Les canalisations d'évacuation encastrées dans une dalle

Dans les installations sanitaires actuelles, toute l’évacuation est en PVC. C'est un matériau exceptionnel, qui a remplacé avantageusement l'acier, la fonte ou encore le cuivre. L'outillage nécessaire est réduit : scie à métaux, papier de verre et colle spéciale.

La mise en place des canalisations

Exécutez au sol un tracé du passage des canalisations, en marquant la place de chaque élément sanitaire. Ce tracé peut être fait au plâtre. Pour être certain de la place de chaque descente de dérivation, le mieux est de mettre les différents éléments provisoirement à leur place. Prenez des mesures directes en posant les tubes sur le tracé et faites les coupes à la scie à métaux, après avoir marqué des repères précis au stylo-feutre sur le PVC. Coupez les tubes à la main, à la scie à métaux ou au coupe-tube, à la scie circulaire ou la scie à ruban, équipées d’une lame spéciale pour plastique. Procédez à un montage à blanc de l’ensemble des canalisations d’évacuation.

Les diamètres

Pour des éléments sanitaires ordinaires (lavabo, baignoire), on utilise des tubes en PVC de 30, 40 ou 50 mm de diamètre. Pour ne pas avoir à monter des raccords de réduction, il faut prévoir des tubes d’évacuation de même diamètre que celui des siphons.
Si vous posez une canalisation d’évacuation principale qui collecte toutes les eaux pour les entraîner vers la colonne de descente, elle doit avoir 80 ou 100 mm de diamètre.
Les canalisations de descente des eaux-vannes (W.-C.) ont 100 ou 120 mm de diamètre. La cuvette des W.-C. doit être raccordée avec une canalisation de même diamètre.

La pente

Tendez des ficelles de mur à mur, pour marquer le niveau final du sol après coulage de la dalle et pose du carrelage. Les canalisations d’évacuation doivent avoir une pente égale ou supérieure à 3 cm par mètre. On peut donner plus de pente, à condition que cela ne pose pas de problème quant à l’épaisseur hérisson-dalle. Ne négligez pas ce point : si la pente est trop faible, les canalisations se boucheront ; étant encastrées, elles seront difficiles à déboucher.
Pour régler la pente, calez les canalisations avec des briques et contrôlez systématiquement à l’aide du niveau à bulles (faites une marque sur le niveau pour repérer la position de la bulle correspondant à la pente recherchée).

Pour les canalisations encastrées, il est préférable de choisir des tubes de fort diamètre et de leur donner une pente importante, afin de diminuer les risques de bouchage. Vous pouvez aussi déterminer la pente en tendant un fil horizontal au-dessus de la canalisation et en mesurant la distance entre les deux à chaque bout.

Les raccordements

Les raccordements de tubes de même diamètre se font à l’aide d’éléments de raccords en coude, T, manchon, col-de-cygne, culotte. Ces éléments existent aussi pour les tubes de très grand diamètre (120 mm). Pour raccorder les descentes des appareils sanitaires de petit diamètre sur la canalisation principale, il existe deux méthodes.


Les éléments réducteurs

Ils permettent, par exemple, de raccorder l’évacuation d’un lavabo sur la culotte de la cuvette des W.-C.

Les joints au silicone

Plus rapides à réaliser, ils imposent cependant de percer la canalisation centrale à la scie cloche.

Pour mettre en place les raccordements, il faut nettoyer et dégraisser les parties à assembler (intérieur du raccord et extérieur du tube) et dépolir le PVC avec du papier de verre ou avec une lime, afin que la colle accroche mieux. Appliquez ensuite la colle à l’aide d’un pinceau et emboîtez les différents éléments. Si vous constatez, en fin d’installation, que vous avez commis une erreur de montage, il est toujours possible de démonter l’assemblage en forçant.

Les essais

Avant d’encastrer les canalisations, faites un essai d’évacuation (après séchage de la colle) pour vérifier que l’écoulement se fait bien et qu’il n’y a pas de fuite. Versez de l’eau en grande quantité dans chacun des orifices et contrôlez chaque raccord.

