Clôtures en béton type haras

Les clôtures en béton formées de poteaux et de lisses parallèles sont très utilisées dans les haras et dans les propriétés de caractère. Elles entrent en concurrence avec les clôtures traditionnelles en bois, à lisses en planches et poteaux camés, aussi bien sur le plan de l'esthétique que sur celui du prix.

 

La réalisation

Il est possible de fabriquer soi-même des poteaux de clôtures et des lisses en béton. Il faut réaliser des moules (toujours en planches de 27 mm) à trois faces, comportant des saillies correspondant aux évidements nécessaires à la mise en place des lisses dans les poteaux et soigneusement ferrailles pour obtenir une bonne rigidité. En fabriquant vous-même ces éléments de clôture en béton, vous ne réaliserez pas une économie en rapport avec le temps passé. En effet, en plus du travail de préparation et de coulage, il faut compter une durée de séchage importante avant la mise en place. Si vous achetez des éléments de clôtures préfabriqués, vérifiez lors de la livraison le bon état de toutes les pièces (poteaux et lisses). Assurez-vous aussi que le béton n'est pas fendillé, que les fers ne dépassent pas les extrémités, que les tenons des lisses ne présentent pas d'ébréchures et qu'ils s'emboîtent sans difficulté dans les mortaises des côtés des poteaux. Pour assurer une bonne rigidité à une clôture en béton, et un aspect soigné, il faut la mettre en place avec beaucoup de soin. Déterminez avec précision l'emplacement de la clôture, en tenant compte de votre droit, de celui des autres et de la loi, mais aussi des us et coutumes propres à votre région. Il serait regrettable que vous vous voyiez obligé par la suite de la déplacer par manque de précautions préliminaires.

Le tracé de la clôture

Sauf si les contours de votre terrain l'imposent, il est préférable d'effectuer un tracé rectiligne. Déterminez celui-ci avec un cordeau de jardinier, et marquez l'emplacement de la clôture sur le sol en laissant une traînée de plâtre ou de chaux. Marquez la place d'un poteau d'angle ou d'extrémité. Creusez le sol en vue de sa mise en place (profondeur du trou : 1/4 de la longueur du poteau). Disposez le poteau au centre du trou, en veillant à 1'orientation des mortaises latérales destinées à recevoir les lisses. Calez le poteau avec de grosses pierres pour assurer sa verticalité (contrôlez avec un niveau à bulles). Gâchez un béton grossier et scellez immédiatement ce premier poteau dans le sol. Ne remplissez pas complètement le trou : il est préférable de disposer de la terre jusqu'au pied du poteau, tant pour y faire pousser de l'herbe que pour épargner ultérieurement la lame de votre tondeuse. Pour déterminer avec précision l'emplacement du deuxième poteau, attendez le séchage complet du scellement du premier. Disposez sur le sol une lisse, apportez le deuxième poteau et tenez-le verticalement. Engagez une lisse dans l'une des mortaises du premier poteau, puis dans la mortaise du deuxième poteau; Ainsi, l'emplacement du scellement de ce dernier est repéré avec exactitude. Creusez le trou destiné au deuxième poteau et calez celui-ci comme précédemment, après avoir disposé les lisses. Vous devez cette fois contrôler non seulement la verticalité du poteau, mais aussi l'horizontalité des lisses (sur un terrain plat, bien sûr). Sur un terrain en pente, vous devez veillera ce que les lisses soient parallèles entre elles et par rapport au sol. Lorsque tout est en ordre, scellez le deuxième poteau, en glissant du mortier dans ses mortaises avec une truelle étroite. Procédez de la même façon pour tous les poteaux.

Attention particulièrement aux poteaux d'extrémités et aux poteaux d'angles : vous pouvez les renforcer à l'aide d'une jambe de force! Il s'agit, là encore, d'un élément en béton.

 

Partager avec vos amis :


Cet article peut vous intéresser :

Les dernieres vidéos maison

image

Les ministres pointent du doigt les fraudeurs à la rénovation énergétique

Julien Denormandie, ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat à la Transition Ecologique, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat à l’Economie ont annoncé un renforcement des exigences pour l’attribution du label RGE,  plus de contrôles exerces par la DGCCRF, mais aussi par l’Anah. 

image

CAPEB : redonner la confiance dans le label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement)

