Humidité : la condensation, comment l'éviter, comment s'en débarrasser

La condensation est avec les remontées capillaires et les infiltrations, l’une des causes principales d’humidité dans la maison. Elle résulte d’un phénomène physique naturel : le passage de la vapeur d’eau de l’état gazeux à l’état liquide au contact de zones froides.

La condensation est l'un des fléaux de nos maisons. C'est l'une des sources principales d'humidité dans nos logements, appartements comme maisons individuelles. 

La vapeur d'eau dans la maison

Sauf lorsque vous prenez une douche avec de l’eau très chaude ou lorsque vous faites bouillir de l’eau dans une casserole dans la cuisine, la vapeur d’eau contenue dans l'air n’est pas visible. Elle est pourtant présente dans l’air sous forme d’un taux d’humidité qui résulte de différents facteurs, dont votre propre respiration. Il faut savoir que chaque personne présente au foyer produit entre 3 et 4 litres de vapeur, donc d’eau par jour. Faites le calcul : on dit qu’une famille de 4 personnes rejette la valeur d’un plein seau d’eau dans l’atmosphère. Si on y ajoute la vapeur d’eau produite par les douches, les bains, la cuisine on arrive vite à une saturation d’humidité de l’air ambiant.

Condensation sur les vitres des fenêtres

Si vos murs et les combles ne sont pas très bien isolés, si vous n’avez pas de fenêtres à double vitrage et si de surcroît l’air extérieur qui pénètre dans la maison est lui-même humide, la vapeur d’eau se condense sur les vitres et sur la face intérieure des murs et des cloisons. Le phénomène est accru si vous n’êtes pas bien chauffé et si le renouvellement de l’air est insuffisant.

Conséquences de la condensation dans la maison

Les conséquences sont à la fois économiques et sanitaires :

  • Economiques, parce que l’humidité accroît la sensation de froid et vous incite à plus chauffer (on parle de plus de 30% de dépense de chauffage).
  • Sanitaires avec une irritation des yeux, des voies respiratoires, un assèchement des lèvres et de la peau par une sudation accrue et plus rapide, mais aussi des maux de tête, des difficultés de concentration et une fatigue accrue.

Au niveau du bâti, la condensation humidifie les murs, fragilisant les enduits, les doublages en plaques de plâtre et la maçonnerie. Elle se traduit par l’apparition de moisissures, notamment à la jonction des murs et du plafond, sous la forme de traces noires caractéristiques, notamment dans les pièces les plus humides (l’air chaud monte naturellement). Ces moisissures ont elles-mêmes des conséquences sur la santé avec des risques pathologiques d’allergies cutanées et de problèmes respiratoires (asthme notamment).

Comment éviter la condensation?

Quelles sont les solutions pour remédier à ce phénomène particulièrement pernicieux ? D’abord abaisser le taux d’humidité intérieur en dessous de 50 à 40%, en ventilant et en renouvelant l’air soit par une ventilation mécanique contrôlée, soit tout simplement en ouvrant les fenêtres au moins ½ h deux fois par jour. Exceptionnellement on peut utiliser un déshumidificateur électrique puissant qui éliminera plusieurs litres d’eau par jour. Les déshumidificateurs à cartouche ne sont d’aucune utilité. Ensuite, si ce n’est pas fait, il faudra isoler les murs et installer des fenêtres isolantes à double vitrage. Changer ses fenêtres sans se préoccuper de la ventilation et du renouvellement de l’air a pour conséquence immédiate de confiner le logement et d’aggraver, voire de créer les phénomènes d’humidité que je viens de décrire. La condensation dégrade la qualité de l’air intérieur et vous met en danger ! 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Le traitement de l'air dans la maison

Le souci de respirer un air de qualité, plus sain, moins pollué, fait partie des préoccupations de confort, au même titre que de bénéficier du chauffage ou de la climatisation. C’est aujourd’hui possible grâce à divers équipements, dont il faut savoir apprécier l’efficacité. Sans ce renouvellement, l'air intérieur peut être de 5 à 10 fois plus pollué que l'air extérieur, même en ville. La règlementation sur le sujet est ancienne avec l'arrêté du 22 mars 1982 et celui du 24 mars 1983.

Résoudre un problème d'humidité saisonnier

Je vous sollicite pour m'aider à résoudre un problème. J'ai un duplex en RdC dans un immeuble dans le (06). Il y a de l'humidité dans les 3 chambres en bas. J'ai un hygromètre. J'ai mesuré 30% d'humidité de octobre à mai et 70% le reste du temps. Comment résoudre le problème car il y a des moisissures sur les murs et sur nos chaussures dans leur boite. Cyril

Les dernieres vidéos maison

image

Baromètre Qualitel 2020 (Attention debut du son à 3 minutes)

Le baromètre QUALITEL est une étude à la fois d’une ampleur et d’une robustesse inédites, mais surtout innovante avec la création du Qualiscore. Qualitel et Ipsos se sont donnés les moyens de fabriquer un instrument qui permet d’analyser de façon large et fine aussi bien les cibles que les sujets abordés.

image

C'est quoi un bon artisan ?