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Les solutions de doublage dans la salle de bains

La salle de bains est devenue l’une des pièces à vivre préférée des Français.  Synonyme de bien-être, elle nécessite une vigilance optimale en matière de protection contre l’humidité. Générée par les projections d’eau et les dégagements de vapeur , cette humidité altère la qualité et la durabilité des installations, et peut devenir néfaste pour la santé. Il existe une gamme complète de solutions de doublage (Placo ®)  pour préserver ce lieu de l'humidité.

Les dernieres vidéos maison

image

Les atouts de la PAC hybride gaz

Quels sont les atouts d'une pompe à chaleur hybride gaz ? Christian pessey fait le tour de la question dans cette nouvelle vidéo.

image

Isolation : les tests en situation réelle

Pour mesurer les performances de leurs isolants, Actis pratique ce que l'on appelle des "tests en situation réelle" ! Christian PESSEY et Maxime DURAN, directeur de l'innovation chez Actis vous expliquent de quoi il s'agit.

image

La qualité de l'air dans la maison

Il est souvent dit que l'air intérieur des maisons est très pollué. Dans cette vidéo, Christian PESSEY, avec l'aide de QUALITEL , vous explique comment identifier ces polluants et comment agir pour en réduire le nombre et donc leur impact sur la santé.

image

Accrocher dans la plaque de plâtre

Christian PESSEY et Eric BARNASSON, Responsable du Pôle marketing Produits & Systèmes chez PLACO® , vous donnent tous les conseils pour accrocher de lourdes charges dans de la plaque de plâtre, et notamment toutes les informations sur la plaque à haute résistance Habito®

image

La laine de verre et la santé

Dans cette interview, Christian PESSEY fait le point avec Florence GAUVIN, expert isolation chez ISOVER sur les risques que représenteraient l'utilisation de la laine de verre et pour en avoir le coeur net, ils ont fait appel à l'expertise du docteur Christian RECCHIA.

Les derniers conseils maison

image

Un lit en forme de cabane pour vos enfants

Créé en 2017, Mon Lit Cabane est né de l’idée de deux parents en quête d’inspiration et de designs originaux pour choyer leurs deux enfants avec des chambres créatives, ludiques et où il fait bon grandir.

image

Nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE)

L'arrivée prochaine d'un nouveau Diagnostic de Performance Énergétique obligatoire ne laisse pas indifférents les professionnels de l'immobilier comme le montre la réaction de la FNAIM, qui salue "un outil plus fiable et plus lisible" au service de la rénovation énergétique Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement a précisé les grandes lignes du nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) -obligatoire lors d’une vente ou d’une mise en location d’un logement- qui sera applicable au 1er juillet 2021. Principal changement, l’estimation de la facture énergétique annuelle ainsi que celles des émissions de gaz à effet de serre vont figurer sur le diagnostic. Voici son décryptage.

image

La tendance JAPANDI

Subtile rencontre entre le Japon et la Scandinavie, la tendance Japandi souffle un vent de sérénité et de bien-être dans les intérieurs.

image

Acheter une maison ou un appartement : les conseils de Christian

Compte tenu de la valeur actuelle des appartements et des maisons, l’achat dans l’immobilier ancien mérite de prendre un certain nombre de précautions, souvent de pur bon sens… Les taux de crédit sont très bas : ce n'est pas une raison pour acheter n'importe quoi n'importe où !

image

Les différents types de plafonds

Dans les maisons anciennes, les plafonds sont en plâtre sur lattis (bacula). Dans les habitations modernes, ils sont le plus souvent en plaque de plâtre. Si le plancher est à structure bois, les deux types de plafond sont fixés sur les solives qui supportent le plancher de la pièce supérieure. Beaucoup de maisons ont des sols et planchers d’étage en béton : dalle auto-porteuse, mais plus souvent encore plancher en hourdis béton (ou entrevous), posés entre des poutrelles en béton précontraint, des plaques de plâtre assurant la finition du plafond.

image

Poser de la mosaïque murale en plaque

La pose des tesselles de mosaïque est facilitée par leur assemblage en plaques contrecollées sur une toile Nylon, parfois sur papier kraft. On peut ainsi couvrir toute une surface ou insérer des motifs entre des carreaux classiques.