Humidité : les fuites d'eau

On y a tous et toutes été confrontés un jour ou l’autre : la fuite d’eau insidieuse ou envahissante. Généralement c’est la panique et l’on perd tous ses moyens devant l’envahissement aquatique. Quelques bons réflexes vous permettront de limiter les dégâts.

Les fuites d'eau se produisent sur les robinets d'arrêt, au niveau des raccords vissants ou soudés. Coupez toujours l'eau pour éviter des dégâts des eaux importants.

Vanne d'arrêt principale 

Pour ne pas être confronté à cette situation, la première des choses est de localiser la vanne d’arrêt générale autrement dit le robinet d’arrêt. Ce n’est pas si simple parfois dans un appartement ancien ou dans une maison individuelle, lorsque la vanne se trouve cachée dans un placard ou pire dans un regard, après le compteur, au fond d’un jardin, sous une dalle en béton qui pèse des tonnes.

Vannes secondaires (robinets d'arrêt)

Pour prévenir tout problème technique dans ce cas, prévoyez de faire installer dans la maison, dans un endroit accessible, une vanne d’arrêt secondaire qui vous permettra de couper l’eau rapidement en cas d’urgence, ou quand vous quittez votre domicile durablement. En cas de fuite, la première des choses est logiquement de couper l’eau.

Fuites sur les raccords

Les fuites interviennent 9 fois sur 10 aux niveaux de raccords avec les vannes, les robinets et certains appareils comme le chauffe-eau.
Sur les canalisations en cuivre apparentes, les fuites surviennent :
sur des raccords soudés (en fait brasés), il faudra faire appel à un plombier pour une réparation durable. Il est possible de faire une réparation provisoire avec le la soudure à froid.
sur de raccords vissants, avec un écrou, il est possible.  Si vous voulez remplacer vous-même un joint sur un raccord vissant, une fois que vous aurez coupé l’eau il faudra desserrer l’écrou du raccord. Utilisez pour cela une ou deux clés à molettes ou des clés plates, ne prenez jamais une clé multiprise qui abîmerait les pans de l’écrou. Une bonne précaution : ayez toujours à la maison une pochette de joints pour faire face à toute éventualité. Un peu de ruban de téflon permettra de renforcer l’étanchéité au niveau du filetage au remontage.

Le problème est plus sérieux quand les canalisations sont encastrées ou placées sous un doublage. Il faut alors faire intervenir un professionnel en mesure d’intervenir pour accéder à la canalisation ou au raccord défaillants.

Réparations de fortune

Il existe aussi des solutions de dépannage provisoire : c’est par exemple le ruban anti-fuite auto-amalgamant qui permet un colmatage rapide efficace. Mais ce n’est souvent que très provisoire. Une astuce efficace mais évidemment provisoire : scier la section de canalisation où se trouve la fuite, réaliser un manchon dans un morceau de tuyau d'arrosage que l'on bloque à chaque extrémité avec un collier de serrage

Faire appel à un professionnel et à l'assurance

Dans bien des cas, il faudra faire appel à un plombier professionnel. Évitez les services d’urgences, surtout la nuit: il vaut mieux souvent couper l'eau et s'en priver pendant quelques temps, plutôt que de céder à la panique et appeler un "dépanneur" indélicat.   Dans tous les cas, demandez un devis, même en dessous de 150 €. Notez que certaines assurances pourront vous envoyer un plombier auquel elles ont donné leur agrément. Pour certains contrats, le dépannage sera pris en charge. Pour un dépannage simple, en ville, par un professionnel, il vous en coûtera en général autour de 100 €.

N’oubliez pas qu’en cas de conséquences matérielles consécutifs à une fuite d’eau, votre assurance peut refuser de vous indemniser si vous n’avez pas déployé des efforts suffisants pour neutraliser la fuite et éviter un accroissement des dégâts. Ne pas l’avoir fait peut vous coûter très cher…

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Remplacer les joints de robinet

Rien n’est plus gênant qu’un robinet qui coule goutte à goutte. Sur un robinet classique ( puisage ou mélangeur) il s’agit le plus souvent d’un problème de joint . Lorsque l’on ferme le robinet, un joint circulaire épais (clapet) vient obturer le siège du robinet. À la longue, ce joint est écrasé ; il faut donc le changer. Il arrive également que le robinet fuit par la tête ; il s’agit, cette fois, d’un problème d’étanchéité au niveau du pas de vis qui maintient la tête sur le corps du robinet.

image

Les fuites sur canalisations

Les fuites se produisent surtout sur les canalisations d’alimentation sous pression. Dans la plupart des cas, elles sont dues à des joints défectueux au niveau des raccords pour les tubes à collets battus ou à raccords mécanique, ou encore au niveau d'une soudure (en fait une brasure). Elles apparaissent également à la liaison entre un appareil et la canalisation d’arrivée. 

image

Les raccords de plomberie

Tous les tubes doivent être raccordés, qu’ils soient en cuivre, en PER ou en multicouche ou, pour les évacuations, en PVC. Les liaisons directes sont rares, et l’on utilise le plus souvent des manchons à braser ou à visser. Certains de ces raccords permettent une réduction ou la liaison avec des canalisations de nature et matériaux différents.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

Les derniers conseils maison

image

Pose d'une fenêtre PVC en rénovation

On trouve désormais dans le commerce des “blocs-fenêtres” en PVC pouvant se substituer facilement à l’ancienne fenêtre. Si l'on conserve le dormant (cadre fixe) existant, comme ici, on parle de remplacement en "rénovation".

image

Chats et chiens : êtes-vous bien assuré?

Les accidents causés par les chiens, les chats, les chiens et autres animaux de compagnie peuvent vous coûter cher. Votre assurance multirisques habitation ne vous couvre peut-être pas suffisamment. La Fédération Française de l'assurance vient de le rappeler.

image

Un isolant pour toiture-terrasse photovoltaïque

Fabricant d’isolants en laine de roche, ROCKWOOL innove en proposant sa nouvelle solution pour les toitures-terrasses photovoltaïques. Plus performant avec son lambda 38, Rockacier C nu Energy garantit une meilleure isolation, des qualités incombustibles et une parfaite stabilité dimensionnelle.

image

La nouvelle pince multifonctions PST Leatherman

Véritable couteau suisse du bricoleur, cette pince multifonctions est un outil étonnant qui combine 14 outils. Le Bond, petit dernier du génial Tim Leatherman, est une véritable boîte à outil de poche.

image

La pompe à chaleur : l'équipement de chauffage le plus économique

Après son étude sur le chauffage électrique en 2020, l’Association Promotelec publie une étude* relative à la perception des Français sur la pompe à chaleur. Dans un contexte sociétal et énergétique marqué de plus en plus par la pression des contraintes écologiques, la pompe à chaleur apparaît comme un dispositif particulièrement en phase avec les attentes des propriétaires.

image

Éviter les remontées capillaires : caniveau, bande d'arase, drainage, étanchéité, injections

Au-delà des phénomènes phréatiques, les grosses pluies sont la cause principale es remontées capillaires qui humidifient l’intérieur des murs du rez-de-chaussée. C’est un grand classique et si l'on en est victimes on risque de se lancer dans des palliatifs dont la plupart sont des cautères sur une jambe de bois et vont coûter une fortune. Un certain nombre d'opération techniques permettent d'éviter d'en arriver là.