Les agrumes : dans le Midi ou en bac et pots

La plupart des agrumes sont impossibles à conduire en pleine terre sous d’autres climats que ceux des régions en bordure de la Méditerranée (ou les territoires ultramarins), en tout cas pour que les fruits viennent à maturité. Le citronnier, par exemple, très sensible au froid, ne produit ses fruits que dans les zones les plus clémentes (le secteur abrité de la région de Menton). Le réchauffement climatique, cependant, est en train de faire évoluer les choses. On peut le cultiver en bac ou en pot sur la terrasse ou au jardin à condition de les rentrer en serre ou en "orangerie" dès que la température descend en dessous de 5° C et que les risques de gel sont à craindre.

Les agrumes renferment plusieurs espèces d’arbustes dont la fructification donne des produits très agréables à consommer. Ils ont, dans l’ensemble, les mêmes exigences culturales. Les agrumes craignent les hivers et les températures inférieures à 0 °C. Ils apprécient les sols sains, frais, aérés et exempt de calcaire.

Multiplication des agrumes

Elle se fait par greffage en écusson, en avril ou en septembre, sur porte-greffe adapté, âgé de deux ans, en général le bigaradier.

Taille des agrumes

Il faut former l’arbre rapidement puis  se limiter au nettoyage du sujet.

Les principaux agrumes cultivables en métropole

Bigaradier ou orange amer

Citrus aurantium

Petit arbre possédant de longues épines. On trouve cependant quelques variétés à pulpe douce.

Citronnier 

C. limon

Agrume très sensible au froid, caractérisé par une floraison échelonnée sur toute l’année.

Variétés : ‘Eureka’ (fruits toute l’année), ‘Lisbonne’,‘ Vernia’.

Grape fruit ou pomélo

C. paradisi

Le grapefruit doit son nom à la disposition des fruits réunis en grappes importantes.

Variétés : ‘Marsh’ ; ‘Thompson’ ; ‘Burgundy’,sans pépins ;‘Duncan’ et ‘Foster’, fruits à pépins.

Mandarinier

C. nobilis

Petit arbre à port arrondi ; nombreux fruits aplatis.

Variétés : mandarine commune, ‘Onéco’, ‘Dancy’, ‘Ponkan’. La clémentine est un hybride du mandarinier et du bigaradier.

Oranger doux

C. sinensis

Arbre de 5 à 6 m de haut, réussissant fort bien dans la région côtière du Midi.

Variétés : ‘Valence’, écorce fine ;‘Hamlin’, mûr en décembre-janvier ;‘Cadenera’ (janvier-février) ; ‘Valencia Late’ (avril- juin) ; Navels : ‘Thomson’, ‘Washington’ : maturité plus précoce. Il existe des hybrides entre Valence et Navels, les Navalencias : ‘Jaffa’, gros fruits ; ‘Maltaise blonde’ (maturité en février-mars). Variétés à pulpe colorée :‘Double fine’, maturité en mars, épiderme orange, chair colorée de rouge foncé ;‘Portugaise’, maturité en mars ;‘Moro’, peau fortement nuancée de rouge, chair très foncée, maturité en décembre-janvier. L’emploi de quelques-unes de ces variétés permet d’avoir des oranges quasiment toute l’année.

Pamplemoussier

C. grandis

Il peut former un arbre important (jusqu'à 7 m), sans pratiquement d'épine. Gros fruits rond jaune à chair rose proches de ceux du pomélo, mais isolés, et au goût différent. 

Variétés : 'Ruby Red' à la chair rose,  pamplemousse sanguin, 'Marsh' à la chair blanche

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Arbres et arbustes au jardin

Dans la nature, les plante, et notamment les arbres et arbustes s se reproduisent spontanément, par semis ou par marcottage. Le jardinage est, pour une large part, l'art de reproduire les espèces et les variétés pour les faire fructifier, produire ou fleurir… C'est tout particulièrement le cas des arbres et des arbustes.

Les dernieres vidéos maison

image

PAC hybride gaz : Christian PESSEY témoigne !