Depuis 18 mois d’échanges et de réunions, les pouvoirs publics, l’ADEME, la DGCCRF, l’ANAH, les représentants des consommateurs, les organisations professionnelles du bâtiment et les organismes de qualification ont participé aux travaux de rénovation du dispositif RGE. Les pouvoirs publics ont arbitré et devraient procéder à la rédaction des futurs arrêtés qui encadreront ce nouveau dispositif et qui seront applicables au cours du 1er semestre 2020. La CAPEB a participé activement à l’instance partenariale dont le but était de « réformer ensemble », soucieuse de renforcer la crédibilité du dispositif RGE, auprès des consommateurs et des entreprises.

image

LE CHAUFFAGE AU BOIS : UNE REPONSE A L’AUGMENTATION DE LA FACTURE ENERGETIQUE DES MENAGES

Le médiateur de l’énergie a publié hier son baromètre annuel. « Comme en 2018, 15% des répondants déclarent avoir souffert du froid au cours de l’hiver (…). Un tiers des ménages a restreint le chauffage pour ne pas avoir de factures trop élevées, et un foyer sur dix rencontre des difficultés pour payer certaines factures d’électricité ou de gaz naturel. »

image

Le Mondial du Bâtiment : du 4 au 8 novembre à Villepinte (Batimat, interclima, Idéobain)

Le Mondial du Bâtiment réunira, du 4 au 8 novembre prochain à Paris-Nord Villepinte, les salons INTERCLIMA, IDÉOBAIN et BATIMAT pour former l’évènement international de référence des secteurs de l’architecture, du bâtiment et de la construction. Considéré comme LE rendez-vous incontournable de tous les acteurs de la filière pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain, le Mondial du Bâtiment a pour ambition d’être un observatoire à 360° des transformations du secteur.

image

La CAPEB et BUTAGAZ lancent leur nouvelle offre packagée FACILIPASS Chaudière bois

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment ( CAPEB ) et Butagaz, fournisseur de solutions multi-énergies, lancent aujourd’hui une nouvelle offre packagée « Chaudière Bois FACILIPASS ». Dans le prolongement des « Pack Chaudière » et « Pack Pompe à Chaleur », cette offre permet le financement par mensualisation sur 60 mois, de travaux d’installation et d’entretien de chaudières à granulés de bois pour les clients particuliers. Parallèlement, l’intégration de l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH vient compléter les différentes offres FACILIPASS, afin de favoriser les travaux de rénovation énergétique des ménages les plus modestes.

image

Fin de crédit d'impôt au profit d'une prime unique

Mis en place au début des années 1980, le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) a vécu. Il sera remplacé au 1er janvier 2020 par un système de prime versé directement aux bénéficiaires.

Les derniers conseils maison

image

Entretenir le circuit de chauffage central

Si la chaudière elle-même doit légalement faire l'objet d'un entretien annuel par un technicien habilité, le système de chauffage central doit faire l'objet d'une série de contrôles et d'interventions, dont beaucoup peuvent être réalisés par le particulier.

image

Entretenir le circuit de chauffage central

Si la chaudière elle-même doit légalement faire l'objet d'un entretien annuel par un technicien habilité, le système de chauffage central doit faire l'objet d'une série de contrôles et d'interventions, dont beaucoup peuvent être réalisés par le particulier.

image

Le béton prêt à l'emploi et les bétons pré-dosés

Si vous avez besoin d'un quantité importante de béton vous pouvez vous en faire livrer "prêt à l'emploi", par un camion toupie. À l'inverse, pour de petites qualités, vous pouvez recourir à du béton pré-dosé, en sac de 2 à 30 kg.

image

Le béton prêt à l'emploi et les bétons pré-dosés

Si vous avez besoin d'un quantité importante de béton vous pouvez vous en faire livrer "prêt à l'emploi", par un camion toupie. À l'inverse, pour de petites qualités, vous pouvez recourir à du béton pré-dosé, en sac de 2 à 30 kg.

image

Le gâchage du béton à la bétonnière

L'emploi d'une bétonnière (que vous pouvez louer) s'impose sitôt qu'il est nécessaire de gâcher une quantité relativement importante de béton (coulage d'une petite chape par exemple).

image

Chauffage : les appareils à combustible liquide et les chauffages individuels au gaz

Considéré pendant un temps comme un chauffage de pauvre, le poêle à pétrole est revenu au goût du jour grâce à une série de perfectionnements assurant un fonctionnement sûr et sans odeur. Par ailleurs, sous l'appellation " chauffage au gaz ", on regroupe des appareils individuels, mobiles d'appoint alimentés par des bouteilles, mais aussi aujourd'hui les foyers à gaz , alimentés par réseau et pouvant s'insérer dans un foyer de cheminée. Les foyers à éthanol doivent être avant tout considérés comme des appareils d'appoint décoratifs et d'ambiance.