Les différentes clôtures : grillages et barrières

Les clôtures ont une double fonction : marquer une limite de propriété et protéger cette dernière. Différentes solutions sont possibles.

Les grillages

Le grillage est la clôture la plus simple et la moins onéreuse. Il a beaucoup évolué, depuis le simple grillage à poules, toujours disponible, aux panneaux rigides en fil d’acier galvanisé et plastifié.

Les différents grillages

Le grillage tissé alvéolé conserve un charme suranné et reste efficace pour les petits animaux de ferme. Lorsqu’il est enrobé de plastique – blanc ou vert –, il se fait plus discret dans l’environnement. Le grillage plastique est moins solide. Il est léger et résiste cependant à toute corrosion (imputrescible). Il se présente en mailles losanges ou carrées de 5 cm, ou en petites mailles carrées de 2 cm. Il est assez décoratif et peut être associé aux haies. Le grillage à simple ou triple torsion est fixé sur des fils tendus entre les poteaux. Il est galvanisé et recouvert d’un enduit plastique très adhérent.

Les panneaux grillagés

Les panneaux grillagés en fil d’acier galvanisé et plastifié assurent une protection à la fois efficace et discrète, moderne et très propre. Ils font partie de systèmes cohérents qui comprennent, en plus des panneaux rigides, les poteaux, colliers, platines et ancrages éventuels permettant leur installation. Ces dispositifs présentent, en outre, l’avantage d’être facilement démontables, ce qui est intéressant pour faire passer des véhicules et des engins quand nécessaire.

 

Les barrières

Il n’est pas toujours nécessaire d’installer une protection grillagée ; dans bien des cas, une simple barrière, plus ou moins symbolique, suffit pour délimiter une propriété.

La barrière en bois

On trouve des clôtures en bois prêtes à la pose dans une grande variété de styles. Ces clôtures sont en bois massif de premier choix, traité pour l’extérieur. Les poteaux en bois doivent être scellés ; les lisses ou les frises sont assemblées avec des accessoires de quincaillerie fournis par le fabricant (boulons, vis, etc.).
Ces clôtures en bois sont très élégantes et s’associent avec bonheur aux végétaux. Elles sont le plus souvent en sapin, en pin du Nord, en red cedar et parfois en bois exotique.

La barrière en béton

Réalisée en béton armé, une clôture est composée de piliers à sceller dans le sol qui reçoivent des lisses (deux, en général) par emboîtement. La pose est donc simple.
Ce type de clôture, très commun à la campagne, est solide et résistant. Il doit être peint pour être plus décoratif et mieux s’harmoniser avec son environnement. Il s’oppose au passage des gros animaux et convient, en particulier, aux pâturages à chevaux (qui ne risquent pas de se blesser sur une clôture plus agressive).
Le bois est quelquefois associé à la maçonnerie et au métal. Des frises de bois peuvent être posées sur un cadre métallique (par boulonnage) au-dessus d’un muret.

La barrière en PVC

Les clôtures en plastique présentent l’avantage de bien résister aux intempéries, sans perdre leur couleur ni se détériorer. On trouve de nombreux styles de clôture en prêt à poser, destinés surtout aux façades des terrains donnant sur la rue.
Les barrières en PVC sont faciles à poser. Les éléments s’assemblent par vissage. La seule difficulté réside dans le scellement des poteaux. Les clôtures sont vendues avec portillon et portail assortis qui s’adaptent sur les lisses des éléments de clôture.
Les barrières en matière plastique servent de limite et de décoration, mais, le plus souvent, il ne s’agit pas de clôtures défensives (elles sont généralement assez basses).
Les poteaux de certains modèles sont scellés dans le béton, et les supports de portillon et de portail sont renforcés intérieurement par des tubes en acier, assurant une meilleure rigidité. Certains fabricants préconisent de remplir l’intérieur des poteaux de béton jusqu’à une certaine hauteur pour renforcer leur solidité. Les accessoires de couronnement des poteaux sont généralement assemblés à l’aide d’une colle pour PVC.

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

image

Clôtures en béton type haras

Les clôtures en béton formées de poteaux et de lisses parallèles sont très utilisées dans les haras et dans les propriétés de caractère. Elles entrent en concurrence avec les clôtures traditionnelles en bois, à lisses en planches et poteaux camés, aussi bien sur le plan de l'esthétique que sur celui du prix.  

