lié à différentes techniques de fabrication.
Le tissage est la méthode ancestrale de fabrication de la moquette, sur le principe "chaîne-trame".
• Le touffeté est produit suivant le principe de la machine à coudre : des fils piqués sur un support produisent des fils (des "poils") formant des boucles ou un velours selon le traitement qui leur est appliqué:
bouclé ;
coupé ;
velours saxony;
frisé;
structuré (bouclé-coupé).

Présentations de la moquette

Classiquement, la moquette est présenté en lés de 2 ou 4 m de largeur qui permettent de couvrir la plupart des pièces sans joints ni raccords. Mais la moquette est depuis longtemps présentée également en dalles (qui ne sont pas réservées qu'aux bureaux) de 50 x 50 cm, qui se distingue par leur épaisseur, leur poids, le type et la taille des motifs, Une évolution assez récente se fait en direction de lames de moquette (généralement de 25 x 100 cm) qui se prêtent particulièrement à des effets décoratifs originaux et design. 

Le tapis d'escalier retrouve aussi une place dans les immeubles de qualité, sous la forme d'une bande de largeurs variées (de 60 à 100 cm), le plus souvent en tissé, en laine ou mélange (20% polyamide et 80 % laine). Ces tapis reprennent des motifs classiques ou originaux et sont souvent fabriqués à la commande et sur mesure.

Les modes de pose de la moquette 

Si les dalles et les lames de moquette se posent en général, simplement sur le sol, sans plus de fixation (elles tiennent par leur propre poids), il n'en ça pas de même pour les moquettes en lés. On distingue 3 types de pose :
la pose tendue, la plus noble, mais la plus difficile à réaliser
– la pose libre, qui se fait sur des bandes adhésives double-face
la pose collée en plein (par opposition à la pose libre qui n'est fixée qu'en périphérie de pièce ou au niveau des raccords).

Si la pose libre est à la portée  de l'amateur, les poses tendues et collées en plein sont à réserver à des poseurs professionnels.

Entretien et qualité de l'air avec de la moquette 

La moquette est décriée comme étant un revêtement susceptible d'emprisonner la poussière et d'accueillir les acariens, donc d'être préjudiciable à la qualité de l'air intérieur et de favoriser les allergies. Ce procès ne devrait pas concerner le produit en lui-même, mais plutôt la façon dans les utilisateurs l'entretiennent et le traitent. Une moquette régulièrement aspirée (une fois par semaine) avec un aspirateur de qualité (aspiro-batteur) possédant un système de filtration de bon niveau ne risque pas d'accumuler la poussière plus que n'importe quel autre type de revêtement. Quant aux acariens, qui se nourrissent de squames de peau, on a plus de chances de les retrouver dans le tissu d'un canapé ou dans le matelas d'un lit que dans les poils d'une moquette.

Qualités isolantes de la moquette

La moquette ne peut être considérée en soi, comme un véritable isolant. Elle contribue néanmoins aux déperditions de chaleur et évite de façon significative l'effet de sol froid, par exemple sur un plancher séparant une pièce d'un espace non-chauffé (au-dessus d'un sous-sol ou d'une cave, par exemple).
Mais c'est sur le plan acoustique qu'elle gagne ses galons. Elle continue à la correction acoustique d'une pièce en cassant la réverbération des sons, mais surtout, elle neutralise en grande partie les bruits de choc et d'impact qui se transmettent par le sol. Une moquette, aussi épaisse que possible, idéalement en pose tendue, avec une sous-couche isolante, est la réponse aux nuisances sonores entre différentes niveaux d'une maison. Elle répond parfaitement aux obligations légales en matière d'acoustique dans les bâtiments.  

La moquette : un revêtement sécurisant

Les préoccupations de sécurité des personnes à mobilité réduite ou à l'équilibre déficient trouvent leur réponse avec la moquette. Naturellement non-dérapante, la moquette prévient les chutes et amortit aussi celles des personnes. Elle est donc très favorable au maintien à domicile.   

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Poser de la moquette

Comme pour tout revêtement souple, la pose libre et la pose collée sont envisageables pour la moquette. Toutefois, en raison de la souplesse particulière de celle-ci, la deuxième solution sera privilégiée.

image

Choisir un revêtement de sol

Carrelages, revêtements plastiques, moquettes ou parquets : le choix des revêtements de sol peut paraître limité. En fait, la gamme des produits, très étendue, comprend des matériaux qui trouvent leur origine dans les débuts de l’habitat (dalles, terre cuite, etc.) et d’autres résultant des techniques modernes (vinyles, parquets lamellés, etc.).

Les dernieres vidéos maison

image

Les aides pour le chauffage au bois

Saviez-vous que vous que le  # chauffage  au  # bois  bénéficiait d'aides telles que le  # CITE  ? Le point avec le label  Flamme Verte  et  Christian Pessey  !

Les derniers conseils maison

image

Faire du plâtre

Du fait de son temps de prise très bref, le plâtre est plus difficile à gâcher que le ciment ou la chaux. De plus, il suffit d’un rien (malaxage irrégulier, complément d’eau, etc.) pour faire “mourir” le plâtre qui, une fois mis en œuvre, ne prendra pas ou se révélera sans résistance. Le gâchage et l’application du plâtre sous forme d’enduit constituent de véritables spécialités.

image

La vermiculite (mica expansé) :

La vermiculite est adaptée à l'isolation du sol des combles : la méthode d’épandage des isolants en vrac est évidemment assez simple ; un minimum de méthode et un certain nombre de précautions sont cependant nécessaires pour obtenir de bons résultats.

image

Le bois : appellations

 Il n’est pas toujours facile de trouver du bois massif. Les revendeurs spécialisés ou les grandes surfaces se limitent souvent à la vente de dérivés (panneaux de particules ou de contreplaqué) et de bois blanc (sapin) pour les barres et les moulures. Pour commander du bois, il faut en connaître les différentes appellations.

image

Le matériel de peinture

Technique ancienne et restant très largement artisanale, la peinture fait appel à des outils classiques – les brosses, en particulier – dans des gammes importantes pour répondre à de multiples cas de figure.  

image

Poser un revêtement vinyle (PVC) en lé

Héritiers du traditionnel linoléum – toujours fabriqué –, les revêtements plastiques en lés occupent aujourd’hui une place prépondérante dans l’univers des revêtements de sol. Leur pose est simple à condition d'être précédée d'une bonne préparation.

image

Construire un mur en béton banché

Le béton peut servir à construire des murs ou des cloisons d'une grande solidité. C'est ainsi que sont construits nombre d'immeubles collectifs, mais aussi certaines maisons individuelles. Cette technique peut aussi être utilisée pour l'édification de mur de soutènement très solides.