Jean-Christophe REPON a été élu , le 2 juillet 2020,  Président de la CAPEB , la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment, succédant ainsi au président Patrick LIÉBUS. Il est maître électricien à la tête d’une entreprise à Toulon dans le Var.

image

Une initiative collective de production et d'autoconsommation d'électricité entre voisins : HARMON'YEU

Au printemps 2020, ENGIE, en partenariat avec la mairie de l’Île d’Yeu et 3 institutions locales, a lancé cette expérimentation innovante d’autoconsommation collective baptisée Harmon’Yeu. Né grâce à la volonté de ses habitants et des autorités locales de s’inscrire dans la transition énergétique, ce projet constitue une première en France dans le fait qu’il intègre plusieurs maisons individuelles productrices d’énergie et une batterie de stockage commune, à l’échelle d’un quartier. Un logiciel intelligent développé spécifiquement par ENGIE pour le projet permet de piloter la répartition de l’énergie produite entre les utilisateurs.

image

Doublage isolant des murs sans ossature : Optimax Habito®

La sortie d'un système de doublage isolant des murs sans ossature combinant le savoir-faire de Placo et d'Isover sans ossature a été accueilli avec enthousiasme tant par les professionnels que par les particuliers intéressé par la rénovation thermique des logement. Le détail du dispositif permet d'en mesurer le caractère révolutionnaire.  

image

La climatisation réversible

Dans cette vidéo, christian PESSEY fait le point sur la climatisation réversible et sur les offres de mensualisation proposées par ENGIE

Les derniers conseils maison

image

Maprimrenov : le barème des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMRENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

MAPRIMRENOV : LE BARÈME POUR BÉNÉFICIER DES AIDES

Jusqu’à présent réservée aux propriétaires occupants aux revenus modestes,   MaPrimeRénov' est désormais ouverte à l'ensemble des propriétaires depuis le 1 er  octobre 2020, et ce quels que soient vos revenus, que vous occupiez votre logement ou que vous le mettiez en location. MaPrimeRénov' est aussi accessible aux copropriétés pour les travaux dans les parties communes.

image

Quel type de fenêtre pour votre maison ?

Les fenêtres jouent un rôle à la fois esthétique et fonctionnel. Conçues pour éclairer l’intérieur des pièces à la lumière du jour, elles limitent le passage du froid, de la chaleur et des bruits. Ces dernières fonctions ont pris une importance croissante à cause du coût de l’énergie et de l’intensité des bruits en agglomération et près des routes, voies ferrées et aéroports à fort trafic.

image

Remplacer sa chaudière gaz, passer à la PAC ou à la PAC hybride gaz? Une priorité : l'isolation.

Nous avons une chaudière gaz de plus de 20 ans qu'il faut changer. Après renseignements et devis sur les chaudières gaz THPE nous avons des devis allant du simple au double , pour la même chaudière. Puis nous apprenons l’existence des PAC Air -Eau avec une entreprise qui nous dit que c'est intéressant financièrement , au delà de l'aspect écologique. Une autre entreprise nous dit que cela ne vaut pas la peine de passer du gaz à une PAC air -eau.  Puis en regardant sur votre site , nous prenons connaissance de la chaudière hybride.  Pourriez -vous nous éclairer car nous sommes dans le flou le plus total et ne savons plus à qui nous fier ? C'est une maison individuelle (de 1954) de 80m2, en région parisienne, non mitoyenne, sur 2 niveaux + sous-sol. Une douche, 4 personnes. Isolation intérieure faible épaisseur et double vitrage de + de 10 ans. Nous avons une facture gaz de 1400€ par an pour Chauffage et ECS. Greg

image

Eau de javel sur les tuiles : quels risques?

J'ai une une toiture en tuiles terre cuite et j ai appliqué de la javel dessus pour la première fois. Y a-t-il un risque pour ma toiture et si oui quelle solution appliquer? Nicolas

image

La ouate de cellulose : un isolant à base de papier

La ouate de cellulose est l'un des isolants les plus appréciés pour son caractère biosourcé et ses qualités isolantes, proches de celles des isolants minéraux. On l'utilise principalement en soufflage en vrac dans les combles perdus, mais aussi en panneaux semi-rigides à loger entre les chevrons de la toiture. Elle peut aussi être projetée sur des parois verticales ou sous des rampants.