Dans cette vidéo, Christian PESSEY fait le point sur la PAC hybride gaz et vous annonce notre future série de reportages consacrée à l'installation de ce système, du raccordement au gaz de ville jusqu'à sa mise en service ! 

image

Contrôler sa consommation électrique avec "Mon Pilotage Elec"

Le contrôle de la consommation électrique est plus que jamais à l'ordre du jour. Christian PESSEY et Farida RAFKANI, chef de marché chez ENGIE Particuliers , présentent le système pour rendre connecté votre chauffage : " Mon Pilotage Elec " Il vous permet de maîtriser au mieux votre consommation d'électricité et de piloter votre chauffage.

image

L'air, le meilleur des isolants

Pourquoi l'air isole-t'il ? Christian Pessey vous explique en quoi les propriétés de l'air lui confère un tel pouvoir isolant.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

Les derniers conseils maison

image

Couler les fondations

Le coulage de fondations est presque toujours nécessaire pour assurer la stabilité au sol des ouvrages ; elles peuvent se réduire à une simple semelle de mortier de quelques centimètres d’épaisseur pour un muret ou être constituées de longrines de fortes épaisseurs en béton armé pour les murs porteurs.

image

Fissuration sur terrain argileux : comment être indemnisé?

Le phénomène de retrait-gonflement des argiles (RGA) est accentué par l'alternance brutale de longues périodes de sécheresse et d'évènements pluviaux souvent extrêmes. C'est à l'origine de l'augmentation spectaculaire du nombre et du montant des indemnisations par l'État et les assurances. Pour en bénéficier il faut être très attentif à la procédure.

image

Le chauffe-eau solaire : à redécouvrir

Le chauffe-eau solaire a été la star des années 1970-1980, et puis, au pays de l'électricité pas chère, on l'a oublié. La mauvaise intégration des panneaux en toiture, À l'origine de problèmes d'étanchéité, y a été pour beaucoup. La concurrence du chauffe-eau thermodynamique aussi. Et puis, on le redécouvre. 1 ou 2 panneaux solaires thermiques sur la toiture d'une annexe suffisent pour couvrir gratuitement 50 à 80 % des besoins d'un maison en eau chaude sanitaire ! De quoi faire réfléchir !

image

Pose de tissu mural tendue avec anglésage

A priori, la pose du tissu tendu en grande largeur semble difficile ; c’est pourtant la seule méthode qui permet d’obtenir une véritable tenture murale de qualité. La technique de pose classique, sur baguette bois et avec carton à angléser, n’est d’ailleurs pas très difficile et elle ne demande qu’un outillage réduit. La pose de tissu sur baguettes crée en outre une couche d'air entre le revêtement et le support, assurant ainsi une certaine isolation phonique et thermique. Elle dispense de gros travaux de rénovation du mur s’il est abîmé ; il faut cependant le traiter contre l’humidité.

image

Décaper pour repeindre

Le décapage d’une surface peinte est nécessaire chaque fois qu’on veut la repeindre ou la vernir. On a le choix entre des méthodes chimique ou thermique. La première, plus simple, demande aussi des précautions, le produit étant très corrosif.

image

Réparer une fuite d'eau avec du mastic époxy

Le colmatage d'une fuite , notamment au niveau d'un raccord, peut être réalisé avec du mastic expoxy, deux composants. Il faut bien sûr couper l'eau et essuyer l'endroit de la fuite pour une adhérence optimale du mastic. 

image

Économiser l'eau : les 5 bons conseils du Centre d'Information sur l'Eau

Quelques bons réflexes éco-responsables participent à préserver des quantités importantes d’eau. Pensez aux stop-douches, mitigeurs thermostatiques, chasses d’eau économiques, systèmes de récupération d’eau de pluie sur gouttière, etc. pour éviter la surconsommation et préserver nos ressources naturelles.

image

Voile d'ombrage : mieux qu'un parasol ou qu'un store

La voile d'ombrage est, comme son nom l'indique, une toile triangulaire rappelant une voile de bateau, tendue pour se protéger du soleil et de la chaleur. Elle conviendra notamment pour ombrer efficacement une terrasse. Quand elle es imperméable elle peut aussi protéger d'une averse.

Jardiner pour valoriser la maison

Jardiner : une école de patience

Les conseils pour créer, entretenir, fleurir et arborer votre jardin et pour produire des légumes sains et naturels pendant toute l’année, grâce aux informations et aux suggestions de Christian spécialiste de la construction mais aussi du jardinage. Une connaissance de l’alternance des saisons et de leurs conséquences sur la vie des plantes est souhaitable. Le jardinage demande de la patience, mais aussi une attention permanente, par exemple dans l’arrosage des plantes, le tuteurage, mais aussi le désherbage des mauvaises herbes, aujourd’hui baptisées « plantes indésirables ». 

Jardiner en préservant la nature

Le traitement des plantes doit exclure les pesticides et privilégier des produits naturels, admissibles en agriculture biologique. On préfèrera par exemple un paillage à un désherbant.