Le diagnostic avant travaux (DAT)

Si vous entreprenez ou envisagez de faire entreprendre des travaux qui entraînent la moindre destruction ou démolition, il est obligatoire de faire réaliser un DAT, ou Diagnostic Avant Travaux, qui inclut un repérage de l'amiante (mais pas seulement).

Le diagnostic avant travaux concerne les percements, l’abattage de cloisons, mais aussi tout simplement la dépose d’un vieux carrelage voire l’arrachage d’un revêtement collé ou encore le ponçage d’un mur ou de boiseries.

Le DAT : diagnostic obligatoire

On connaît bien sûr les différents diagnostics obligatoires avant la vente ou la mise en location d’un logement.  Amiante, diagnostic de performance énergétique, plomb, gaz, électricité, tout cela on y est habitué depuis longtemps. Mais on connaît moins le DAT, qui porte prioritairement sur l’amiante, (il concerne les bâtiments dont le permis de construire est antérieur à 1997, date d'interdiction de l'amiante dans la construction).

Le DAT pour tout travaux dégageant de la poussière

Tous ces travaux entraînent un dégagement de poussière important qui peut être très nocif parce que ces poussières contiennent peut-être de l’amiante, du plomb, des résidus de colle qui peuvent être très dangereux si on les inhale. Au-delà du danger pour vous-même, ces travaux peuvent engager votre responsabilité si vous faites intervenir des bénévoles, ou des spécialistes du « coup de main » recrutés, par exemple, sur des sites participatifs. 

L'amiante visé en particulier

Le DAT est sans lien avec la vente ou la mise en location d’un logement. Il porte sur tous les immeubles bâtis avant le 1er janvier 1997. Il concerne la notion très vague de « donneur d’ordre » (qui peut être vous) et il a pour objectif de détecter tous les matériaux susceptibles de contenir des fibres d’amiante et qui pourraient être libérées à l’occasion de travaux de démolition ou de rénovation. C’est le cas, par exemple, quand on dépose un vieux carrelage dont la colle a toutes les chances de contenir de l’amiante !

La recherche du plomb

Autre source potentielle de danger pour la santé : les peintures anciennes qui sont susceptibles de contenir du plomb. C’est le cas de pratiquement toutes les peintures des immeubles antérieurs aux années 1990 (ce n’est pas si ancien), couloir, escaliers, palier, dans les immeubles collectifs, mais aussi dans les maisons individuelles à étage(s). Là encore, il est possible de déclencher un diagnostic de mesure de concentration du plomb dans les poussières émises à l’occasion du ponçage de ces vieilles peintures.  Le diagnostic intervient 48 h après le lessivage des murs et permet de prendre les précautions nécessaires pour assurer la protection de ceux qui interviennent.

La détection de termites

Dernier diagnostic préventif, le diagnostic avant travaux de démolition des termites, qui consiste à détecter et localiser ces sales bestioles avant d’entreprendre tous travaux de démolition. Ce diagnostic est obligatoire dans toutes les communes où des termites ont été détectés. Il entraîne l’obligation d’une déclaration en mairie dans le mois de cette détection s'il est positif.

Précautions pour l'amateur

Amiante, plomb, termites doivent faire l’objet d’une détection avant travaux, surtout si l’on met soi-même la main à la pâte. En tout état de cause, rappelez-vous que pour toute opération sur un chantier dégageant de la poussière, vous devez porter une combinaison couvrant vos cheveux (elle coûte moins de 10 €), des gants, des lunettes de protection intégrales ou sur-lunettes et un masque respiratoire de type FFP3. Le tout suivi d’une bonne douche après déshabillage.   

Nota : le DAT comprend aussi un volet "gestion des déchets" mais il ne concerne que les bâtiments de plus de 1000 m2 et se trouve ainsi hors du champ des travaux envisageables par les particuliers. 

Partager avec vos amis :


Ces articles peuvent vous intéresser :

image

Les maladies et les traitements du bois

Omniprésent dans la construction et dans l'aménagement intérieur des maisons, le bois est issu d’un végétal : l'arbre. À ce titre, il est vulnérable aux effets de l’humidité, qui favorise le développement des moisissures, des champignons, et aussi des insectes et de leurs larves et de parasites divers. 

image

Arnaque aux termites et aux capricornes

Un prétendu spécialiste est passé chez nous et m’a dit que nos voisins étaient infestés de termites et que leur charpente était attaquée par des capricornes! Nous avons très peur que notre maison soit contaminée. Il nous dit venir de la part de la mairies. Il nous propose un budget de 3000 euros pour nous débarrasser des termites dans le jardin et de 4000 euros pour traiter la charpente préventivement. Qu’en pensez-vous?