Les dernieres vidéos maison

image

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur

La pompe à chaleur, c'est quoi ? François Deroche de l' AFPAC  nous explique tout ce qui se cache derrière une pompe à chaleur, ses différentes versions et l' économie  d' énergie  qu'elle représente. Plus d'informations sur :   

image

Installer une pompe à chaleur en conservant sa chaudière : la PAC hybride

La pompe à chaleur peut remplacer une vieille chaudière. Il est possible aussi de combiner une PAC avec l'énergie initialement utilisée (gaz ou fioul) : on parle alors de "pompe à chaleur hybride". Comment ça marche? Est-ce intéressant économiquement? Peut-on bénéficier d'aides comme le CITE? Valérie LAPLAGNE, vice-présidente de l' AFPAC (Association Française pour les Pompes à Chaleur), répond aux questions de Christian PESSEY, journaliste de la construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

Bien apprécier la lumière dans les combles

Modélisez rapidement vos combles et imaginez les possibilités d'aménagement pour créer de nouveaux espaces de vie depuis votre smartphone. L'application gratuite My Daylight vous révèle les bénéfices de l'éclairage naturel. Obtenez facilement des pièces plus grandes et plus confortables à vivre. Catherine JUILLARD, Responsable Prescription Lumière et Thomas BERGE, Chef de Produit Digital, tous deux chez VELUX®, répondent aux questions de Christian PESSEY, Journaliste de la Construction, en charge de l'émission VOTRE MAISON sur RMC. 

image

Quels travaux entreprendre à l'arrivée du printemps?

Les jours rallongent et les températures sont plus clémentes : le printemps constitue une belle opportunité d’entreprendre des travaux de rénovation à la maison. Quels que soient les travaux entrepris, la luminosité, l’ouverture sur l’extérieur et le renouvellement de l’air intérieur sont des éléments clés à considérer pour gagner en qualité de vie. De simples ajustements aux projets de rénovation permettront de prioriser ces éléments pour une maison confortable et agréable à vivre pour tous les membres de la famille. Prisca Pellerin, architecte et designer d'intérieur donne des conseils.

image

Le remplacement des fenêtres et le crédit d'impôt (CITE) en 2019

Le remplacement des fenêtres est réintroduit dans le périmètre du Crédit d'Impôt Transition Énergétique en 2019. Mais dans des conditions si restrictives que le bénéfice en est très limité. La conversion en prime pour les ménages défavorisés n'interviendra qu'en 2020. 

Les derniers conseils maison

image

Les outils de maçonnerie pour le mortier et le béton

Le gâchage du mortier et du béton (c'est-à-dire le mélange du ciment, des agrégats et de l'eau) exige l’utilisation d’instruments appropriés, tant pour la préparation des composants que pour le gâchage proprement dit. Cette opération demande beaucoup de soin car dépend en grande partie la solidité des ouvrages.

image

Les outils de maçonnerie pour le mortier et le béton

Le gâchage du mortier et du béton (c'est-à-dire le mélange du ciment, des agrégats et de l'eau) exige l’utilisation d’instruments appropriés, tant pour la préparation des composants que pour le gâchage proprement dit. Cette opération demande beaucoup de soin car dépend en grande partie la solidité des ouvrages.

image

Le chauffage central : radiateurs et plancher chauffant

Il n'y a pas si longtemps, l’expression “chauffage central” désignait exclusivement une installation avec une chaudière diffusant de l'eau chaude (le liquide caloporteur) à des radiateurs via un ensemble de canalisations. Toujours d’actualité, cette forme de chauffage central s’est enrichie de systèmes de restitution de la chaleur autres que les radiateurs.

image

Poser du parquet

Le parquet reste un revêtement très prisé. Il peut former le plancher lui-même ou constituer un revêtement sur différents supports, dont les dalles béton, les vieux parquets ou les carrelages. Les méthodes de pose peuvent varier très sensiblement suivant la configuration. Il est à noter que seuls les produits en bois massif ou en feuilles de bois contrecollées entre elles, ou sur du panneau dérivé du bois, ont droit à l'appellation "parquet". Le stratifié n'en fait pas partie.

image

Assembler le métal avec des rivets

Destinés à l’assemblage des métaux en feuilles, en barres laminées et en profilés, les rivets sont posés à froid (jusqu’à 8 mm de diamètre) ou à chaud. Dans l’industrie, on utilise des machines pneumatiques ou hydrauliques. L’amateur se sert plus simplement d’une bouterolle ou d’une pince riveteuse (les rivets sont différents).

Enduit sur mur en mâchefer

Je voudrais restaurer le revêtement mural de ma maison qui est de 1903 et dont les murs sont en "mâchefer" (résidu de la fonderie locale de l'époque) . L'enduit actuel est en ciment et est fendu sur toute la surface et les tableaux tombent en morceaux . Quelle technique et quels matériaux serait le mieux adapté ?

image

La brumisation : un moyen écologique de se rafraîchir

Tout le monde connaît les bienfaits de la brumisation quand il fait très chaud. Les vertus des bombes aérosols brumisantes, promues par une célèbre marque d’eau minérale pour bébés sont bien connues. L’effet est immédiat, mais éphémère. Le principe est appliqué au rafraîchissement des terrasses et même de votre intérieur avec un ventilateur adapté.

image

La brumisation : un moyen écologique de se rafraîchir

Tout le monde connaît les bienfaits de la brumisation quand il fait très chaud. Les vertus des bombes aérosols brumisantes, promues par une célèbre marque d’eau minérale pour bébés sont bien connues. L’effet est immédiat, mais éphémère. Le principe est appliqué au rafraîchissement des terrasses et même de votre intérieur avec un ventilateur adapté.