Joint mastic silicone

Un joint mastic silicone assure l'étanchéité entre la baignoire, le receveur de douche ou le lavabo et le mur dans la salle de bains. Il est normalement blanc ou translucide, mais avec le temps il s’encrasse, il noircit, ou il jaunit.  Il faut alors le rénover.

Dans la salle de bains, la douche ou le cabinet de toilette, un joint mastic silicone assure l'étanchéité entre l'appareil et le mur. On en trouve souvent aussi dans la cuisine entre l'évier et la carrelage mural.

Jaunissement et noircissement du joint mastic silicone

Le jaunissement du joint sanitaire est dû au fait que le silicone prend cette teinte du fait de l’absence de lumière dans les salles de bains sans fenêtres.
• Le noircissement, lui, résulte de l’accumulation de déchets entre le joint qui commence à se décoller, et le mur, en général carrelé, et du fait des moisissures.

Nettoyage du joint mastic silicone

Pour le nettoyage de ces joints on utilise des brosses adaptées, mais une simple brosse à ongles ou une brosse à dents peuvent convenir. On trouve dans le commerce des produits spécifiques, en bouteille, en bidon ou en spray.
Vous pouvez aussi recourir à une recette de grand-mère, par exemple :

– 2 cuillérées à soupe de bicarbonate de soude à mélanger dans…
– 1 grand verre d’eau tiède
– appliquer sur le joint
– brosser énergiquement
laisser agir un quart-d’heure
– brosser en rinçant à l’eau froide

Vous trouverez quantités de recettes de ce genre sur le web.

Pour reblanchir le joint lui-même il n’existe guère que des feutres ou des produits en flacon de type rouge à ongles, avec un petit pinceau, mais la réparation est généralement peu durable.

Refaire le joint sanitaire

Il faut commencer par éliminer le vieux joint mastic silicone.  
Les produits décapants sont très efficaces. On gratte le vieux joint avec un outil en forme de V. Il faut ensuite nettoyer la zone à l’eau claire et bien la sécher.

• Il existe des joints en bande, à coller pour refaire l'étanchéité.
C’est simple et rapide, mais ils sont assez larges, environ 4 cm, et ils ne sont pas très durables, notamment sur les carrelages qui ne sont pas collés bord à bord et qui ont des joints creux.

• Le plus classique c’est le mastic silicone anti-moisissure, qui est présenté en tube, en cartouche pour pistolet, voire en bombe sous pression:
– on applique deux bandes de ruban de masquage, l’une sur le carrelage et l’autre, par exemple, sur la baignoire, de façon à délimiter la largeur du joint et à obtenir un cordon régulier de mastic
– on lisse le joint avec un outil adapté qui est souvent vendu avec le mastic ou simplement avec l’index. Pour qu’il glisse facilement, trempez-le dans du liquide vaisselle
– une fois que le mastic est sec, au bout de quelques heures, on peut décoller les rubans de masquage. C’est "reparti" pour plusieurs années.  

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Humidité : les fuites d'eau

On y a tous et toutes été confrontés un jour ou l’autre : la fuite d’eau insidieuse ou envahissante. Généralement c’est la panique et l’on perd tous ses moyens devant l’envahissement aquatique. Quelques bons réflexes vous permettront de limiter les dégâts.

Les dernieres vidéos maison

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

Les derniers conseils maison

image

Pose d'une fenêtre PVC en rénovation

On trouve désormais dans le commerce des “blocs-fenêtres” en PVC pouvant se substituer facilement à l’ancienne fenêtre. Si l'on conserve le dormant (cadre fixe) existant, comme ici, on parle de remplacement en "rénovation".

image

Chats et chiens : êtes-vous bien assuré?

Les accidents causés par les chiens, les chats, les chiens et autres animaux de compagnie peuvent vous coûter cher. Votre assurance multirisques habitation ne vous couvre peut-être pas suffisamment. La Fédération Française de l'assurance vient de le rappeler.

image

Un isolant pour toiture-terrasse photovoltaïque

Fabricant d’isolants en laine de roche, ROCKWOOL innove en proposant sa nouvelle solution pour les toitures-terrasses photovoltaïques. Plus performant avec son lambda 38, Rockacier C nu Energy garantit une meilleure isolation, des qualités incombustibles et une parfaite stabilité dimensionnelle.

image

La nouvelle pince multifonctions PST Leatherman

Véritable couteau suisse du bricoleur, cette pince multifonctions est un outil étonnant qui combine 14 outils. Le Bond, petit dernier du génial Tim Leatherman, est une véritable boîte à outil de poche.

image

La pompe à chaleur : l'équipement de chauffage le plus économique

Après son étude sur le chauffage électrique en 2020, l’Association Promotelec publie une étude* relative à la perception des Français sur la pompe à chaleur. Dans un contexte sociétal et énergétique marqué de plus en plus par la pression des contraintes écologiques, la pompe à chaleur apparaît comme un dispositif particulièrement en phase avec les attentes des propriétaires.

image

Éviter les remontées capillaires : caniveau, bande d'arase, drainage, étanchéité, injections

Au-delà des phénomènes phréatiques, les grosses pluies sont la cause principale es remontées capillaires qui humidifient l’intérieur des murs du rez-de-chaussée. C’est un grand classique et si l'on en est victimes on risque de se lancer dans des palliatifs dont la plupart sont des cautères sur une jambe de bois et vont coûter une fortune. Un certain nombre d'opération techniques permettent d'éviter d'en arriver là.