Les dernieres vidéos maison

image

Chauffage: le suivi à distance

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Camille MAINGUENAUD, chef de projet marketing chez ENGIE Home Service , vous expliquent comment fonctionne le suivi à distance de votre chaudière et en quoi il représente un avantage certain pour son entretien.

image

Comment isoler sa maison ?

Dans cette vidéo, Christian PESSEY et Pierre-Guillaume VUILLECARD, responsable de la communication chez Les ECO-Isolateurs se sont interrogés sur ce qui fait une bonne isolation. 

image

Entretenir son logement: le carnet numérique du logement

Le carnet numérique du logement – CLEA – est-il le carnet de santé de la maison? Dans cette interview, Christian PESSEY et Bertrand LECLERCQ, Directeur de la stratégie numérique chez Qualitel , vous présentent CLEA , véritable outil numérique pour connaître et entretenir votre logement. Il est destiné aussi bien aux professionnels du bâtiment qu'aux habitants des logements.

image

Rénovation énergétique: quel parcours travaux ?

Dans cette interview de Christian PESSEY, Florian CHEVALLIER, directeur marketing "offres" chez ENGIE, nous présente un simulateur de rénovation énergétique qui permet d'évaluer le coup des travaux mais également de trouver un artisan RGE (Reconnue Garant de l'Environnement) afin de concrétiser vos travaux et de bénéficier des aides à la rénovation auxquelles vous avez le droit.

Les derniers conseils maison

image

L'humidité dans la maison en hiver

C’est l’un des principaux problèmes que l’on peut rencontrer dans une maison en cette saison. D’abord parce que c’est la période où le taux d’humidité dans l’air est le plus élevé, mais aussi parce que quand il ne neige pas, il  pleut beaucoup . 

image

Isolation des combles perdus : les conseils de l'AQC (l'Agence Qualité Construction).

L'AQC, la très sérieuse AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION, a sorti un "mémo de chantier" à la demande du Ministère de la Transition Énergétique. Il s’agit de bien identifier les points importants du soufflage de laine dans les combles. L'initiative est d’autant plus importante qu’une grande majorité des isolations des combles se fait de cette façon.

image

Maprimerenov : le barème et mode d'emploi des aides par travaux

Le dispositif MAPRIMERENOV est désormais en place. Le barème d'accès aux aides est formulé sous la forme de 4 catégories pour les particuliers et une 5e pour les copropriétés. Cela va du bleu (pour les foyers les plus modestes, au jaune, violet et rose en montant dans l'échelle des revenus.  Restait à connaître le montant des aides pour les différents travaux et équipements pour les différentes "couleurs" de revenu. Vous les trouverez dans cet article.

image

Dalle en béton ou vide sanitaire?

Tout d'abord je tiens a vous dire mon regret concernant la suppression de votre émission sur RMC que je suivais régulièrement. Je me rabats sur votre site pour avoir des infos bricolage!. Je souhaite rénover une maison ancienne (pierres/chaux) notamment le sol composé actuellement de pierre sur terre battue surmonté d'un plancher en bois. Faut-il mieux couler une dalle béton sur l'ensemble de la surface ou de créer un nouveau vide sanitaire en dur mais avec quels matériaux? Jean-Pierre

image

Se chauffer avec des pellets (granulés)

Je me chauffe actuellement avec chauffage central gaz citerne (500 kg). Ma chaudière, qui a 18 ans, donne des signes de fatigue et le remplissage de la citerne me coute cher (550€ les 200 kg dernièrement). Je souhaitais votre avis sur un chauffage à pellets (granulés) avec chauffage centra (l'eau sanitaire est fournie par un ballon électrique). Le poêle serait poser au centre de la maison (120 m2 habitable bien isolée 30 cm Siporex – 30 cm laine en comble – fenêtre PVC double vitrage... et je suis dans les le 13) Sachant que j'ai déjà les conduits ventilés pour chauffer les pièces éloignées du poêle. Je souhaite votre avis sur mon projet? Si cette énergie me fera faire des économies? Si vous pouvez m'orienter vers une marque, un type de poêle ou un professionnel?  Maurice